Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections régionales : que proposent les écologistes en Creuse ?

-
Par , France Bleu Creuse

Trois mois avant les élections régionales, les écologistes présentent leurs candidats en Creuse. La liste des Verts est mené par un agriculteur, déjà conseiller régional, et une habitante de Felletin. Ils misent sur l'urgence climatique pour peser sur le scrutin.

De gauche à droite Nicolas Thierry tête de liste au niveau régional, Constance Launay et Jérôme Orvain têtes de liste creusois, Maryse Combres tête de liste au niveau régional.
De gauche à droite Nicolas Thierry tête de liste au niveau régional, Constance Launay et Jérôme Orvain têtes de liste creusois, Maryse Combres tête de liste au niveau régional. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

La campagne pour les régionales s'organise en Creuse. Si la situation sanitaire le permet, les élections se dérouleront dans trois mois, les 13 et 20 juin. Le président actuel de Nouvelle-Aquitaine, le socialiste Alain Rousset, se prépare pour un cinquième mandat. Les écologistes font partie de sa majorité mais ont décidé de présenter leur propre liste, baptisée "Nos terroirs notre avenir".

Elle est menée par le Girondin Nicolas Thierry et l'Agenaise Maryse Combres. En Creuse, Europe écologie les Verts a présenté deux têtes de liste lundi 22 mars. D'un côté, Jérôme Orvain, éleveur bio de bovins à Vidaillat et déjà conseiller régional. De l'autre, une novice en politique : Constance Launay, habitante de Felletin et salariée de la ressourcerie Court-Circuit. "Ce qui me pousse, c'est l'urgence dans laquelle on est pour faire face aux défis écologiques et sociétaux", souligne-t-elle.

Mettre l'écologie aux commandes

Aux côtés de quatre autres Creusois (dont Nicolas Hamoneau, premier adjoint de Maisonnisses, Gilles Clément et Liliane Bardon), ils misent sur l'urgence climatique pour peser sur le scrutin. "On entre dans une décennie déterminante pour le climat et l'environnement. On considère que le temps des petits pas et des compromis est révolu, explique Nicolas Thierry. Ce qui est en train de se préparer n'est pas le monde d'après mais le monde d'avant en pire. L'écologie doit être aux commandes."

Les écologistes proposent par exemple de mettre fin aux subventions régionales pour l'élevage intensif et industriel, d'accentuer la politique de rénovation thermiques des lycées et de réindustrialiser en misant sur les énergies renouvelables. "Moi qui suis paysan et qui valorise la viande de mes animaux au plus près de l'assiette du consommateur, je suis pour les politiques régionales qui reconnaissent des PAT, plans alimentaires territoriaux, pour permettre des circuits courts et de la viande directe", ajoute Jérôme Orvain.

Les Verts se présentent avec le soutien de plusieurs partis, notamment Cap 21, Génération.s, le parti animaliste ou encore GRS. Au Conseil régional, parmi les 183 élus actuels, 17 sont écologistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess