Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales : la gauche reprend la Charente, une femme pressentie à la tête de la Charente-Maritime

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu La Rochelle

Pour le second tour des élections départementales, France Bleu La Rochelle vous livre les résultats dans les cantons de Charente et Charente-Maritime ce dimanche 27 juin 2021.

 Le second tour des élections départementales et régionales ce dimanche.
Le second tour des élections départementales et régionales ce dimanche. © Radio France - Philippe Paupert

Ce dimanche, c'est le second tour des élections départementales partout en France. En Charente et Charente-Maritime, découvrez dans cet article les résultats du scrutin avec France Bleu La Rochelle. 

L'essentiel 

  • En Charente-Maritime, Sylvie Marcilly est bien partie pour succéder à Dominique Bussereau à la tête du Département. La vice-présidente sortante est largement réélue à Châtelaillon, quand son concurrent Lionel Quillet est lourdement battu sur l'île de Ré.
  • En Charente, la gauche reprend le contrôle du département, après avoir récupéré deux cantons (Angoulême 1 et Tude-et-Lavalette) et rendu à la droite et au centre le canton Angoulême 2. La majorité tient à un seul canton.
  • La participation définitive, très faible, s'élève à 33,77% en Charente, 34,56% en Charente-Maritime, pratiquement stable par rapport au premier tour.
  • Retrouvez dans cet article les résultats du second tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine

Les résultats

Les résultats parviennent au fur et à mesure qu'ils sont officialisés par le ministère de l'Intérieur. Pour trouver ceux qui vous intéressent, tapez le nom de votre commune, de votre département ou de votre région dans le module ci-dessous.

Les résultats du second tour des élections départementales en Charente et Charente-Maritime

Le fil de la soirée

00h00 - C'est la fin de ce direct ! Merci de l'avoir suivi !

23h25 - Au fait, l'île d'Oléron reste à droite : Dominique RABELLE et Christophe SUEUR réunissent 65,72% des voix, contre 34,28% pour le binôme écologiste et solidaire Anny DESREUMAUX et Grégory GENDRE. Les écolo qui n'ont que deux élus ce soir, sur le canton de La Rochelle 1 (Marion Pichot et Jean-Marc Soubeste), les premiers à siéger depuis Bernard Ferrier de Marans, jusqu'en 2015.
A Saint-Jean-d'Angély, Caroline ALOÉ et Jean-Claude GODINEAU repassent assez confortablement pour la droite et le centre avec 53,61% des voix, contre 46,39% pour Michel LAPORTERIE et Annie POINOT RIVIÈRE.
C'est aussi sans problème à Royan, pour Patrice LIBELLI et Marie-Pierre QUENTIN qui recueillent 70% des voix face au RN.

23h20 - Réaction de Jérôme Sourisseau, réélu à Jarnac, mais qui perd la présidence de la Charente : "on a sans doute payé l'effet Rousset (Alain Rousset largement réélu à la présidence de la Région Nouvelle-Aquitaine dans ce double scrutin). Et on n'a peut-être pas assez évoqué ce qu'on a fait pendant six ans."

23h00 - L'abstention reste massive en Charente, où la participation définitive s'élève à 33,77%. En très léger retrait par rapport au premier tour (33,83%). C'est surtout une chute de presque 17 points par rapport au précédent scrutin départemental, en 2015 (50,50% au deuxième tour).
En Charente-Maritime, la participation termine à 34,56%, en hausse de moins d'un point (33,83% dimanche dernier). Là encore, forte chute par rapport aux départementales 2015 (49,37% de participation au deuxième tour). Comme au premier tour, les deux-tiers des électeurs ont boudé les urnes pour ce double scrutin départemental et régional. Loin de la "respiration démocratique" que doivent représenter les scrutins situés entre deux élections présidentielles.

22h50 - La gauche fête la victoire en Charente. Philippe Bouty (réélu sur Charente-Vienne) salue "un travail d'équipe" et promet de "travailler pour toute la Charente et tous les Charentais". Reste à désigner le président, ce jeudi. Philippe Bouty est candidat, lui qui menait l'opposition départementale jusque là. Mais la sénatrice Nicole Bonnefoy (réélue sur Boixe et Manslois) a également fait connaître son intérêt pour échanger son siège au Sénat pour le fauteuil de présidente.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

22h40 - David BAUDON et Marie-Karine DUCROCQ repassent finalement largement à La Jarrie ! 55,10% des voix face au duo de maires Bertrand AYRAL et Line MÉODE. 600 voix d'écart !

