Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections régionales : qui est candidat tête de liste en Normandie ?

Les élections régionales se tiendront les 20 et 27 juin 2021. En plus du président sortant Hervé Morin, six autres candidats sont investis en Normandie pour briguer la tête de la région. France Bleu fait le point.

Le Conseil régional de Normandie est basé à Caen (Calvados) à l'abbaye aux Dames
Le Conseil régional de Normandie est basé à Caen (Calvados) à l'abbaye aux Dames © Maxppp - Xavier Oriot

Qui sera élu à la tête du Conseil régional de Normandie en juin prochain ? Repoussées en raison de l'épidémie de coronavirus, les élections se tiendront les dimanches 20 et 27 juin 2021

Dans notre région, sept candidats vont s'affronter pour briguer la présidence de la Normandie. 

Hervé Morin (Les Centristes)

Hervé Morin est le président sortant. Élu en 2015 à la tête du Conseil régional de Normandie avec moins de 5.000 voix d'avance face à Nicolas Mayer-Rossignol, il avait laissé entendre dès 2017 qu'il serait candidat à sa réélection : il l'a annoncé officiellement le mardi 4 mai 2021 dans son fief d'Elbeuf dans l'Eure.

Ancien député pour la 3e circonscription de l'Eure (1998-2007), ancien ministre de la Défense des deux premiers gouvernements François Fillon (2007-2010), il représente le parti "Les Centristes" (LC).

Le président de la région Normandie Hervé Morin
Le président de la région Normandie Hervé Morin © Radio France - Jean-Christophe Bourdillat

Nicolas Bay (Rassemblement national)

Nicolas Bay est le candidat tête de liste du Rassemblement national (RN).

Déjà président du groupe RN au conseil régional de Normandie, il est également député européen. L'une de ses priorités sera d'améliorer le service ferroviaire, améliorer l'état des lignes.

Nicolas Bay (Rassemblement national) en février 2020
Nicolas Bay (Rassemblement national) en février 2020 © AFP - Martin Bertrand / Hans Lucas

Mélanie Boulanger (à la tête d’une liste d’union socialistes-écologistes)

Mélanie Boulanger est candidate de la tête d’une liste du Rassemblement de la gauche et des écologistes. Début avril, le Parti Socialiste (PS) et le pôle écologiste (EELV, Génération.s, Cap 21 et génération écologie) ont annoncé une alliance pour les régionales.

La maire socialiste de Canteleu, commune de l'agglomération de Rouen, a dévoilé les premières mesures de campagne à propos des transports : elle promet la gratuité des trains pour les Normands de moins de 26 ans.

Elle est également vice-présidente de la Métropole chargée de la jeunesse, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Mélanie Boulanger (à la tête d’une liste d’union socialistes-écologistes) en janvier 2021
Mélanie Boulanger (à la tête d’une liste d’union socialistes-écologistes) en janvier 2021 © Maxppp - Xavier Oriot

Laurent Bonnaterre (sans étiquette, mais investi par la majorité présidentielle)

Laurent Bonnaterre est le candidat sans étiquette, mais investi par la majorité présidentielle.

Interrogé par France Bleu, le maire de Caudebec-Lès-Elbeuf (Seine-Maritime) dit vouloir porter la promesse de LREM, celle du renouvellement de la classe politique : "On a besoin d'aller chercher les talents là où ils sont. A droite comme à gauche".

Son projet, il est pour l'attractivité de la Normandie, pour l'emploi, pour les jeunes.

Laurent Bonnaterre, candidat "sans étiquette" veut s'inscrire dans la majorité présidentielle pour les régionales en Normandie
Laurent Bonnaterre, candidat "sans étiquette" veut s'inscrire dans la majorité présidentielle pour les régionales en Normandie © Radio France - Elodie Touchais

Nathalie Goulet (UDI)

Nathalie Goulet est la tête de liste de l'Union des démocrates et indépendants (UDI).

Sénatrice de l'Orne depuis 2007, elle est notamment vice-présidente de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du règlement et d'administration générale. Elle a déposé une proposition de loi pour reporter le scrutin en septembre et encadrer les pouvoirs des exécutifs sortants, afin de "rétablir l'égalité entre les candidats" pour faire campagne.

Nathalie Goulet (UDI) en avril 2020
Nathalie Goulet (UDI) en avril 2020 © AFP - JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY

Sébastien Jumel (PCF-LFI)

Sébastien Jumel est le candidat tête de liste de l'union entre le Parti communiste (PCF) et la France Insoumise (LFI).

Député de la 6e circonscription de la Seine-Maritime et ancien maire de Dieppe, il n'a pas réussi à rassembler toute la gauche en Normandie comme il l'aurait voulu. Son parti, le PCF, qualifie l'alliance entre socialistes et écologistes d'"acte de division inexplicable". Et de préciser : "Cette décision risque d'avoir de graves conséquences sur les élections".

Sébastien Jumel (PCF-LFI) en février 2020
Sébastien Jumel (PCF-LFI) en février 2020 © AFP - Ludovic MARIN

Pascal Le Manach (Lutte ouvrière)

Pascal Le Manach est le candidat de Lutte ouvrière (LO).

Il est ouvrier chez Renault à Cléon (Seine-Maritime).

Pascal Le Manach (Lutte ouvrière) en 2016
Pascal Le Manach (Lutte ouvrière) en 2016 © AFP - THOMAS SAMSON

Lors des élections régionales de 2015, au premier tour, Hervé Morin était arrivé en tête (27,91 % des voix), suivi de Nicolas Bay (27,71%), puis de Nicolas Mayer-Rossignol, actuel maire de Rouen (23, 52 %). 

Ensuite, Sébastien Jumel avait obtenu 7,04 %, devant Yanic Soubien d'EELV (6,14 %) et Pascal Le Manach (1,83%).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess