Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections régionales : la campagne officielle commence ce lundi

-
Par , France Bleu

Le premier tour des élections régionales a lieu dans deux semaines. La campagne officielle commence donc ce lundi, pour s'achever vendredi 5 décembre à minuit. Elle est marquée par des règles beaucoup plus strictes.

Les affiches devront être collées seulement sur les panneaux réservés
Les affiches devront être collées seulement sur les panneaux réservés © Maxppp

La campagne officielle pour les élections régionales a commencé ce lundi 23 novembre, et va s'étendre jusqu'au vendredi 5 décembre à minuit, date après laquelle il sera formellement interdit de parler de la campagne jusqu'au dimanche 7, jour du premier tour des élections qui doivent renouveler les conseils régionaux, pour les 13 grandes régions qui ont été mises en place par la nouvelle loi d'organisation territoriale.

Des règles plus strictes 

Pourquoi parle-t-on de "campagne officielle" ? Cela signifie que deux semaines avant le scrutin, les règles changent. Elles sont beaucoup plus strictement règlementées, pour assurer une meilleure équité à tous les candidats dans leur campagne.  Par exemple, les affiches de campagne ne peuvent plus être affichées n'importe où, elles doivent être exclusivement collées sur les panneaux qui leur sont réservées, devant les bureaux de vote. 

Même règle pour les programmes envoyés dans les boîtes aux lettres des électeurs (officiellement appelées "circulaires") : même papier, même format pour tout le monde. Et sur les affiches comme sur ces circulaires, il est interdit d'utiliser les trois couleurs bleu-blanc-rouge en même temps.  Quant aux tracts, ils restent autorisés (depuis une loi de 2011), mais une règle supplémentaire existe : si un tract met en lumière un élément polémique , il faut qu'il soit distribué assez tôt pour que les autres candidats puissent y répondre. Pas question de distribuer des tracts le vendredi juste avant minuit, par exemple. Et tout propos diffamatoire est bien entendu interdit.

Egalité des temps de parole

L'autre grand volet de la campagne officielle concerne les médias. Et le CSA, chargé de la surveillance des temps de parole, va devoir être d'autant plus vigilant pour ce scrutin qu'il n'y pas de campagne officielle à la télé et à la radio, comme c'est le cas par exemple lors des législatives, où chaque parti a droit à un spot télévisé. Le décompte des temps de parole dans les médias a débuté il y a un mois déjà, mais son contrôle devient encore plus strict avec le début de la campagne officielle. 

En revanche, les candidats ont le droit d'ouvrir des sites internet, des blogs ou des comptes sur les réseaux sociaux, pour s'y exprimer tout le temps de la campagne. Mais ils ne doivent pas contenir de pub, et ils ne peuvent pas non plus acheter d'espace publicitaire sur d'autres sites (comme des liens sponsorisés par exemple), car cela serait assimilé à de la publicité commerciale, qui est interdite pour les campagnes électorales en France. 

>> Posez vos questions aux candidats avec France Bleu et Questionnezvoscandidats.org

Choix de la station

À venir dansDanssecondess