Politique

En déplacement à Dijon, Jean-Vincent Placé soutient la révolution numérique pour rapprocher les citoyens

Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne vendredi 30 septembre 2016 à 16:49

Jean-Vincent Placé, le secrétaire d'Etat chargé de la réforme de l'Etat et de la simplification, ce vendredi en Préfecture de Dijon.
Jean-Vincent Placé, le secrétaire d'Etat chargé de la réforme de l'Etat et de la simplification, ce vendredi en Préfecture de Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

Jean-Vincent Placé a défendu ce vendredi à Dijon, le développement numérique pour accompagner la modernisation de l'Etat. Le secrétaire d'Etat chargé de la réforme et de la simplification rencontrait pour cela tous les acteurs du Groupement d'intérêt public e-Bourgogne.

Jean-Vincent Placé a joué les prolongations en Côte-d'Or ! Après avoir accompagné jeudi Annick Girardin, la ministre de la Fonction Publique, le secrétaire d'Etat chargé de la réforme et de la simplification rencontrait ce vendredi matin tous les acteurs du GIP e-Bourgogne, en préfecture de Côte-d'Or. L'occasion d'évoquer ce modèle de coopération territoriale, qui doit s'étendre dès lundi à la Franche-Comté, dans le cadre de la fusion des Régions. Un outil unique en son genre pour Jean-Vincent Placé, " il y a un exemple comparable en Bretagne mais l'atout du GIP e-Bourgogne, c'est qu'il peut s'appuyer sur les départements, sur les communes -avec par exemple en Côte-d'Or quelques 500 communes sur 706 aidées par ce GIP e-Bourgogne- pour faciliter les démarches administratives, dématérialiser avec les parapheurs et signatures électroniques , les marchés publics simplifiés , un site internet plus lisible et accessible pour les usagers. Voilà des exemples d'une bonne réforme qui marche ! "

Jean-Vincent Placé, secrétaire d'Etat chargé de la réforme et de a simplification

Et quand on l'interroge sur les économies de moyens déployés pour mutualiser et concentrer les services de l'Etat, ce qui suscite aussi de l'inquiétude, Jean-Vincent Placé, veut tout de suite rassurer, pour le secrétaire d'Etat, cette simplification doit au contraire " rapprocher les citoyens, pour rendre les choses plus rapides, et de la même manière mettre de la proximité humaine." Et il cite en exemple la Maison de l'Etat à Louhans en Saône-et-Loire. Une maison ouverte aux usagers qui rassemble l'ensemble des services ouverts aux usagers, comme la CAF, à Pôle Emploi ou encore les opérateurs sociaux. Autre exemple selon lui, "le redéploiement de moyens dans les anciens bureaux de poste de la région Bourgogne; qui deviennent des Maisons de service au public. Il y en a déjà soixante-huit qui ont été mis en oeuvre , et il y en aura une centaine à la fin de l'année."