Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

En 2020, on élit les maires de Savoie et Haute-Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

2020, année d'élections municipales ! On passe en revue quelques points chauds des Pays de Savoie.

On vote en mars prochain !
On vote en mars prochain ! © Maxppp - Maxppp

Certains candidats, surtout les sortants, n'ont pas encore lancé leur campagne électorale. Ils attendent les cérémonies des vœux de la nouvelle année. On n'a pour l'instant pas de surprise majeure dans les grandes agglomérations des pays de Savoie.

La prime aux sortants ?

Ils y retournent ! Les sortants ne veulent pas être sortis, que ce soit à Annecy, Chambéry, Chamonix, Saint-Jean-de-Maurienne ou Albertville. Mais il y a quand même des nouveautés notables. Aux antipodes des listes personnifiées : le collectif avant tout ! C'est l'éclosion des listes citoyennes qui seraient garantes de collégialité, en plein boum, que ce soit par exemple Annecy, Sallanches, Ornex, en Haute-Savoie, ou en Savoie à Aix-les-Bains ou Chambéry avec des candidats tirés au sort sur les listes électorales. Ces listes citoyennes, la plupart du temps solidaires et écologistes, se présentent comme des remparts aux égos des professionnels de la politique taxés d'autoritarisme.    

Autre objet d'attention. Le parti de Marine Le Pen va-t il transformer les récents bons résultats électoraux ? Saint-Jean-de-Maurienne est clairement une cible privilégiée pour Marie Dauchy et le Rassemblement national.   

Candidats sous les feux de la Justice

Certains se représentent, même s'ils ont eu maille à partir avec la justice.  A Chamonix, Eric Fournier est mis en examen dans une affaire de conflit d'intérêt supposé car il possède quelques actions de la Compagnie du Mont-blanc. Le maire sortant de Chamonix plaide la présomption d'innocence : "Une mise en examen est une interrogation de la justice. En aucun cas, cela équivaut à une condamnation ou à un empêchement de se présenter. Je ne mélange pas les deux. Et je ferai toute la transparence sur ce qu'on me reproche à travers la mise en examen."  

Le patron du Chablais, Jean Denais, est, lui, condamné pour prise illégale d'intérêt. A nouveau très actif sur sa page Facebook, il y a peu de doutes sur sa nouvelle candidature à Thonon-Les-Bains.

Annecy, symbole des investitures de la République en marche ?

Comment le parti au pouvoir va-t-il exister dans ce scrutin ? Dans ces élections municipales, la République en Marche la joue pragmatique. Au cas par cas, elle investit ses candidats. Et parfois ça brouille la vie politique locale. Illustration à Annecy. Le parti ne soutient pas sa députée Frédérique Lardet qui nous déclarait : "C'est une investiture très politique que j'ai un peu de mal à comprendre. Je ne lâche pas." Frédérique Lardet ne quitte pas pour autant le parti qui la boude. La République en marche soutient le sortant Jean-Luc Rigaud, ravi avant même de lancer sa campagne : "J'ai le soutien des Républicains, des centristes et maintenant de la République en marche." 

Parfois le parti d'Emmanuel Macron continue à miser sur la nouveauté tels Stéphane Canessant, l'ancien directeur de l'office de tourisme d'Évian, ou encore Marina Ferrari à Aix-les-Bains où le maire sortant va devoir ferrailler avec son ancienne première adjointe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu