Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Emmanuel Macron appelle les propriétaires "à baisser les loyers de 5 euros" pour compenser la baisse des APL

mardi 5 septembre 2017 à 13:09 - Mis à jour le mardi 5 septembre 2017 à 14:41 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Emmanuel Macron a appelé "tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros", ce mardi. L'objectif : compenser la baisse des APL, annoncée en juillet par le gouvernement. Une réforme de grande ampleur du système est annoncée pour l'automne.

Emmanuel Macron s'exprime devant les préfets, le 5 septembre 2017.
Emmanuel Macron s'exprime devant les préfets, le 5 septembre 2017. © Maxppp -

Emmanuel Macron a appelé "tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros" par mois, pour compenser la baisse des APL décidée pour fin 2017 par le gouvernement. le président de la République s'exprimait devant les préfets mardi à l'Elysée.

Le chef de l'État s'est déclaré "surpris du silence collectif" et de l'absence d'appel "aux bailleurs sociaux, aux propriétaires, à baisser le prix du logement". "C'est cela la responsabilité collective", a-t-il estimé.

Vive polémique et réforme d'envergure annoncée

En juillet dernier, le gouvernement avait annoncé que toutes les aides au logement allaient baisser de 5 euros par mois et par foyer à partir du 1er octobre. Une mesure qui a suscité une vive polémique durant l'été, et dont les équipes Hollande et Macron se sont renvoyées la responsabilité.

Dans un entretien au Point paru jeudi dernier, Emmanuel Macron avait expliqué qu'il envisage d'aller au-delà de cette baisse controversée de 5 euros, mais "seulement dans le cadre d'une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers". Alors que l'aide personnalisée au logement (APL) alimente selon lui la hausse des loyers, le chef de l'Etat préconise "un choc d'offre", que doit permettre un projet de loi présenté à l'automne.

  - Aucun(e)
-

Les aides personnelles au logement bénéficient au total à 6,5 millions de ménages français, dont beaucoup d'étudiants (environ 800.000), et coûtent 18 milliards d'euros par an au budget de l'État.