Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron vient passer deux jours dans le Lot, pour une visite sur le thème du tourisme

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le chef de l'État se déplace dans le Lot, mercredi 2 et jeudi 3 juin, et il y dormira. Il se rendra à Saint-Cirq-Lapopie et Martel, à l'approche de la saison estivale. Il rencontrera aussi les élus du département à Cahors.

Emmanuel Macron avait déjà rencontré les élus du Lot début 2019, lors d'une étape du grand débat national, à Souillac.
Emmanuel Macron avait déjà rencontré les élus du Lot début 2019, lors d'une étape du grand débat national, à Souillac. © Maxppp - LUDOVIC MARIN

Emmanuel Macron sera donc dans le Lot, mercredi 2 et jeudi 3 juin, et il y passera une nuit. L'Élysée confirme ce lundi 31 mai, la venue du chef de l'État à Saint-Cirq-Lapopie, Martel et Cahors.

"Quelques jours après les premières réouvertures et à l’approche de la saison estivale, ce déplacement sera l’occasion pour le chef de l’État d’aller à la rencontre des Françaises et des Français, de valoriser notre patrimoine touristique en vue des vacances à venir, et de souligner l’importance du tourisme - un secteur majeur pour notre économie, durement touché par la crise sanitaire - et ses perspectives d’emploi pour cet été" indique la note aux rédactions. 

Le président arrivera en fin de journée mercredi, et ira à la rencontre des habitants et des élus de Saint-Cirq-Lapopie. Il passera la nuit dans le département, et le lendemain, il débutera la journée à Martel, où il déjeunera avec les habitants le midi, avant de rejoindre Cahors l'après-midi, pour rencontrer les élus du Lot.

"J’aime particulièrement le Lot, Figeac, Cahors…"

Emmanuel Macron était déjà venu dans le Lot, début 2019, en pleine crise des gilets jaunes. Le chef de l'État avait participé à une journée du grand débat national, à Souillac, en compagnie de nombreux élus de toute la région Occitanie. Dans un récent entretien au magazine Zadig, il indique même son intérêt pour le département : "_Oui, il y a des villes et des départements où l‘on peut prendre le pouls des choses. J’aime particulièrement le Lot, Figeac, Cahors… Ce département a formidablement résisté, il a reconquis une activité industrielle, tout en gardant le grand rapport à l’histoire – avec des figures historiques incroyables, comme Maurice Faure -, et on y trouve une forme de ruralité heureuse. Je pense à Saint-Cirq-Lapopie, Breton y eut cette phrase admirable, qui dit tout de l’ancrage choisi : 'J’ai cessé de me désirer ailleurs'. Ce sont des lieux qui permettent de comprendre ce qui est accepté en France et ce qui ne l’est pas. Ils synthétisent beaucoup d’histoire_".

Une allusion à la commune lotoise qui avait incité Huguette Tiegna, la députée LREM du Lot, à inviter plus formellement à se rendre dans le département. 

Une visite personnelle chez son ami, le maire de Saint-Cirq-Lapopie

Mais le déplacement présidentiel se tramait depuis bien plus longtemps en coulisses, si l'on en croit le maire LREM de Saint-Cirq-Lapopie, un ami du Président de la République. "Il vient me voir" lâche Gérard Miquel. 

Le déplacement d'Emmanuel Macron dans sa commune de 200 habitants était prévue de longue date entre les deux hommes mais le contexte sanitaire l'aurait retardée. Une visite présidentielle avait aussi été annoncée à des élus locaux mais pas avant l'été. 

Pendant ce temps, Pradié fait venir le président du Sénat

Et dans ce contexte d'élections régionales, le député du Lot Aurélien Pradié reçoit, lui, le jeudi 3 juin, Gérard Larcher. Le président du Sénat vient soutenir le candidat Les Républicains à la présidence de la région Occitanie. Pradié sera sur ses terres, près de Labastide-Murat. Les deux hommes rencontreront notamment des artisans le matin à Lamagdelaine, puis des agriculteurs l'après-midi, à Montfaucon puis Coeur-de-Causse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess