Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En baie du Mont-Saint-Michel : le nouveau vote frontiste breton

-
Par , France Bleu Armorique
Saint-Broladre, France

Le Front national obtient 15,33% des suffrages bretons. Alors certes c'est six points de moins que son score national. Mais Marine Le Pen engrange 40 000 voix de plus en Bretagne qu'il y a cinq ans. Une partie de ce nouveau vote frontiste breton se situe dans la baie du Mont-Saint-Michel.

A Saint Broladre, pour la première fois, le Front national est arrivé en tête avec plus de 30% des voix.
A Saint Broladre, pour la première fois, le Front national est arrivé en tête avec plus de 30% des voix. © Radio France - Théo Hetsch

Saint-Broladre, 1 130 habitants. Ici, on a voté à plus de 30% pour Marine Le Pen. C'est dix points de plus qu'en 2012. Alors au bar-tabac du village, l'ambiance est à la fête. "Les clients étaient très contents ce matin", explique Agnès, au bar. Elle aussi a voté pour Marine Le Pen, "parce qu'il y en a ras-le-bol de tous les autres". La sortie de l'Euro ne l’effraie pas du tout, "au contraire", même si son vote n'est pas un chèque en blanc au Front national : "entre les promesses et les actes, il y a parfois un écart"...

Un vote ras-le-bol. Un vote pour dégager tous les autres. C'est aussi le sentiment de Franck. Il vient chercher sa fille à l'école de Saint-Broladre : "que ce soit la gauche ou la droite, ça ne donne rien, explique ce marin-pêcheur d'une quarantaine d'année, quitte à avoir du changement, peut-être qu'on l'aura avec elle".

Les politiques ne font rien pour les campagnes, c'est tout pour les villes et tout pour les migrants. Franck, un habitant.

Pour lui, les classes dirigeantes ont oublié la France des campagnes. Pourtant, à première vue, Saint Broladre s'en sort plutôt bien : une bibliothèque, une maison de santé, de nombreux commerces et une poste dans la rue principale. "Mais ce n'est qu'une annexe, tempère Franck, elle n'est ouverte que trois ou quatre jours dans la semaine". "Il n'y a plus rien ici, explique-t-il désabusé, ils arrivent encore à faire une aire de jeu pour enfant et c'est tout. Les politiques ne font rien pour les campagnes, c'est tout pour les villes et tout pour les migrants".

"Les politiques nous ont oubliés" disent certains habitants. Pourtant, la commune compte encore de nombreux services publics. Mais le sentiment d'abandon se développe.
"Les politiques nous ont oubliés" disent certains habitants. Pourtant, la commune compte encore de nombreux services publics. Mais le sentiment d'abandon se développe. © Radio France - Théo Hetsch

Même tendance à côté, à Roz-sur-Couesnon. Là aussi, Marine Le Pen a gagné 10%. Naïm est K.O debout : "moi je suis d'origine tunisienne donc on n'est pas très nombreux dans le coin, explique-t-il une bière à la main, ici ça a toujours été un petit village de gauche, je suis très déçu et très surpris".

Ici la clé du deuxième tour repose sur l'électorat de droite. Fillon a recueilli 20% des voix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess