Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Emmanuel Macron utilise le Falcon présidentiel pour un déplacement de 110 kilomètres

-
Par , , France Bleu

Jeudi matin, Emmanuel Macron a utilisé le Falcon présidentiel entre La Roche-sur-Yon (Vendée) et Rochefort (Charente-Maritime), deux villes distantes de seulement 110 kilomètres. Un trajet qui, en plein débat sur les aides sociales, interpelle.

Emmanuel Macron à bord du Falcon 8X au salon du Bourget
Emmanuel Macron à bord du Falcon 8X au salon du Bourget © AFP - Michel Euler

Un trajet en Falcon de 35 minutes qui fait parler.  BFMTV révèle que le chef de l’état a emprunté l'avion présidentiel jeudi matin pour un voyage très court entre La Roche-sur-Yon et Rochefort. 

Une polémique qui tombe mal

Alors qu'il dénonce le "pognon de dingue" des aides sociales et qu'il renouvelle la vaisselle de l'Elysée pour 500.000 euros selon le Canard Enchaîné, ce voyage en Falcon passe mal. 

Ce n'est pas la première fois qu'on reproche à Emmanuel Macron d'abuser de son avion. Déjà lors des législatives en juin 2017, il l'avait pris pour aller voter au Touquet. 

L’Élysée assume 

Le président n'aurait-il pas pu faire ces 110 kilomètres en voiture, comme tout le monde ? Non, répond l'Elysée. Le chef de l'Etat n'est pas une personnalité comme tout le monde, il y a un impératif de sécurité et un impératif de temps. 

"C'est la solution la plus économique", se défend l'Elysée cité par BFMTV, car elle "permet de se poser en sécurité, permet l'extraction rapide du président et de mieux gérer les heures de vol de l'équipage". En tout cas ce n'est pas la solution la plus économique, une heure de vol en Falcon coûte plus de 4000 euros. Une affaire qui fait réagir sur les réseaux sociaux. 

Choix de la station

France Bleu