Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Du Sommet de l'élevage au centenaire de La Montagne, retour sur la visite d'Emmanuel Macron en Auvergne

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu, France Bleu Creuse

Emmanuel Macron était à Clermont-Ferrand ce vendredi, le président de la République a passé une grande partie de la journée au Sommet de l'élevage avec les agriculteurs, avant de rejoindre Clermont-Ferrand en fin de journée pour célébrer le centenaire du journal La Montagne.

Emmanuel Macron est au Sommet de l'élevage pour échanger avec des membres de la profession.
Emmanuel Macron est au Sommet de l'élevage pour échanger avec des membres de la profession. © Maxppp - Thierry Lindauer

Clermont-Ferrand, France

Emmanuel Macron était en Auvergne ce vendredi, le président de la République a passé une grande partie de la journée dans les allées du Sommet de l'élevage à Cournon. L'événement, le plus important rendez-vous européen des éleveurs de bovins et ovins, rassemble 2.000 animaux d'élevage, la fine fleur des troupeaux français, et des milliers d'éleveurs venant de toute la France et de l'étranger.

Après Rodez, où il a participé ce jeudi au premier grand débat sur les retraites, Emmanuel Macron était donc ce vendredi matin à la Grand halle d'Auvergne pour rencontrer les agriculteurs réunis pour le Sommet de l'élevage. Une visite dans un contexte tendu pour la profession, entre sécheresse, prix bas et opposants à l'élevage. Le président de la République a passé beaucoup de temps à échanger avec les visiteurs comme avec les exposants avant d'arpenter les allées du salon. Emmanuel Macron a assuré son soutien aux éleveurs, avec notamment des aides supplémentaires pour faire face à la sécheresse. 

Je serai à vos côtés aujourd'hui et demain - Emmanuel Macron

"Il n'y a pas de fatalité," pour Emmanuel Macron qui s'est dit "aux côtés" des des éleveurs bovins en graves difficultés. Il a proposé que l'État finance la construction d'abattoirs, en utilisant le grand plan d'investissement agricole annoncé dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation,"mais il faut que les producteurs s'organisent pour ne plus dépendre des gros acheteurs" a-t-il ajouté. "Je voulais apporter un message d'amitié, la situation est difficile, je serai à vos côtés aujourd'hui et demain" a dit le président au micro, en saluant son prédécesseur Jacques Chirac, qui bénéficie d'une cote d'amour unique auprès des paysans et auquel le salon rend un hommage particulier cette année, après son décès jeudi dernier.

Un peu plus tôt dans la journée, le président avait rencontré à huis clos ce vendredi matin les principaux responsables de la filière bovine, accompagné du ministre de l'Agriculture Didier Guillaume.

Rien ne justifie la violence envers un élu de la République - Emmanuel Macron

Cette visite présidentielle intervenait alors que deux députés LREM, Roland Lescure et Jean-Baptiste Moreau, ont été pris à partie jeudi au sommet de l'élevage par des agriculteurs après leurs interventions en faveur du Ceta. Si le président a assuré les agriculteurs de son soutien, il a également jugé "inacceptable" la "violence" à l'encontre des "élus de la République" en évoquant les faits de la veille. "Je l'ai dit ce matin très clairement aux représentants (du monde agricole), non seulement je le condamne, mais pour moi c'est une attitude qu'ils devraient eux-mêmes condamner officiellement. Les grands syndicats agricoles ne peuvent pas cautionner cela, je comprends la colère, mais les problèmes on ne va pas les régler comme ça, c'est anti-démocratique et anti-républicain" a ajouté le président.

Le centenaire de La Montagne 

Le président de la République a quitté le Sommet de l'élevage un peu après 16h pour se rendre au Polydôme de Clermont-Ferrand où le quotidien La Montagne fêtait ses 100 ans ce vendredi. Plusieurs dizaines de manifestants ont défilé dans le quartier à l'appel de la CGT et FO. 

Les manifestants sont rassemblés près de Polydôme.  - Radio France
Les manifestants sont rassemblés près de Polydôme. © Radio France - Olivier Vidal

Le président de la république s'est prêté à une séance de questions-réponses avec des salariés du groupe de presse et des chefs d'entreprise de la région avant de visiter l'exposition sur le centenaire d'un des plus anciens quotidiens régionaux français. Le quotidien détenu par le groupe Centre-France est diffusé à environ 150.000 exemplaires dans 13 éditions différentes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu