Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Emmanuel Macron au contact d'une population en colère à Saint-Martin

dimanche 30 septembre 2018 à 12:37 Par Isabelle Lassalle, France Bleu

Toujours aux Antilles, Emmanuel Macron est arrivé samedi à Saint-Martin pour constater l'état de la reconstruction, un an après l'ouragan Irma. Il achève son déplacement de quatre jours aux Antilles en se rendant ce dimanche à Saint-Barthélemy.

Emmanuel Macron rencontre les habitants du Quartier d’Orléans sur l’île de Saint-Martin.
Emmanuel Macron rencontre les habitants du Quartier d’Orléans sur l’île de Saint-Martin. © AFP - Thomas SAMSON / POOL

Le président Emmanuel Macron poursuit sa visite de quatre jours aux Antilles. Samedi, il a regretté une trop lente reconstruction de Saint-Martin après le passage dévastateur de l'ouragan Irma, il y a un an. Il doit à nouveau mobiliser ce dimanche chefs d'entreprises, bailleurs sociaux et Collectivité de Saint-Martin pour les rappeler à "leur responsabilité".

Il y a un an, l'ouragan Irma, d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique avec des vents de plus de 350 km/h, avait fait 11 morts à Saint-Martin et endommagé 95% du bâti les 5 et 6 septembre 2017. Un an après, seulement 35% des bâtiments détruits ou très dégradés ont été reconstruits.

Au contact d'une population en colère

Samedi, le chef de l'État a fait une très longue déambulation à Quartier d'Orléans, un quartier pauvre et populaire. Il a été au contact, durant cinq heures, d'une population, souvent en colère et surtout impatiente de voir une amélioration de ses conditions de vie.

Emmanuel Macron a dénoncé "une île dans laquelle il y a eu trop de connivences, trop d'entente parfois même de la corruption. Il faut que ça cesse". Il s'est notamment dit "en colère avec un système qui s'est habitué à l'inefficacité, avec manifestement des entreprises qui ont décidé que ça allait à leur rythme qui n'était pas forcément le rythme des besoins des gens, avec des grands groupements, on l'a vu sur les logements sociaux dont je n'ai pas cru comprendre qu'ils manquaient d'argent, et qui n'ont pas été fichus de réparer les toits".

Le chef de l'État achève son déplacement de quatre jours aux Antilles en se rendant ce dimanche à Saint-Barthélemy.