Politique

Élections sénatoriales : les résultats dans le Loiret

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans dimanche 24 septembre 2017 à 17:15

 Les sénateurs lors d'une séance des questions au gouvernement. Photo d'illustration.
Les sénateurs lors d'une séance des questions au gouvernement. Photo d'illustration. © Maxppp - Francois Lafite/Wostok Press

Environ 76.000 grands électeurs, essentiellement des élus locaux, étaient convoqués pour renouveler 171 des 348 sièges du Sénat ce dimanche ce dimanche. 3 sièges étaient à pourvoir dans le Loiret, où 1.667 grands électeurs étaient appelés aux urnes.

Jean-Pierre Sueur (PS) et Jean-Noël Cardoux (LR) ont été réélus sénateurs du Loiret ce dimanche. Hugues Saury (LR dissident) fait également son entrée au Palais du Luxembourg. La majorité présidentielle, divisée dans le département (une liste officielle et une dissidente) n'aura donc pas de représentant au Sénat. Jean-Pierre Sueur arrive en tête (561 voix, soit 35% des voix), devant Hugues Saury (409 voix, soit 25%) et Jean-Noël Cardoux (354 voix, soit 22%)

Derrière, Dominique Tripet, pour le PCF, devance de quelques voix Aline Mériau, pour LREM (environ 6% chacune). Suivent Benoît Lonceint (LREM-dissident, 4%), Charles de Gévigney (FN, 2%) et Philippe Le Dem (indépendant, 1%).

Aucune femme élue dans le Loiret

La débâcle du Parti Socialiste à la présidentielle et aux législatives ne l'aura donc pas affecté. Le sénateur Jean-Pierre Sueur, très apprécié dans le département, a été facilement réélu pour un troisième mandat. Son portait à découvrir ici.

A droite, match nul entre les listes des deux candidats LR : celle investie par le parti, de Jean-Noël Cardoux ; et celle dissidente d'Hugues Saury. Les 2 têtes de liste siégeront au Sénat. Si c'était déjà le cas pour Jean-Noël Cardoux, c'est en revanche une première pour Hugues Saury, qui devra quitter son poste de président du conseil départemental. Leur portrait ici et ici. A noter que la liste dissidente d'Hugues Saury devance celle étiquetée LR de Jean-Noël Cardoux. Muriel Sauvegrain (1ère adjointe à la mairie d'Orléans), deuxième sur la liste de Jean-Noël Cardoux, n'a pas été élue.

H. Saury, J.P. Sueur et J.N. Cardoux, les trois sénateurs loirétains. - Radio France
H. Saury, J.P. Sueur et J.N. Cardoux, les trois sénateurs loirétains. © Radio France - François Guéroult

Déception du côté de La République En Marche. Le parti de la majorité présidentielle partait avec le désavantage de ne pas compter beaucoup d'élus (et donc de grands électeurs) dans le département avant cette élection. Il aura en plus été miné par les divisions, puisque Benoît Lonceint a lancé une liste pour concurrencer Aline Mériau, désignée par le parti. Il n'y aura donc pas de sénatrice dans le département.

Ailleurs dans la région Centre-Val-de-Loire

Outre le Loiret, les grands électeurs étaient également appelés aux urnes dans le Loir-et-Cher. Seule ministre du gouvernement d'Edouard Philippe candidate en position éligible, Jacqueline Gourault (MoDem) a recueilli 50,58% des voix et a donc été élue dès le premier tour (pas de scrutin proportionnel dans les départements à 1 ou 2 sénateurs, mais un scrutin majoritaire à 2 tours). Jean-Marie Janssens, maire UDI de Montrichard a lui été élu au second tour. En Indre-et-Loire, Serge Babary (maire de Tours) et Isabelle Raimond Pavéro sont élus sur la liste LR, ainsi que Pierre Louault, maire UDI de Chédigny. Conséquence, Jean-Pierre Sueur est le seul sénateur, et même le seul parlementaire de gauche de la région Centre-Val-de-Loire !