Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

Emmanuel Macron et Alexandre Benalla ont échangé à deux reprises depuis cet été, selon l'Elysée

mercredi 2 janvier 2019 à 15:31 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Emmanuel Macron a échangé à deux reprises "de manière laconique" à son ancien chargé de mission Alexandre Benalla, licencié cet été après sa mise en cause dans des violences en marge des manifestations du 1er-Mai, a indiqué mercredi l'Elysée.

Alexandre Benalla et Emmanuel Macron en février 2018
Alexandre Benalla et Emmanuel Macron en février 2018 © AFP - STEPHANE MAHE

Deux "échanges laconiques". L'Elysée a confirmé qu'Emmanuel Macron et Alexandre Benalla ont été en contact depuis cet été et son licenciement, confirmant une information du Canard enchaîné daté de ce mercredi.

Messages "lunaires"

Le chef de l'Etat a indiqué lundi à ses conseillers avoir reçu des messages souvent "lunaires" de son ancien collaborateur et n'y avoir répondu que "deux fois, de manière laconique", a précisé la présidence, confirmant des propos rapportés par l'hebdomadaire satirique.  

"En juillet, au moment de l'affaire, j'étais inquiet de son état, je lui ai donc demandé comment il allait", a dit Emmanuel Macron, selon le Canard enchaîné. Une autre fois, alors qu'Alexandre Benalla lui rapporte que "quelqu’un" dit du mal de lui dans des dîners en ville, le chef de l'Etat indique avoir répondu "qui ?", sans obtenir de réponse, ajoute l'hebdomadaire satirique.   

La présidence avait affirmé au Monde en décembre que l'Elysée n'entretenait "plus aucun contact" avec Alexandre Benalla, licencié le 20 juillet après la diffusion d'une vidéo le montrant en train de molester des manifestants en marge des rassemblements du 1er-Mai à Paris.   

Alexandre Benalla dit toujours échanger régulièrement avec le chef de l'Etat

Dans un entretien à Mediapart dimanche, Alexandre Benalla a affirmé échanger régulièrement avec Emmanuel Macron, via la messagerie Telegram, sur des "thématiques diverses" incluant la récente crise des gilets jaunes.   

Des affirmations démenties par l'Elysée qui a assuré mercredi que le chef de l'Etat n'avait "jamais consulté Alexandre Benalla sur la question des gilets jaunes ou sur les questions de sécurité intérieure."   

Cette affaire, première crise du quinquennat d'Emmanuel Macron, a rebondi la semaine dernière avec des informations de presse révélant qu'Alexandre Benalla n'avait pas restitué ses deux passeports diplomatiques après son licenciement. 

Saisi par le Quai d'Orsay, le parquet de Paris a ouvert samedi une enquête préliminaire contre l'ex-chargé de mission pour "abus de confiance" et "usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle", notamment.

  - Visactu
© Visactu -