Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron, en visite surprise au commissariat de Toulon, annonce l'envoi de 10 policiers supplémentaires

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Provence

Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l'Intérieur Gérarld Darmanin et du maire Hubert Falco, a effectué une visite surprise dans le commissariat de Toulon ce mardi après-midi. Il souhaitait "exprimer son soutien" après des "épisodes de violences" récents.

Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l'Intérieur et du maire Hubert Falco, a effectué une visite surprise dans le commissariat de Toulon
Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l'Intérieur et du maire Hubert Falco, a effectué une visite surprise dans le commissariat de Toulon © Radio France - Sophie Glottin

Emmanuel Macron était déjà présent à Toulon ce mardi matin pour rencontrer des aides à domicile et annoncer 160 millions d'euros pour des primes Covid en leur faveur. Il a ensuite partagé le déjeuner avec le maire de la ville, Hubert Falco. Ce dernier "a exprimé au président de la République son inquiétude face à la montée des actes délinquants et au sentiment d'insécurité exprimé par les habitants", explique l'Elysée.

Le président de la République a donc rendu une visite surprise aux policiers du commissariat de Toulon, accompagné du ministre de l'Intérieur Gérarld Darmanin et du maire Hubert Falco. Il a "tenu à exprimer son soutien au maire de la ville et aux brigades mobilisées sur le terrain pour assurer la sécurité des riverains en se rendant à l'hôtel de police de Toulon".

Dix policiers supplémentaires et la création d'un quartier de reconquête républicaine

En fin de visite, Emmanuel Macron et Gérald Darmanin ont déclaré l'envoi de 10 policiers supplémentaires. Le ministre de l'Intérieur a également annoncé la création d'un "quartier de reconquête républicaine spécifique à la ville de Toulon qui englobera les trois quartiers qui connaissent le plus de difficultés et qui ont fait parler d'eux ces derniers temps".

Gérald Darmanin a précisé que ces quartiers connaissent des regains de violences "tout à fait condamnables", des violences qui sont "la conséquence de l'activité des services de police et de justice, notamment de lutte contre les stupéfiants". Il a également rappelé que "la drogue est interdite sur le territoire national. Elle nourrit les trafics et il y a des enfants qui, aujourd'hui, vivent de trafics de drogue parce qu'ils sont exploités par des adultes. C'est tout à fait inacceptable."

Deux règlements de comptes à Toulon en juillet

Ces mesures ont satisfait le maire Hubert Falco qui avait fait une demande au Premier ministre Jean Castex. En effet, fin juillet, en l'espace d'une semaine, deux règlements de comptes ont eu lieu à Toulon.

Le premier a causé la mort d'un homme de 35 ans, tué de plusieurs balles au volant de sa voiture. Lors du second, un jeune homme de 18 ans a été tué par des balles tirées dans le dos, alors qu'il se trouvait dans une rue du quartier de La Poncette.

Le maire de Toulon Hubert Falco a demandé le 28 juillet "des renforts immédiats tant en hommes qu'en moyens techniques" dans une lettre adressée au Premier ministre Jean Castex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess