Politique

Grâce à la solidarité des "Insoumis", un soutien de Jean-Luc Mélenchon a pu racheter une voiture

Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle et France Bleu mercredi 5 avril 2017 à 12:12

Stupeur dimanche 26 mars: Franck Barraud découvre sa voiture taggée, l'habitacle aspergé d'urine et de fumier de cheval
Stupeur dimanche 26 mars: Franck Barraud découvre sa voiture taggée, l'habitacle aspergé d'urine et de fumier de cheval - Franck Barraud

Samedi 25 mars, le responsable de la campagne de Jean-Luc Mélenchon dans la région de Royan avait été victime de vandales. Une caravane incendiée, et deux voitures sérieusement dégradées, dont son véhicule de travail. Mais une souscription sur internet lui a permis de rebondir rapidement.

"Je l'appelle la voiture des Insoumis". Franck Barraud, représentant de la campagne de Jean-Luc Mélenchon dans la région de Royan, est fier de présenter son nouveau véhicule, acheté d'occasion il y a quelques jours. Une voiture qu'il a pu acquérir grâce à la solidarité des internautes, touchés par sa mésaventure révélée sur les réseaux sociaux et sur France Bleu La Rochelle.

Samedi 25 mars dernier, des inconnus s'introduisaient à la nuit tombée dans sa propriété d'Arvert près de Royan, pour mettre le feu à une caravane. Le lendemain matin, Franck Barraud découvrait sa voiture et celle utilisée par sa compagne taguées à la bombe de peinture. Des insultes et un slogan à caractère politique : "Fuck Mélanchon" (avec une faute d'orthographe). L'habitacle n'avait pas été oublié, aspergé d'urine et recouvert de crottin de cheval.

Les remerciements de Franck Barraud aux internautes qui lui ont permis de racheter une voiture - Aucun(e)
Les remerciements de Franck Barraud aux internautes qui lui ont permis de racheter une voiture - Facebook

"On n'a pas dormi durant trois nuit" témoigne Franck Barraud, très choqué par ces dégradations à son domicile. Heureusement pour lui, la solidarité s'est rapidement organisée sur Internet, principalement chez les militants de la France Insoumise. "On a eu plus de 8.000 messages sur les réseaux sociaux, et on a eu 216 soutiens financiers" sur le site Leetchi (collecte terminée), raconte Franck Barraud. "Cela nous a permis d'acheter un véhicule et de remplacer l'autre, inutilisable. Sans compter le coup de fil de Jean-Luc Mélenchon, qui nous a dit qu'il compatissait et qu'il envoyait 500 euros par virement."

Un virement de 500 euros de Jean-Luc Mélenchon

Ces soutiens comptent beaucoup pour le militant Insoumis royannais Franck Barraud: "On a vraiment surmonté grâce aux Insoumis. C'est un gros symbole, parce que ça correspond à notre programme: la solidarité, l'entraide, penser à ses enfants, à ce qu'on va leur laisser."

"Cela me permet de comprendre ce que subissent les personnes victimes de harcèlement."

Un gros soutien moral et financier, qui ne fait pas tout oublier: "Psychologiquement, c'est quand même très dur, ce qu'on a vécu, donc il y a des restes" rappelle Franck Barraud qui ajoute: "Ma femme a le sommeil agité." Franck Barraud tire une conclusion positive de cette expérience douloureuse: "Cela me permet de comprendre ce que subissent les personnes victimes de harcèlement. Je commence à comprendre l'impact sur l'esprit humain."

L'enquête conduite par les gendarmes n'a pas encore permis de retrouver les auteurs des dégradations.