Politique

Émotion au dernier conseil municipal à Bordeaux avant les élections

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde lundi 24 février 2014 à 19:40

Pour la dernière fois, Hugues Martin a siégé au conseil municipal de Bordeaux
Pour la dernière fois, Hugues Martin a siégé au conseil municipal de Bordeaux © Radio France

C'était le dernier avant les élections du 23 et 30 mars prochain. Plusieurs élus ont tiré leur révérence dont Hugues Martin, 43 ans passés au Palais Rohan, dont deux comme maire durant l'exil d'Alain Juppé au Québec après sa condamnation dans le procès des emplois fictifs du RPR. Un hommage vibrant lui a été rendu.

Ils sont plusieurs à avoir fait leurs adieux à la salle du conseil municipal de Bordeaux, à l'image des adjoints Véronique Fayet, Dominique Ducassou, Jean-Charles Bron, Muriel Parcelier, Jean Charles Palau, Alain Moga et Hugues Martin . Plusieurs hommages nourris d'applaudissements lui ont été rendu

"C'est un honneur d'avoir servi Jacques Chaban-Delmas et Alain Juppé. Derrière la peau dure du légionnaire, se cache un grand émotif."  — Hugues Martin

Hugues Martin, militant gaulliste, avait été repéré par Jacques Chaban-Delmas qui l'avait intégré à son équipe municipale en 1971 . Hugues Martin a alors incarné la garde rapprochée du maire de Bordeaux,  y compris dans la période de fin de règne de Chaban, période difficile durant laquelle certaines ambitions sont aparrues Hugues martin, lui, demeure d'une loyauté à toute épreuve .

En 1995, Alain juppé succède à Jacques Chaban-Delmas. L'homme qui n'a jamais voulu être calife à la place du calife , devient maire de Bordeaux et député fin 2004 après la condamnation d'Alain Juppé dans l'affaire des emplois fictifs du RPR . Il occupe le fauteuil un peu moins de deux ans. En octobre 2006, Alain Juppé revient aux manettes. Il aura passé 43 ans au service notamment de la ville de Bordeaux .

Les candidats aux élections municipales à Bordeaux :

Stéphane Boudy (PIC)Jacques Colombier (FN)Vincent Feltesse (PS)Alain Juppé (UMP)Vincent Maurin (Front de gauche)Philippe Poutou (NPA)Fanny Quandalle (Lutte ouvrière)

"c'est l'occasion de lui dire notre reconnaissance"