Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections territoriales en Corse

Elections territoriales : Jean-Charles Orsucci tête de liste « La République en marche » ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu RCFM
Corse, France

Jean-Charles Orsucci pourrait conduire la liste « la République en marche » lors des élections territoriales de décembre prochain. L’annonce en a été faite par François Orlandi à l’occasion du Club de la Presse de France Bleu RCFM. Une liste sur laquelle ne sont pas acceptés J. Morganti et F. Tatti

François Orlandi : " j'ai une totale confiance en Jean-Charles Orsucci"
François Orlandi : " j'ai une totale confiance en Jean-Charles Orsucci" - @haute-corse.fr

Le maire de Bonifacio pourrait avoir pour mission de conduire en décembre prochain la liste « la République en marche » pour les élections territoriales. Une désignation confirmée par François Orlandi lors du Club de la Presse de France Bleu RCFM. Lors d'une réunion au mois d'août à Corté, les candidats investis aux élections législatives et les membres de LREM ont été chargés de faire des propositions pour l'élaboration de la liste. Le président du conseil départemental de la Haute-Corse a été on ne peut plus clair dans ses explications : « Nous sommes tout à fait d’accord, Jean-Charles Orsucci et moi-même pour qu’il conduise la liste aux prochaines élections territoriales. Mais cela ne suffit pas. Nous sommes d’accord parce que nous avons l’identité de vue sur les objectifs à atteindre. J’ai une totale confiance en Jean-Charles Orsucci, si c’est lui qui doit conduire la liste. En tout cas, moi, je ne m’y opposerai absolument pas ».

François Orlandi : "totale confiance en Jean-Charles Orsucci s'il doit conduire la liste"

Ni Tatti, ni Morganti

En revanche, tout le monde ne pourra prétendre intégrer cette liste. Et surtout pas François Tatti et Julien Morganti. Là encore, le président du conseil départemental de Haute Corse se veut précis : « l’union avec François Tatti et Julien Morganti me parait particulièrement difficile. Il y a des comportements qui sont inacceptables. En revanche, si l’adhésion des personnes qui les accompagnent se constitue autour du projet que l’on veut proposer, ou en tout cas, celui qui a prévalu lorsque nous avons soutenu Emmanuel Macron, bien évidemment. Ensuite, les listes sont composées de femmes et d’hommes avec lesquels il faut établir un climat de confiance. Je crois que la défiance que l’on pourrait avoir vis-à-vis de certains comportements qui étaient d’ailleurs des comportements du passé, qui se sont reproduits à chaque fois et qui ont systématiquement mené à l’échec, nous ne souhaitons pas les reproduire dans le cadre de cette élection territoriale ».

François orlandi : : « l’union avec François Tatti et Julien Morganti me parait particulièrement difficile »

Vers un accord de « gouvernement » avec les nationalistes ?

Enfin, et dans l’hypothèse d’un succès nationaliste à l’occasion de ces élections territoriales, les élus de la « République en marche » seraient-ils prêts à un accord de « gouvernement » ? La réponse de François Orlandi est sans équivoque : « Nous n’irons pas nous vendre. Est-ce que l’objectif c’est sortir du giron de la nation, ou est-ce d’y rester ? L’orientation de la Corse dans le cadre de la nation, pour nous, ça n’est absolument pas négociable ».

Choix de la station

À venir dansDanssecondess