Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron emmène le maire de Nantes dans son déplacement en Russie

-
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

Le président de la République se rend en Russie les 24 et 25 mai, pour poursuivre le dialogue avec Vladimir Poutine. Et Emmanuel Macron invite Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes : elle interviendra dans le cadre d'une table ronde sur "la ville de demain" en présence des deux chefs d'état.

Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, en visite à l'usine Daher de Saint-Aignan-de-Grandlieu, près de Nantes, avec Johanna Rolland, le 18 mai 2015
Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, en visite à l'usine Daher de Saint-Aignan-de-Grandlieu, près de Nantes, avec Johanna Rolland, le 18 mai 2015 © Maxppp -

Johanna Rolland fait partie des personnalités invitées par le président de la République à l'occasion de son déplacement de deux jours en Russie, jeudi 24 et vendredi 25 mai. La présidente de Nantes Métropole embarquera donc dans l'avion présidentiel et explique à France Bleu Loire Océan avoir été sollicitée dans le cadre du "dialogue de Trianon", un "forum franco-russe des sociétés civiles" lancé en février pour "renforcer les liens entre les sociétés civiles russes et françaises". L'élue socialiste est la seule représentante d'une collectivité française à intervenir dans le cadre d'une table-ronde sur "la ville de demain" qui se déroulera à Saint-Petersbourg. Elle s'exprimera "plus spécifiquement sur le sujet de la ville durable", dans une table-ronde qui sera conclue par Emmanuel Macron et Vladimir outine, le président russe.

Johanna Rolland ne ménage pourtant pas ses critiques à l'encontre de la politique menée par Emmanuel Macron depuis son élection en 2017 : en janvier dernier, au moment de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, en tant que maire de Nantes, elle dénonce un "déni de démocratie". Mais la jeune élue de 39 ans, qui fait partie du conseil national du PS, précisait récemment sa position visi-à-vis de l'exécutif : "lorsque les orientations du gouvernement rencontrent mes convictions, je les soutiens. J'ai salué le dédoublement des classes de CP en ZEP. Je lui reconnais une capacité à porter un projet européen, et je m'y retrouve. Mais sur les questions sociales, la baisse des contrats aidés, la circulaire concernant les migrants, le rapport aux territoires, je ne m'y retrouve pas." 

La question en suspens : y aura-t-il une liste En Marche face à Johanna Rolland en 2020 à Nantes ?

Johanna Rolland ne peut probablement pas se permettre de critiquer frontalement Emmanuel Macron, elle qui a clairement appelé à voter pour le candidat d'En Marche au second tour de la présidentielle face à Marine Le Pen, et qui se souvient bien du très bon score obtenu par Emmanuel Macron en 2017 à Nantes : 30,8% des voix au premier tour et plus de 86% au second tour. Le chef de l'état et la maire de Nantes se connaissent bien : Johanna Rolland a raconté, dans un long entretien à la revue Place Publique en 2017, avoir rencontré celui qui était alors candidat à la présidentielle, pendant deux heures au QG d'En Marche à Paris en novembre 2016 : "il cherchait des maires de grandes villes d’une nouvelle génération, plutôt branchés sur les questions de créativité et d’innovation" mais Johanna Rolland n'avait pas donné suite à cet appel du pied. Restée fidèle au PS, elle pourrait bien se voir opposer une liste La République En Marche, aux prochaines municipales à Nantes en 2020, même si figurent dans sa majorité municipale plusieurs élus encartés dans le mouvement du président de la République ou s'en disant proches.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess