Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron en visite ce lundi à Montpellier sur le thème de la sécurité

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Après plusieurs visites reportées, le président Emmanuel Macron est annoncé à Montpellier ce lundi avec Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur. Ils doivent visiter l'Hôtel de police, puis le centre social de la CAF à la Mosson.

Emmanuel Macron se rend ce lundi à Montpellier avec son Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin pour parler de la sécurité du quotidien.
Emmanuel Macron se rend ce lundi à Montpellier avec son Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin pour parler de la sécurité du quotidien. © Maxppp - Ludovic Marin

Il en a fait l'une des priorités pour la fin de son quinquennat : Emmanuel Macron est attendu lundi  19 avril à Montpellier pour un déplacement sur le thème de la sécurité. Il sera accompagné du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Ce sera "l'occasion d'illustrer sur le terrain les résultats de la politique de sécurité du quotidien" qui "vise à donner aux forces de l'ordre (policiers et gendarmes) les moyens d'accomplir leur mission au service de la population", souligne l'Elysée dans son communiqué ce samedi. 

Reconquête républicaine

Le chef de l'Etat visitera d'abord, en fin de matinée, l'Hôtel de police de Montpellier, où un échange est prévu avec des fonctionnaires de police. Puis direction le quartier de la Mosson, classé "quartier de reconquête républicaine".

Il doit rencontrer le personnel du centre social de la Caisse d'allocations familiales, pour parler prévention de la délinquance. 

Cinquante agents

La sécurité, érigée en priorité de l'exécutif, reste identifiée comme l'un des talons d'Achille d'Emmanuel Macron, qui peine à investir ce terrain face à la droite. Le gouvernement doit notamment présenter en mai un plan de lutte contre le phénomène d'affrontements entre bandes rivales. 

À Montpellier, les syndicats de police réclament entre autres des effectifs supplémentaires. "On recevra en mai 10 à 12 agents supplémentaires mais ça ne comble même pas les départs à la retraite, explique un représentant d'Alliance. Il faudrait 50 agents en plus sur le département dont 20 à 25 à Montpellier. Sans effectif on ne peut pas faire reculer les trafics."

Cette visite officielle intervient après un nouvel incident à la Cité Gély dans la nuit de vendredi à samedi. Un homme de 36 ans, connu pour trafic de stupéfiants, a été gravement blessé de deux balles. Il est entre la vie et la mort. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess