Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections régionales : pas d'union de la gauche dans le Grand-Est

Aurélie Filippetti (l'Appel inédit) et Eliane Romani (L'écologie, il est temps) déposeront chacune une liste à Strasbourg ce mardi 11 mai. Aucun accord n'a été trouvé pour faire liste commune aux élections régionales des 20 et 27 juin prochain

Aurélie Filippetti (au centre) est tête de liste d'Appel inédit, qui rassemble les Insoumis, Génération.s et les radicaux de gauche.
Aurélie Filippetti (au centre) est tête de liste d'Appel inédit, qui rassemble les Insoumis, Génération.s et les radicaux de gauche. © Radio France - Arnaud Roszak

C'était l'un des enjeux de ces derniers mois, pendant cette campagne des élections régionales dans le Grand-Est : est-ce qu'il y aura une alliance entre la liste emmenée par l'ancienne ministre socialiste Aurélie Filippetti (soutenue par les Insoumis, Génération.s et les radicaux de gauche) et celle de l'écologiste Eliane Romani (soutenue par EELV, le PS et le PC) ? Lors de sa venue à Nancy le 8 mai, l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot avait tendu la main à l'autre liste, plaidant pour un accord. Finalement, cela ne se fera pas. 

Pas d'accord lors des négociations

Ce lundi 10 mai, Aurélie Filippetti, tête de liste de l'Appel inédit, était en déplacement à Tomblaine, dans l'agglomération de Nancy. L'ancienne ministre de la Culture sous François Hollande regrette cette désunion : "Malgré toutes mes propositions, notamment de laisser la tête de liste aux Verts, cela n'a pas été accepté. Je remarque que EELV veut prendre la place qu'occupait auparavant le PS. Moi j'aurais préféré qu'il y ait l'union. Mais nous allons faire avec.

Pas d'alliance donc... au moins pour le premier tour. Pour Aurélie Filippetti, cela peut donner plus de choix aux électeurs : "L'union, cela ne s'impose pas. Ce seront aux électeurs de décider au 1er tour. Peut-être que nous allons plus rassembler avec deux listes. Après tout, ce n'est pas forcément un mal que les gens puissent avoir le choix !" Les dépôts des listes se feront ce mardi 11 mai à Strasbourg. 

Les deux tours du scrutin sont prévus le 20 et le 27 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess