Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections régionales en Nouvelle-Aquitaine : plusieurs personnalités rejoignent Edwige Diaz (RN)

-
Par , France Bleu Gironde

La candidate du Rassemblement National pour les élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, Edwige Diaz a présenté ce mercredi, les quatre personnalités provenant d'autres formations politiques, qui ont rejoint sa liste.

Nicolas Calbrix, Sylvie Franceschini, Edwige Diaz, Gilles Renard (de gauche à droite), membres de la liste Rassemblement National pour les régionales en Nouvelle Aquitaine
Nicolas Calbrix, Sylvie Franceschini, Edwige Diaz, Gilles Renard (de gauche à droite), membres de la liste Rassemblement National pour les régionales en Nouvelle Aquitaine © Radio France - Jeanne Maisiat

"Nous avons été très bien accueillis" assure Nicolas Calbrix, ancien cadre national de "Debout la France !", qui a travaillé pendant dix ans avec Nicolas Dupont-Aignan. Après avoir participé à la fondation d'un autre mouvement de droite "Avenir français", l'homme politique a choisi de s'allier au Rassemblement National pour l'élection de juin prochain. Ce choix a été partagé par trois autres personnalités : Pascal Lesellier (Avenir Français), Gilles Renard (Centre national des indépendants et paysans), Sylvie Franceschini (sans étiquette). Edwige Diaz, la tête de liste RN pour les élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, a présenté ces quatre nouveaux alliés ce mercredi. 

Pour justifier cette alliance, les quatre expliquent avoir trouvé des points de "convergences" avec le Rassemblement National, qui ont pris le pas sur leurs "divergences". La sécurité, l'agriculture, et l'écologie sont les principaux thèmes évoqués. "Le rassemblement national représente une alternative crédible" explique Sylvie Franceschini. Elle souhaite notamment renforcé la sécurité dans les TER et autour des établissements scolaires. "Je suis une mère de cinq enfants et je m'inquiète pour eux quand ils prennent les transports en commun pour aller à l'école". 

Un combat contre les éoliennes

Gilles Renard représente le département des Deux-Sèvres. Son combat est contre les éoliennes qui "constituent une pollution de tout ordre". Il se félicite de son alliance avec le parti de Marine Le Pen, et de "voter une droite de conviction". Edwige Diaz le confirme : "les éoliennes, c'est non". Si elle était élue, elle souhaiterait réviser le schéma régional d'aménagement et de développement durable du territoire, pour diminuer leur implantation qui sont, selon elle, "le fruit du totalitarisme écolo". 

D'autres alliances possibles au second tour

Si le Rassemblement National passe au second tour en Nouvelle-Aquitaine, Edwige Diaz promet de "tendre la main à certains élus des Républicains". Nicolas Calbrix renchérit : "il faut avoir toutes les voix de droite, les Républicains c'est le vote inutile". La tête de liste explique que selon elle, certains membres de la liste de Nicolas Florian, la tête de liste LR de Nouvelle-Aquitaine, partagent certaines idées. Tous préparent déjà l'élection présidentielle de l'année prochaine. "Pour faire barrage à Macron, il n'y a que nous" conclut Edwige Diaz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess