Politique

En Corrèze on peut donner son avis sur le budget du département

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin lundi 19 décembre 2016 à 17:24

Franck Peyret, à gauche, et Pascal Coste, précisent que cette consultation aura lieu  désormais chaque année.
Franck Peyret, à gauche, et Pascal Coste, précisent que cette consultation aura lieu désormais chaque année. © Radio France - Philippe Graziani

Une grande consultation populaire est lancée jusqu'au 31 janvier en Corrèze. Le Conseil départemental propose un questionnaire papier ou un site internet dans lequel on peut donner son avis sur les orientations budgétaires qui seront débattues par les élus en février prochain.

"C'est une première nationale et même au-delà" assure Pascal Coste, le président du Conseil départemental de la Corrèze. De fait il ne s'agit pas comme le font certaines communes, dont Paris, de donner son avis sur un domaine particulier. Mais c'est bien l'ensemble du budget que l'on peut ainsi examiné. Mais le président prévient : certains sujet ne sont pas discutables. "Ce n'est pas une caution des Corréziens que l'on cherche soit sur la remise en cause des promesses électorales soit sur des orientations à prendre". En clair certaines décisions politiques sont exclues du questionnaire comme la non augmentation des impôts locaux ou la réduction de la dette.

Une boîte à idée

Le questionnaire est divisé en trois grands thèmes : la solidarité, la vie des territoires et l'attractivité du département. A l'intérieur de chacun d'eux de nombreuses questions à choix multiples ou à classement de priorité. Mais en plus une case sur le formulaire papier ou un onglet particulier sur le site internet pour faire ses propositions. "On a un boîte à idée, explique Franck Peyret, conseiller départemental de Brive et coordinateur de la consultation, où les Corréziens peuvent donner leur avis, faire leurs propositions ou vous pouvez donner un maximum d'idée dans le domaine culturel, social, sociétal. Le choix est vaste". La consultation se fait jusqu'au 31 janvier, soit sur un questionnaire papier distribué en ce moment même ou sur le site www.monavis.correze.fr. Les résultats seront publiés le 10 février.