Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Alsace, les principaux élus de droite appellent à voter Macron

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Alsace, France

Alors que Marine Le Pen est arrivée en tête en Alsace au premier tour de la présidentielle, les élus alsaciens Les Républicains appellent en grande majorité à voter pour Emmanuel Macron le 7 mai.

Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie, lors d'un déplacement en Alsace, aux côtés de Philippe Richert, président de la région Grand Est.
Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie, lors d'un déplacement en Alsace, aux côtés de Philippe Richert, président de la région Grand Est. © Maxppp -

L'Alsace choisit Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle avec 25,69% des suffrages. Elle devance François Fillon avec 22,14% des voix, Emmanuel Macron (21,27%) et Jean-Luc Mélenchon avec 14,60%.

Dès l'annonce de l'affiche du second tour de cette présidentielle, qui aura lieu le 7 mai, les élus de droite alsaciens ont appelés à voter pour Emmanuel Macron, pour faire barrage au Front national.

  • Philippe Richert, président (LR) de la région Grand Est : "J’appelle dès à présent à présent à voter Emmanuel Macron au second tour pour faire barrage au Front National et rejeter un projet anti-européen porteur d’une réelle régression pour notre pays et un risque d’abord pour nos concitoyens les plus fragiles".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

  • Frédéric Bierry, président (LR) du conseil départemental du Bas-Rhin : "Par leur vote ce dimanche, les Français ont voulu adresser un message clair à la classe politique et marquer leur volonté de remettre en cause profondément le système politique français. Je sais les réserves sur la personnalité et le programme d’Emmanuel Macron, j’en partage un certain nombre comme j’ai pu l’exprimer au cours de la campagne présidentielle. Cependant, l’enjeu n’est plus celui-là, l’enjeu c’est la République et la poursuite du projet européen. Face à la menace de l’élection de Marine Le Pen, nous devons dépasser ce qui nous divise, face au péril d’une victoire de l’extrême droite et d’une sortie de l’Europe nous devons nous rassembler autour des fondamentaux".
  • Jean Rottner, maire de Mulhouse : "Les premiers résultats montrent à la fois l'effondrement de la droite républicaine, plombée par une campagne incomprise et rejetée sur la forme et sur le fond et la montée en puissance d'une contestation, incarnée à la fois par le score de Marine Le Pen et par celui de Jean-Luc Mélenchon. Comme François Baroin et François Fillon, j'appelle à faire barrage au Front national, qui conduirait notre pays dans l'impasse. Je voterai sans état d'âme pour Emmanuel Macron".
Choix de la station

À venir dansDanssecondess