Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Emmanuel Macron à Clichy-sous-Bois : "sur le métro, on va tenir les délais"

lundi 13 novembre 2017 à 21:34 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

En visite ce lundi à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Emmanuel Macron a assuré que le chantier de la ligne 16 du métro du Grand Paris Express, menacé en raison de son coût, sera livré "dans les délais" en 2024. Les élus locaux avaient lancé une pétition pour son maintien.

Emmanuel Macron s'est offert un bain de foule auprès des habitants de Clichy-sous-Bois ce lundi
Emmanuel Macron s'est offert un bain de foule auprès des habitants de Clichy-sous-Bois ce lundi © Radio France - Rémi Brancato

Clichy-sous-Bois, France

La ligne 16 du métro du Grand Paris Express arrivera bien à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en 2024. C'est une promesse formulée par Emmanuel Macron, ce lundi après-midi lors de sa visite dans les quartiers du Chêne Pointu et du Plateau. "Sur le métro on va tenir les délais, j'ai confirmé 2024" a dit le chef de l'Etat aux clichois qu'il a rencontrés.

Depuis queqlues semaines l'inquiétude montait parmi les habitants de la ville et les élus. Le maire de Clichy-sous-Bois, Olivier Klein (PS), avait même lancé mi-octobre une pétition qui a recueilli près de 4000 signatures pour réclamer le maintien des délais pour ce projet. En raison de son coût, la livraison du chantier semblait menacé de report.

"Rien ne sera complètement réussi tant qu'on n'aura pas les transports"

"On ne pouvait pas prendre le risque d'interrompre cette dynamique" a dit Olivier Klein, "c'est la plus grande satisfaction de la journée : rien ne sera complètement réussi tant qu'on n'aura pas les transports".

Emmanuel Macron doit prononcer ce mardi, dans le Nord, un discours sur la politique de la ville. Critiqué par le mouvement HLM, en raison de la baisse des APL, mais aussi par les aceturs associatifs des quartiers populaires, suite à la diminution des contrats aidés, le chef de l'Etat a reçu ce lundi les acteurs de la politique de la Ville à l'Elysée pour un déjeuner et s'est engagé à les recevoir "tous les trois mois".