22h30 - La gauche passe dans le canton d'Angoulême 1. 53,85% des voix pour Hélène GINGAST et Patrick MARDIKIAN contre 46,15% pour le tandem de droite Sylvie CARRERA et Guillaume CHUPIN. Cette victoire est aussi celle de la gauche départementale qui, unie aux écologistes, reprend ce département à la droite qui le dirigeait depuis 2015.

22h25 - Sur le canton d'Aytré, Guillaume KRABAL (maire de Dompierre-sur-Mer) et Marie LIGONNIERE (maire de Périgny) s'imposent sans souci : 70,39% face au maire d'Aytré Tony LOISEL, associé à Jocelyne ROCHETEAU.
Victoire très serrée sur le canton de Lagord : 78 voix d'avance pour la fountainiste Brigitte DESVEAUX, associé au maire Macron-compatible de Nieul-sur-Mer, Marc MAIGNÉ, qui réunissent 50,57% des voix. La sortante de droite et maire de Saint-Xandre Evelyne FERRAND associée à Hervé PINEAU récolte 49,43%.
Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant : Anne BRACHET et Mickaël VALLET (sénateur socialiste, leader sortant de l'opposition départementale) sont largement élus à Marennes, avec 65,98% des voix contre le RN.

22h15 - Confirmation à Saintes : le canton bascule à droite. Le ticket d'élus municipaux Véronique ABELIN-DRAPRON et Philippe CALLAUD s'impose avec 52,99% des voix, contre 47,01% pour le binôme Aline CARRILLO - Christophe DOURTHE (conseiller sortant). Cela se joue à 330 voix alors que la participation ne dépasse pas 32%.
Bascule dans l'autre sens, vers la gauche, pour le canton des Trois-Monts. 101 voix d'avance pour le binôme de gauche Jeanne BLANC - Yves Georges POUJADE qui totalise 50,79% des voix, face aux candidats de la majorité Brigitte QUANTIN - Bernard SEGUIN.
Sur Tonnay-Charente, le binôme de la majorité de droite et du centre est battu par un duo de maires centristes : Patricia FRANÇOIS (Breuil-Magné) et Lionel PACAUD (Soubise) décrochent 52,51% des voix, contre 47,49% pour Christian BRANGER et Lydie DEMENÉ.
Au fait, ça s'est passé sans problème sur Saintonge estuaire pour Françoise DE ROFFIGNAC et Loïc GIRARD : 75,63% des voix face au RN.

22h10 - A Saujon, ça passe sans problème pour le maire de Saujon, Pascal FERCHAUD et sa binôme Ghislaine GUILLEN : 65,75% face au Rassemblement national (Alicia GOURDIN et Serge PLACENTI). C'est un particularisme local : Pascal Ferchaud devrait retrouver un groupe de gauche, quand sa colistière rejoindra la majorité de droite et du centre.

22h05 - Résultat définitif sur Angoulême 2. Thomas MESNIER transforme l'essai. Le député en Marche et sa colistière Laëtitia REGRENIL font basculer le canton vers la droite et le centre droit, avec 51,59% des voix, contre Jacques NICOLAS et Béatrice PAILLER. 200 voix d'écart entre les deux binômes. La participation plafonne à 30,42% dans ce canton, où le député marcheur réussit son ancrage local.

Thomas Mesnier, député en Marche, fait son entrée dans l'assemblée départementale en Charente, élu sur le canton Angoulême 2.
Thomas Mesnier, député en Marche, fait son entrée dans l'assemblée départementale en Charente, élu sur le canton Angoulême 2. © Radio France - Pierre Marsat

22h05 - Sylvie Marcilly, maire de Fouras, officialise sa candidature à la présidence de la Charente-Maritime, aux côtés de son binôme Stéphane Villain, maire de Châtelaillon.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

22h00 - Peut-être une surprise à venir sur le canton de La Jarrie. Le sortant de centre-gauche David BAUDON associé à Marie-Karine DUCROCQ est distancé pour l'instant de 160 voix par Bertrand AYRAL et Line MÉODE, deux maires de centre-gauche fraichement élus. 86% des bulletins ont été dépouillés. Dominique Bussereau avait manifesté son soutien à David Baudon, face auquel la droite et le centre n'avaient pas présenté de candidat.

21h55 - C'est fait sur l'île de Ré ! Résultat définitif. Patrice RAFFARIN et Véronique RICHEZ-LEROUGE s'imposent avec 62,55% des voix, contre 37,45% Lionel QUILLET et Gisèle VERGNON. Pratiquement 2000 voix d'avance pour le maire de Rivedoux, face à son rival de Loix, alors que la participation était de 48,34%. Une énorme déconvenue pour Lionel Quillet, homme fort de l'île de Ré, président de la communauté de communes, qui rencontre son premier échec électoral. Double peine pour lui qui visait aussi la présidence de la Charente-Maritime. Patrice Raffarin rejoint la majorité.

21h45 - Canton de Boëme Echelle : le binôme de gauche sortant Michel Carteret (maire de Mouthiers sur Boëme) et Célia Hélion l'emporte avec 56,17% ; Annick Andrieux et Dominique Pérez (maire de Claix) sont à 43,83% pour la droite et le centre. Le canton reste à gauche (le conseiller départemental sortant Jean-Michel Tamagna ne se représentait pas).
On attend avec impatience les résultats sur les trois cantons d'Angoulême. Pour l'instant le dépouillement est encore très partiel.
En Charente-Maritime, c'est définitif à Marans : la sortante Karine DUPRAZ est largement battue par le binôme de maires Valérie AMY-MOIE et Jean-Pierre SERVANT, qui totalisent 65% des voix.
A La Tremblade, c'est très bien parti pour Fabienne LABARRIERE et Jean PROU de la majorité départementale. Sur 80% de bulletins dépouillés, ils totalisent 64,92% des voix contre 35,08 pour le binôme RN Michel VOLLET - Séverine WERBROUCK qui parvient toutefois à progresser entre les deux tours. Il n'y aura pas d'élu RN au Conseil départemental de Charente-Maritime.

21h35 - L'analyse de Dominique Bussereau sur le scrutin en Charente-Maritime. Le président sortant annonce une victoire pour la droite et le centre dans le canton de Saintes. "La majorité reste la majorité" assure Dominique Bussereau qui avoue "qu'on pouvait faire mieux". Trois cantons perdus pour la droite, selon le président sortant : Lagord, Tonnay-Charente et les Trois-Monts. Chaniers resterait à gauche. "La majorité de droite et du centre se réunit demain à 10h30 pour désigner son champion, ou plutôt sa championne" (Sylvie Marcilly). Lionel Quillet semble en effet définitivement distancé sur l'île de Ré. Sur 86% de bulletins dépouillés, Patrice RAFFARIN et Véronique RICHEZ-LEROUGE sont à 56%, avec plus d'un millier de voix d'avance.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

21h30 - On a les résultats de La Rochelle. Sur La Rochelle 1, les fountainistes Christophe BERTAUD et Marylise FLEURET-PAGNOUX l'emportent de justesse avec 51,71% des voix contre les écologistes David BLAISE-MARTIN et Carine GENDRE. 148 voix séparent les deux binômes.
Sur La Rochelle 2, c'est aussi sans problème pour les fountainistes Dominique GUÉGO et Marie NÉDELLEC : 59,81% des voix, contre 40,19 pour le binôme de droite Bruno LEAL et Fabienne MICHEL.
Sur La Rochelle 3, ça passe assez largement pour les écolos Marion PICHOT et Jean-Marc SOUBESTE : 55,63% des voix, contre 44,37% pour le binôme fountainiste, Josée BROSSARD et El Abbès SEBBAR. 500 voix d'avance.
Résultat définitif également à Rochefort. Cela passe sans problème pour Caroline CAMPODARVE et Gérard PONS, conseillers sortants de la droite et du centre droit : 55,89% des voix, contre 44,11% pour le binôme écologiste et solidaire, Isabelle FLAMAND et Jean-Pierre LARTIGE.

21h25 - Un tout premier résultat, encore partiel à Angoulême. Sur Angoulême 2, 31% des bulletins sont dépouillés, et Thomas Mesnier fait pour l'instant la course largement en tête. Le député marcheur associé à Laetitia Regrenil réunissent pour l'instant 58,93% des voix, contre 41,07% pour Jacques NICOLAS et Béatrice PAILLER pour la gauche.

