Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections régionales : Thierry Burlot veut "rassembler du centre-droit au centre-gauche"

-
Par , France Bleu Armorique

Alors que la campagne pour les élections régionales débute officiellement ce lundi, Thierry Burlot, candidat "Nous la Bretagne", et ex-socialiste, veut marquer sa différence avec la liste du président de région sortant.

C'est un ancien socialiste cette fois soutenu par LREM, l'UDI, le Modem ainsi que Volt, Agir, et Territoires de Progrès. Thierry Burlot, candidat "Nous la Bretagne" aux élections régionales entend "rassembler du centre droit au centre gauche". L'ancien vice-président du conseil régional en charge de l'environnement, démis de ses fonctions par le président de région Loïg Chesnais-Girard, entend défendre sa propre voie lors du scrutin les 20 et 27 juin prochains. 

"Projet de rassemblement"

"Je ne suis pas adversaire de Loïg Chesnais-Girard", assure Thierry Burlot, même s'il veut affirmer ses différences avec le président de Région sortant. "Nous, ce qu'on souhaite, c'est créer un grand rassemblement pour porter un projet pour les Bretonnes et les Bretons, autour d'un certain nombre de valeurs comme l'aménagement du territoire et les transitions", précise-t-il.

Le candidat "plaide pour un aménagement du territoire beaucoup plus équilibré" : "on fait confiance aux 21 pays de Bretagne pour porter cet aménagement et les transitions, notamment les transitions environnementales. Je souhaite porter un projet de rassemblement, autour du centre-droit, du centre-gauche, et de la société civile."

L'enjeu environnemental comme chantier clé

"On a de gros dossiers devant nous, la Bretagne va accueillir 400.000 habitants supplémentaires dans les 20 ans qui viennent, et _doit engager la transition environnementale_", estime Thierry Burlot. Pas question de concéder à Loïg Chesnais-Girard le bilan environnemental du dernier mandat : "c'est le bilan d'une équipe, à laquelle je participais." 

Sur le dossier des algues vertes, le candidat "Nous la Bretagne" entend maintenir la pression : "aujourd'hui on a encore des algues vertes, c'est un fléau, il faut continuer à travailler", lance-t-il. "La situation s'améliore, insiste Thierry Burlot. La Bretagne était la première région d'Europe à rentrer dans les contentieux européens sur les nitrates il y a 20 ans. Aujourd'hui, on est la première région à en sortir. La qualité de l'eau s'améliore grâce aux efforts réalisés par les agriculteurs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess