Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Emmanuel Macron devant le parlement européen : l'eurodéputée Nathalie Griesbeck salue un "très grand moment" pour l'UE

mercredi 18 avril 2018 à 8:46 Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

Emmanuel Macron est dans le Grand Est depuis mardi. Avant un déplacement dans les Vosges, le président de la République s'est adressé aux eurodéputés devant le Parlement européen à Strasbourg. La députée européenne MoDem de Moselle, Nathalie Griesbeck parle d'un très grand moment.

Emmanuel Macron s'est entretenu mardi 17 avril avec les eurodéputés réunis à Strasbourg.
Emmanuel Macron s'est entretenu mardi 17 avril avec les eurodéputés réunis à Strasbourg. © Maxppp - Elyxandro Cegarra

C'est une Nathalie Griesbeck heureuse qui s'est exprimée ce mercredi matin sur France Bleu Lorraine. Heureuse d'avoir assisté à la rencontre entre Emmanuel Macron et les députés européens réunis en session à Strasbourg. "Ça a été un très grand moment pour l'Union européenne, explique l'eurodéputée MoDem de Moselle. J'étais très fière d'avoir un vrai débat et pas juste une intervention du chef de l'État pendant trois heures et demie. J'étais fière d'être française, fière d'être européenne et fière d'être centriste."

Pour l'élue européenne, "Emmanuel Macron a envie de donner un élan de refondation de l'Europe. Personnellement, je vois bien que l'Europe est la solution mais qu'il faut la refonder, qu'il y a des choses illisibles. Il y a beaucoup de choses à faire, mais en même temps on a vraiment un besoin d'Europe pour répondre à nos nombreux défis."

Un nouveau mode de scrutin européen en question

Mais l'Europe reste bien lointaine pour bon nombre de Français, ce que concède Nathalie Griesbeck. Dans ce contexte, la modification du mode de scrutin pour les élections européennes de l'an prochain peut surprendre : la France a fait le choix de revenir à la circonscription unique, c'est-à-dire une seule liste pour tout le pays. Vous avez dit lointain ? "Moi je ne suis pas très convaincue par cela. Déjà sur les anciennes circonscriptions, c'était compliqué de donner un visage à l'Europe et de dialoguer et répondre aux interrogations des citoyens."

"A ce sujet, le président Macron a expliqué qu'il y avait déjà un très faible taux de participation et que c'était de toute façon difficile. Avec ce nouveau mode de scrutin, ça dépendra en fait des gens qui seront désignés par les partis, s'ils ont envie d'aller travailler pour l'Europe." Quant à savoir si Nathalie Griesbeck se représentera, l'eurodéputée botte pour l'instant en touche : "c'est encore loin, ma décision n'est pas prise. Le moment venu, vous me reposerez la question et je vous répondrai."