Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La France Insoumise n'a de leçon à recevoir de personne" (Élisa Martin, première adjointe à Grenoble)

-
Par , France Bleu Isère
Grenoble, France

Élisa Martin, 1ère adjointe à la Mairie de Grenoble et militante de la France Insoumise a justifié le choix de Jean-Luc Mélenchon de ne pas dévoiler pour qui il votera au second tour. Elle estime qu'il ne faut pas "diviser le mouvement et attendre le verdict de la consultation des Insoumis".

Elisa Martin a choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle
Elisa Martin a choisi de soutenir Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle - Louis Tellier

Dimanche dernier, Jean-Luc Mélenchon a réuni 19,58% des suffrages. Insuffisant pour se hisser au second tour. Mais suffisamment important pour que sa consigne de vote pour le second tour soit prisée des deux prétendants encore en course pour l'Élysée. Mais depuis dimanche, impossible de savoir ce que votera le candidat de la France Insoumise au second tour. Alors ce sont les militants proches du candidat qui se charge de rassurer. Après Alexis Corbière, porte parole de Jean-Luc Mélenchon, qui estime que "pas une voix ne doit aller au FN", c'est ce matin au tour d’Élisa Martin au micro de France Bleu Isère de déclarer : "Ce n'est pas le choix des Insoumis d'aller voter pour cette personne (Marine Le Pen)".

"C'est logique de consulter les 460 000 membres de la France Insoumise"

Élisa Martin a rappelé la jeunesse du mouvement lancé "il y a tout juste un an" et la "nouveauté politique" que celui-ci a apporté dans cette élection. "Il ne faut pas diviser le mouvement et respecter la consultation en cours. C'est logique de consulter les 460.000 membres de la France Insoumise [...] Il faut attendre vendredi." Elle même assure qu'elle "attendra la fin de la consultation pour se positionner publiquement" sur son vote. La première adjointe à la mairie de Grenoble a aussi appelé à respecter "le processus démocratique" lancé par le mouvement des Insoumis. Mais aussi que "le mouvement n'avait de leçon a recevoir de personne [...] Surtout pas de la part de ceux qui ont mis le pays dans cette état". Une réponse directe aux critiques émises par Jean-Christophe Cambadélis le patron du PS ou au tweet de Myriam El Khomri dans lequel l'actuel ministre du travail accuse Jean-Luc Mélenchon "d'épargner Marine le Pen" en n'appelant pas clairement à voter Emmanuel Macron.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Nous continuerons le désenfumage du Front national"

Ces derniers jours, un tract lancé par le Front national appelait les militants de la France Insoumise a rejoindre la candidature de Marine Le Pen en soulignant les points de convergences entre les deux programmes. Notamment vis-à-vis de l'Union Européenne. Élisa Martin est persuadée que cette stratégie "n'aura aucun effet" sur le choix des Insoumis. Tout en précisant qu'il y aura "une réponse à ce tract [...] Nous allons continuer le désenfumage du Front national comme nous le faisons depuis 30 ans. Nous continuerons à faire valoir une gauche différente de celle qui vient de gouverner."

Elisa Martin sur France Bleu Isère

Choix de la station

À venir dansDanssecondess