Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Coupe du Monde de football : "Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes" selon Emmanuel Macron

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Avant le coup d'envoi de la finale de la Coupe du monde féminine de football en France, Emmanuel Macron était l'invité de nos confrères de franceinfo ce dimanche pour parler sport. Pour le président, le football doit "aller progressivement" vers une égalité des salaires.

Emmanuel Macron, invité de Jacques Vendroux sur franceinfo ce dimanche.
Emmanuel Macron, invité de Jacques Vendroux sur franceinfo ce dimanche. © Maxppp - Maxppp

Le président de la République était l'invité de nos confrères franceinfo ce dimanche. Emmanuel Macron a répondu pendant un peu plus d'une demi-heure aux questions de Jacques Vendroux, en direct. Et forcément, il a été question de la Coupe du monde féminine de football, dont la finale a lieu ce dimanche

"Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes", a souligné Emmanuel Macron. On a des stades à guichets fermés, on a 24 000 supporters et supportrices américains, et des chiffres d'audience cumulés incroyables".

"Il faut aider nos clubs et nos fédérations à accueillir les jeunes filles qui vont s'inscrire, parce que je suis sûr que tout cela va éveiller des passions et de l'enthousiasme", a estimé le président de la République.

Et pour le président de la République, "il faut aller progressivement" vers une égalité des primes entre joueuses et joueurs de football. "Regardez le tennis, les primes des joueuses à Roland Garros sont quasiment les mêmes entre les hommes et les femmes. Je pense que dans le football aussi, il faut progressivement converger", a indiqué Emmanuel Macron.

Interrogé également sur le racisme et l'homophobie dans le sport, et notamment dans les stades de football, Emmanuel Macron s'est dit "totalement favorable" à l’arrêt des matchs.

"On ne peut pas s'habituer au racisme et à l'homophobie, sous prétexte qu'on soit dans un stade de football. Il n'y a aucun sport dont l'ADN, les racines, l'esprit, c'est le discours de haine." - Emmanuel Macron

Total et les JO 2024

Le chef de l'État est revenu aussi sur les JO 2024 à Paris qui, selon lui, "devront être exemplaires sur le plan de l'environnement et du point de vue de l'inclusion".

Dans un même temps, Emmanuel Macron estime que le désengagement de Total des JO (sous le pression de la maire de Paris, Anne Hidalgo) "n'est pas une bonne idée". "Qu'il y ait des entreprises qui polluent, c'est le cas mais je ne vais pas expliquer à tous les salariés de Total en France qu'ils ont un travail qui n'est pas digne", a expliqué le président de la République.

"Si Total peut mettre de l'argent pour aider à financer des Jeux verts et financer la transition énergétique, c'est une bonne chose", a estimé Emmanuel Macron