Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Emmanuel Macron : "l'Etat français fera tout pour que la candidature de la Chaîne des Puys à l'Unesco l'emporte"

vendredi 26 janvier 2018 à 9:28 - Mis à jour le vendredi 26 janvier 2018 à 15:00 Par Isabelle Gaudin et François Rauzy, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Pour son deuxième jour en Auvergne, Emmanuel Macron est monté ce vendredi matin au Puy-de-Dôme en train pour soutenir la candidature de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne à l'Unesco. Le Président a déjeuné ensuite en petit comité au lac Chauvet avant de repartir à Paris.

Le président de la République monte en petit train au sommet du Puy-de-Dôme pour soutenir la candidature à l'Unesco
Le président de la République monte en petit train au sommet du Puy-de-Dôme pour soutenir la candidature à l'Unesco © Maxppp - Frédéric Marquet

Puy-de-Dôme, France

C'est un soutien très symbolique qu'est venu apporter le président de la République à la candidature à l'Unesco de la Chaîne des Puys - Faille de Limagne ce vendredi. Emmanuel Macron a commencé par un arrêt à la maison de site du Puy-de-Dôme. Il est monté en train ensuite au sommet. Il était guidé par une équipe de scientifiques et par le président macroniste du conseil départemental, Jean-Yves Gouttebel. 

L'Etat français fera tout pour que ce projet puisse l'emporter" - Emmanuel Macron

Au Puy-de-Dôme, le président de la République a dit toute sa confiance en cette nouvelle candidature. "Nombre de dossiers à l'Unesco sont passés trois ou quatre fois. J'arrive avec un dossier qui est beaucoup plus mûr qu'il y a six ans ou dix ans. Les compléments qui ont été demandés, ont été apportés par les équipes. L'Etat français fera tout pour que ce projet puisse l'emporter."

Après sa visite au sommet, le Président a tweeté, évoquant "la splendeur de la Chaîne des Puys, fierté de notre territoire". Emmanuel Macron a ajouté : " Ce serait le premier site naturel qui pourrait être ainsi classé et qui viendrait également couronner tout le travail de tout un territoire depuis plusieurs décennies. Je crois que ce projet permettra d'attirer davantage de touristes et de construire l'attractivité du territoire et d'acteurs économiques qui se sont organisés autour de lui. "

Revivez la visite d'Emmanuel Macron ici ▼

11h45 : Après le Puy-de-Dôme, Emmanuel Macron se rend en hélicoptère au lac Chauvet, un site prisé de François Mitterrand. Il y a été invité par Michel Charasse. 

Départ d'Emmanuel Macron pour le Lac Chauvet - Maxppp
Départ d'Emmanuel Macron pour le Lac Chauvet © Maxppp - Richard BRUNEL

11h15 : Jeudi soir, Louis Giscard d'Estaing a offert le livre du chamalièrois Gérard Fayet sur les Volcans d'Auvergne en montgolfière. Un avant goût de son passage au sommet du Puy-de-Dôme ce vendredi. Le maire de Chamalières, présent à la maison de site, a été sensible au message du président du conseil départemental qui a mentionné que la démarche de l'Unesco prolongeait l'initiative de la création du Parc Vulcania par Valérie Giscard d'Estaing. 

10h45 : Arrivé au sommet, le président assure de son soutien la nouvelle candidature de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne au patrimoine mondial de l'Humanité. La candidature puydômoise avait été retoquée il y a deux ans à Istanbul. Les 21 pays membres du comité avaient décidé majoritairement de renvoyer le dossier en précisant qu'il faudrait en prouver "la valeur universelle exceptionnelle". 

Plus d'un millier de personnes s'étaient massées au sommet du Puy-de-Dôme en 2014 pour soutenir la candidature à l'Unesco - Maxppp
Plus d'un millier de personnes s'étaient massées au sommet du Puy-de-Dôme en 2014 pour soutenir la candidature à l'Unesco © Maxppp - Richard Brunel

10h20 : Emmanuel Macron vient de monter dans le Panoramique des Dômes pour aller au sommet.

Emmanuel Macron guidé par Jean-Yves Gouttebel - Maxppp
Emmanuel Macron guidé par Jean-Yves Gouttebel © Maxppp - Richard BRUNEL

10h00 : Cécile Olive, qui s'occupe de la candidature de la Chaîne des Puys à l'Unesco pour le conseil départemental, présente les grandes lignes au président de la République. "Nous aurons besoin de toute la présence de l'Etat français dans les quelques semaines qui nous séparent de la décision." Elle sera prise début juillet à Bahreïn.

Nous sommes déterminés à obtenir ce label prestigieux - Le président du conseil départemental

9h50 : Le président du Conseil départemental, Jean-Yves Gouttebel, fait un discours avant de monter au sommet. "Nous sommes déterminés à obtenir le label prestigieux de l'Unesco. Mon optimisme naturel me pousse à croire que c'est possible". 

9h40 : Emmanuel Macron arrive à la maison de site du Puy-de-Dôme où on doit lui présenter la candidature de la Chaîne des Puys - Faille de Limagne. 

Le comité Unesco doit se réunir le 4 juillet prochain à Bahreïn pour étudier la candidature française.

La Chaîne des Puys - Visactu
La Chaîne des Puys © Visactu

Sur les traces de Mitterrand au lac Chauvet

Après le Puy-de-Dôme, Emmanuel Macron a déjeuné en petit comité au lac Chauvet avant de repartir sur Paris. Un symbole politique fort, puisque François Mitterrand avait pris l'habitude de se ressourcer régulièrement avec un cercle d'intimes sur ce site, dont Michel Charasse, l'un des propriétaires du lac.

La nuit à Clermont-Ferrand, le Président croise une maraude

Jeudi, Emmanuel Macron s'est rendu au centre de recherche et développement de Michelin à Ladoux, puis a présenté ses vœux au monde agricole. Après un dîner républicain organisé au lycée hôtelier de Chamalières, l'infatigable chef de l'Etat a achevé sa première journée marathon auvergnate dans les rues de Clermont-Ferrand. Il a notamment croisé le chemin d'une maraude vers minuit et demi.