21h20 - Résultat définitif à Gond-Pontouvre : Thibaut Simonin (conseiller départemental sortant de gauche) et Maryline Vinet totalisent 56,70% des voix, et Corinne Meyer et Benoit Miège-Declercq pour la majorité sortante 43,30%.
Charente Sud reste à droite : Jacques Chabot maire de Ladiville et président de Charente Numérique et Isabelle Lagarde maire de Oriolles obtiennent 72,68% ; Didier Genthial et Catherine Vandestick (seuls candidats du RN qui s'étaient qualifiés pour le deuxième tour) 27,32%.

21h05 -  En Charente-Maritime, Fabrice Barusseau et Corinne Etourneau, candidats sortants de la gauche dans le canton de Chaniers, repassent en tête avec 52% des voix. 88% des bulletins ont été dépouillés.
A Surgères, c'est bien parti pour la maire de Surgères Catherine Desprez et son binôme Gilles Gay, en tête avec 63% des voix. 77% des bulletins ont été dépouillés.

21h - C'est très lent sur l'île de Ré. Sur 33% de bulletins dépouillés, Patrice Raffarin et Véronique Richez-le-Rouge font la course en tête, avec déjà 400 voix d'avance sur Lionel Quillet et Gisèle Vergnon. Sur Châtelaillon, c'est très bien parti pour la réélection de Sylvie Marcilly et Stéphane Villain. Alors que 59% des bulletins sont dépouillés, le binôme rassemble 75% des voix face à la gauche. Sylvie Marcilly est pour l'instant la seule candidate potentielle à la présidence du Département.

20h55 - En Charente-Maritime, c'était attendu : Thénac reste à droite. Alexandre GRENOT et Sylvie MERCIER pour la majorité départementale recueillent 65,95% des voix contre 34,05% pour le binôme de gauche Christian DUGUÉ - Martine FOUQUET.

20h50 - Deux cantons de plus restent à droite en Charente. Sur Charente Nord, Brigitte Fouré vice-présidente du conseil départemental chargée des affaires sociales et Fabrice Geoffroy maire de Courcôme obtiennent 62,28%, contre 37,72% pour Agnès Baudrillart et Geoffroy Dudouit (maire de Saint Sulpice de Ruffec, la plus petite commune de Charente).
Canton de Charente Champagne : le conseiller départemental sortant Jean-Paul Zucchi et Marina Barbot remportent le match à droite, 57,94% des voix, et Bernard Mauzé et Léa Michaud-Laurichesse (divers droite) obtiennent 42,06%.
Confirmation à gauche dans le canton Boixe et Manslois : la sénatrice de gauche Nicole Bonnefoy et Pierre-Hermann Mugnier obtiennent 66,24%. Jimmy Henrty et Ioana Vaudin s'inclient avec 33,76%.
Et puis c'était le canton de l'ancien sénateur de gauche et patron de la Charente Michel Boutant : Val de Tardoire reste à gauche. Le maire de Saint-Sornin Michael CANIT et Marie Pragout obtiennent 60,05%, contre 39,95% pour Marie-Hélène Boisseau et Jean-Marc Brouillet (maire de Chazelles et président communauté de communes).

20h45 - Le canton de Touvre-et-Braconne reste à gauche en Charente. Résultat définitif : Michel Buisson maire de Brie et Fatna ZIAD conseillère départementale sortante obtiennent 76,77%. Bastien Engelbach et Charlène Mesnard 23,23% pour la droite et le centre.
Pour avoir une idée de la future majorité départementale, il faut absolument avoir les résultats des trois cantons d'Angoulême. Pour l'instant ils se font attendre.
En Charente-Maritime, c'est définitif dans le canton de Pons. Comme pressenti, Jacky Botton et Marie-Christine Bureau (sortante) remportent le match à droite, avec 52,40% des voix, contre 47,60% pour Nicole Martin et Laurent Nivard. Ces deux binômes se réclament de la majorité départementale. 70 voix les séparent.

20h35 - La gauche réussit bien son pari dans le canton de Tude-et-Lavalette, en Charente ! Le binôme Patrick Gallès maire de Saint Séverin et Nelly Vergez obtiennent 53,52%, contre 46,48% pour la majorité sortante Patrick Epaud maire de Combiers et Christine Labrousse (conseillère départementale sortante). Le binôme sortant était Christine Labrousse et Didier Jobit maire de Magnac-Lavalette qui ne se représentait pas. 338 voix séparent les deux binômes ce soir. L'abstention est assez modérée dans ce canton : 59,47%.
Le match est extrêmement serré dans le canton de Chaniers, en Charente-Maritime ! Sur 82% de bulletins dépouillés, le binôme de droite et du centre Eric PANNAUD et Geneviève THOUARD virent en tête avec 50,07% des voix, contre 49,93% pour les sortants de gauche Fabrice BARUSSEAU et Corinne ETOURNEAU. 291 voix d'écart !
A Marans, ça s'annonce mal pour Karine Dupraz, candidate sortante et candidate également pour la gauche à la présidence du département. Sur 64% de bulletins dépouillés, Karine Dupraz et Thierry Rambaud sont largement distancés par le binôme de maires Valérie AMY-MOIE et Jean-Pierre SERVANT, en tête avec 65,27%.

20h30 - Pas de surprise en Charente-Maritime sur le canton de Thénac. Sur 75% de bulletins dépouillés, Alexandre GRENOT et Sylvie MERCIER pour la majorité départementale recueillent 60,78% des voix contre 39,22% pour le binôme de gauche Christian DUGUÉ - Martine FOUQUET.

20h25 - Toujours en Charente, le RN n'aura sans doute pas d'élu. Seul binôme qualifié, Didier GENTHIAL et Catherine VANDESTICK ne recueillent que 28,39% des voix contre 71,61% pour la droite avec Jacques CHABOT et Isabelle LAGARDE (67% des bulletins dépouillés).
Et un premier résultat défintif : dans le canton Charente-Vienne, Philippe BOUTY président de la CDC Charente limousine et président du groupe d'opposition sortante, associé à Janine DUREPAIRE maire de Chabrac obtiennent 61,98% pour la gauche, contre 38,02% pour Didier HAMARD et Danièle RAYNAUD (majorité sortante).
Autre résultat définitif dans le canton de Jarnac : Jérôme Sourisseau président du conseil départemental de la Charente et maire de Bourg-Charente et Anne Martron obtiennent 64,14%, contre 35,86% pour la gauche Stéphanie Payen et Jérôme Royer ancien maire de Jarnac.
Aucun souci également dans le canton de La Couronne. Résultat définitif : Jean-François Dauré maire de La Couronne et Fabienne Godichaud maire de Saint Michel obtiennent 73,69%, et Frédéric Magnant et Monserrat Vidal Montes obtiennent 26,31% Le canton reste à gauche.

20h20 - Quelques cantons de Charente où le score semble très clair. Sur Boixe-et-Manslois, Nicole BONNEFOY et Pierre-Hermann MUGNIER pour la gauche virent largement en tête : 65,67% contre 34,44% pour le binôme de droite Jimmy HENTRY et Ioana VAUDIN. En Charente-Bonnieure,la gauche semble bien partie également avec Fabrice POINT et Sandrine PRÉCIGOUT, en tête avec 65,25% des voix contre 34,75% pour Stéphane DUPUY et Ingrid VINCENT pour la droite.

20h15 - En Charente-Maritime, le canton de Pons est dépouillé à 96%. C'est Jacky Botton et Marie-Christine Bureau qui sont en tête, avec 54,05% des voix, contre 45,95% pour Nicole Martin et Laurent Nivard. Ces deux binômes se réclament de la majorité départementale.
Sur le canton de Matha, c'est bien parti pour Stéphane Chedouteaud et la sénatrice Corinne Imbert, en tête avec 73,77% des voix contre le binôme Rassemblement national. 78% des bulletins ont été dépouillés.

20h10 - Un premier résultat partiel, en Charente :  sur le canton de Tude-et-Lavalette, la gauche est en passe de réussir son pari, de reprendre ce canton à la droite. Alors que plus de 90% des bulletins sont dépouillés, le binôme Patrick GALLÈS - Nelly VERGEZ mène par 53,37% contre 46,63 pour le binôme de droite Patrick EPAUD   - Christine LABROUSSE.

20h – Avant de vous donner les premiers résultats, faisons un point sur les enjeux de cette soirée dans nos deux Charentes.
La Charente-Maritime va-t-elle être présidée pour la première fois par une femme ? C’est la question de la soirée dans ce département, dont Dominique Bussereau quitte la présidence pour sa retraite politique. Si la majorité sortante semble bien partie pour rester aux affaires, le match pour la présidence devait opposer Sylvie Marcilly (canton de Châtelaillon) à Lionel Quillet (canton de l’île de Ré). Sauf que le maire de Loix et président de la communauté de communes rétaise, associé à la maire de Sainte-Marie Gisèle Vergnon, a été mis en ballotage très défavorable par son grand rival le maire de Rivedoux Patrice Raffarin, en binôme avec la Modem Véronique Richez-Lerouge. Ces derniers ont 435 voix d’avance à l’issue du premier tour, et ont reçu dans l’entre-deux-tours le soutien du binôme écologiste et solidaire, arrivé en troisième position. Si Lionel Quillet n’est pas élu, il ne pourra pas accéder à la présidence!
En Charente, le Département va-t-il repasser à gauche ? La droite avait réussi l’alternance en 2015, grâce à un canton d’avance. Le match s’annonce de nouveau très serré. La gauche unie aux écologistes est en ballotage favorable dans au moins huit cantons. Ballotage favorable dans huit cantons également pour la droite et le centre. Comme aux Etats-Unis, la majorité va se jouer dans les trois “swing” cantons restants : Angoulême 1 et 2, ainsi que Tude-et-Lavalette. Les reports de voix des candidats éliminés seront déterminants, tout comme la mobilisation des abstentionnistes.

19h - Quel que soit le résultat de ce second tour, la Charente-Maritime va changer de président : Dominique Bussereau prend sa retraite politique. Le département compte 27 cantons, et sur chacun d’entre eux un binôme (un homme et une femme) est élu. Ce qui fixe la majorité à 28 conseillers départementaux sur 54. Un seul binôme a été élu dès le premier tour (canton de Jonzac).
En Charente, la droite avait ravi le Département à la gauche en 2015. On compte 19 cantons, et 38 conseillers départementaux. La majorité est donc à 20 conseillers départementaux.

18h30 - Un seul binôme a déjà été élu dès le premier tour dans nos deux Charentes, Christophe Cabri et Chantal Guimberteau ont remporté 80,32% des suffrages dans la canton de Jonzac (il n’y avait qu’un binôme en face, du Rassemblement national).
Partout ailleurs, il faut attendre ce deuxième tour. C’est une conséquence de la très faible participation (un tiers des électeurs seulement se sont rendus aux urnes dans nos deux départments) : aucun autre candidat n’a dépassé la barre de 25% des électeurs inscrits, nécessaire pour être élu immédiatement quand on a dépassé 50% des suffrages (sept binômes ont dépassé la majorité des voix en Charente-Maritime, à Châtelaillon, Marans, Marennes, Matha, Saintonge estuaire, Saujon et Surgères). Au deuxième tour, cette règle ne s’applique plus.
La forte abstention explique aussi l’absence de triangulaire : les deux premiers binômes sont qualifiés automatiquement, mais les suivants doivent réunir plus de 12,5% des électeurs inscrits.

18h10 - Pas de miracle pour la participation dans nos deux Charentes, selon les chiffres des préfectures et du ministère de l’intérieur. Pour ce deuxième tour des départementales et des régionales, 28,68% des électeurs s’étaient rendus aux urnes à 17h en Charente-Maritime. C’est un point de moins que dimanche dernier (alors qu’à midi la participation était en hausse à 13,97%). Loin, très loin des scrutins de 2015 (52,40% de participation à 17h pour le deuxième tour des régionales, 37,87% pour les départementales).
En Charente, à 17h, la participation connaissait un léger rebond, à 24,74%, contre 23,26% à la même heure dimanche dernier.
Au plan national, la participation estimée au second tour à 17h est de 27,89%. En hausse d’un point par rapport à dimanche dernier (26,72%).
Selon notre partenaire Ipsos/Sopra Steria, l’abstention devrait atteindre 65,5% pour ce second tour de scrutin. En très légère amélioration par rapport à dimanche dernier.

18h - Bonsoir et bienvenue dans ce direct. Ça y est : les bureaux de vote ont refermé leurs portes en Charente et Charente-Maritime. Nous allons suivre ensemble ici ce soir le dépouillement du second tour des élections départementales dans nos deux départements avec France Bleu La Rochelle. La loi nous impose d'attendre 20h pour vous donner les premiers résultats.

Les résultats du premier tour des départementales en Charente et Charente-Maritime

Choix de la station

À venir dansDanssecondess