Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron en tête à Colmar, les électeurs de François Fillon dépités

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Colmar, France

Grosse surprise à Colmar dimanche soir, Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle. François Fillon deuxième, est distancé de plus de 400 voix. Scénario inédit, dans une ville habituée à voter à droite. Les électeurs Les Républicains mettent en cause les affaires.

Emmanuel Macron est arrivé en tête à Colmar
Emmanuel Macron est arrivé en tête à Colmar © Maxppp - Daniel Fouray

Emmanuel Macron est arrivé en tête dimanche soir à Colmar, lors du premier tour de la présidentielle, avec 23,57% des voix, contre 22,20% pour François Fillon. Plus de 400 voix séparent les deux hommes. Un scénario inhabituel dans cette ville où la droite arrive régulièrement en tête, lors du scrutin présidentiel. Les affaires et les divisions après les primaires sont passées par là.

Je suis très déçu, mais il faut l'accepter, puisque maintenant, nous sommes la minorité": Bertrand, électeur Les Républicains à Colmar

Le candidat d'En Marche a surtout creusé l'écart dans les quartiers Ouest de Colmar, le centre-ville et les quartiers Est ont préféré François Fillon." Ce sont surtout les affaires qui ont plombé la campagne,"Les gens ne savaient plus pour qui il fallait voter, alors ils ont choisi ce candidat (Emmanuel Macron). Je suis très déçu, mais il faut l'accepter, puisque maintenant, nous sommes la minorité,"

Gilbert Meyer avait choisi de soutenir François Fillon
Gilbert Meyer avait choisi de soutenir François Fillon © Maxppp - Jean-François Frey

Gilbert Meyer analyse ce score d'Emmanuel Macron à Colmar

Après la primaire, on a eu du mal à recoller les morceaux. Des élus nationaux étaient sur les plateaux de télévision pour glisser des peaux de banane . Ça n'a pas rassuré nos électeurs", Gilbert Meyer, le maire de Colmar

En novembre dernier, à Colmar, François Fillon est sorti vainqueur de la primaire de la droite et du centre avec 68% des voix. Il était soutenu dès le départ par le maire, Gilbert Meyer. Durant toute la campagne pour la présidentielle, ce dernier a multiplié les réunions de soutien. Juste avant le premier tour, il a aussi adressé aux habitants une lettre pour inviter à voter François Fillon, mais ça n'a pas suffit.

Gilbert Meyer reconnait que les affaires ont plombé la campagne de son favori, mais pas seulement.

"Il y a eu des divisions après la primaire. On a eu du mal à recoller les morceaux. Des élus nationaux étaient sur les plateaux de télévision pour glisser des peaux de banane. *_Ce n'est pas comme cela que ça a rassuré nos électeurs, alors que tout le monde s'attendait à une alternance._ _Il n'était du coup pas possible de créer un climat de confiance,"_* analyse le maire de Colmar.

Reportage sur ce vote Macron à Colmar

Pour le second tour, Gibert Meyer ne donne aucune consigne de vote.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess