Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales 2015 | En meeting près de Strasbourg, Nicolas Sarkozy dénonce "l'affaissement de la République"

Schiltigheim, France

Ce mercredi à Schiltigheim, Nicolas Sarkozy est venu soutenir Philippe Richert, tête de liste aux élections régionales pour l'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne. Mais dans un contexte post-attentat, le président des Républicains a surtout parlé de politique nationale.

Régionales : meeting de Nicolas Sarkozy et Philippe Richert à Schiltigheim
Régionales : meeting de Nicolas Sarkozy et Philippe Richert à Schiltigheim © Radio France - Aude Raso

Une minute de silence avant de commencer son discours. Ce mercredi soir à Schiltigheim, Nicolas Sarkozy a d'abord tenu à rendre hommage aux victimes des attentats de Paris. Le président des Républicains n'a d'ailleurs ensuite pas prononcé un seul mot sur les élections régionales des 6 et 13 décembre, qui étaient pourtant au cœur de ce meeting organisé pour soutenir Philippe Richert, la tête de liste "Unissons nos énergies", qui réunit Les Républicains, l'UDI et le Modem.

Après avoir critiqué le gouvernement et le "temps perdu" depuis les attentats de janvier, Nicolas Sarkozy a prononcé un long discours axé sur l'"affaissement de la République". "Le multiculturalisme est le contraire de l'identité nationale française, a notamment déclaré le patron des Républicains. Le communautarisme était le prémisse de la destruction de nos sociétés".

L'objectif : contrer la montée du Front national

Un discours offensif pour contrer la poussée du Front national dans les derniers sondages sur les régionales ? Dans son discours, Philippe Richert s'en est pris directement à la tête de liste FN : "Florian Philippot ne connaît pas les régions. Ce Parisien du 6ème arrondissement s'est fait élire à Forbach. Il n'y va quasiment jamais".

Le dernier sondage pour les régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne donnait Philippe Richert gagnant au second tour. Un sondage réalisé début octobre... et donc bien avant les attentats de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess