Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Macron, le jour d'après : un 8 mai avec Hollande, une manifestation "Front social" à Paris, cap sur les législatives

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

À peine élu, Emmanuel Macron participera ce lundi aux commémorations du 8 mai aux côtés de François Hollande. Le prochain président de la République s'attelle également dès maintenant à la composition de son gouvernement. Réactions, reportages : suivez en direct ce lendemain d'élection.

Emmanuel Macron assiste aux commémorations du 8 mai 1945 ; des opposants manifestent à Paris.
Emmanuel Macron assiste aux commémorations du 8 mai 1945 ; des opposants manifestent à Paris. © Maxppp -

Emmanuel Macron a été élu dimanche président de la République en battant largement Marine Le Pen lors d'un second tour marqué par une forte abstention. À 39 ans, il va devenir le huitième président de la Ve République, le plus jeune de l'Histoire. Et ce lundi ne sera pas un jour de repos pour le successeur de François Hollande. Suivez en direct le déroulement de cette journée.

Ce qu'il faut retenir lundi à 21h30

Le fil de la journée

21h15 : La Maison Blanche a annoncé lundi soir que Donald Trump et Emmanuel Macron se rencontreront dès le 25 mai, en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles.

20h15 : L'information est presque passée inaperçue dimanche, jour de vote, mais on a appris qu'une enquête judiciaire a été ouverte vendredi après le piratage informatique qui a visé l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron.

20h : Donald Trump n'a pas été le seul dirigeant étranger avec qui Emmanuel Macron a échangé depuis dimanche soir. Le président élu s'est aussi entretenu par téléphone avec Theresa May, Angela Merkel, Justin Trudeau et aussi Recep Tayyip Erdogan, a annoncé lundi son mouvement dans un communiqué.

19h40 : Pendant ce temps, à Nice, Christian Estrosi annonce qu'il va démissionner de la présidence de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, pour redevenir maire de Nice."Je continuerai à servir notre département et notre ville au sein du Conseil régional différemment", a dit l'élu LR, qui a fait part de son souhait de s'engager pleinement dans le combat des élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Le président sortant de la région Paca, qui avait rencontré Emmanuel Macron le 1er avril à Nice, s'est défendu de briguer un poste de ministre. "Ma seule ambition c'est de servir ma ville et ma région, pas d'entrer au gouvernement", a-t-il dit. "Mon objectif, c’est résolument Nice. C'est toujours Nice".

19h20 : Donald Trump, a appelé Emmanuel Macron pour "le féliciter de sa victoire", indique ce lundi soir la Maison Blanche. Le président américain avait déjà commenté dimanche sur Twitter la victoire du candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle, se disant "impatient de travailler avec lui".

19h : Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, appelle Emmanuel Macron à "faire preuve d'humilité". "Personne ne conteste sa victoire mais il faut prendre en compte comment se sont passés le premier et le second tours. (...) L'humilité du futur président de la République doit être visible", déclaré le leader syndical au lendemain du second tour de l'élection présidentielle.

18h50 : La manifestation organisée par le collectif "Front social" à Paris a réuni 1.600 personnes selon la police, entre 7.000 et 10.000 personnes selon les organisateurs, rapporte l'AFP. La police a signalé quelques jets de projectiles et de légères dégradations sur le mobilier urbain, et a procédé à une interpellation. Les manifestants étaient en cours de dispersion vers 17h30.

18h40 : Ils attendent les élections législatives et promettent que cette fois, ils iront voter : à Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, près d'un électeur sur deux (45%) s'est abstenu dimanche ou a voté blanc ou nul.

18h30 : Après les bulletins nuls insolites (Jean-Claude Duss, Joker etc.), voici le billet de 50 euros, mis dans une enveloppe par un électeur creusois, pour Emmanuel Macron. D'ailleurs France Bleu Creuse a compilé les chiffres insolites de ce second tour de l'élection présidentielle dans le département. 90% de participation par exemple pour la commune deChambonchard.

18h20 : À Tours, une manifestation anti-Macron a eu lieu dimanche soir, elle a réuni une centaine de personnes. Et ce lundi soir, on apprend que deux policiers qui étaient sur les lieux portent plainte : ils disent avoir été victimes d'insultes et de menaces de mort.

18h15 : Après Paris et Nancy, des dizaines de personnes manifestent aussi à Rouen contre l'arrivée à l'Élysée d'Emmanuel Macron.

17h55 : Richard Ferrand précise que pour les élections législatives, "la République en marche investira des candidats dans toutes les circonscriptions. Ils seront connus d'ici le jeudi 11 mai à 12 heures". Le député PS du Finistère sera lui-même candidat à sa réélection.

17h50 : Le mouvement d'Emmanuel Macron, En Marche!, est rebaptisé "La République en marche", annonce son secrétaire général, Richard Ferrand, à l'occasion d'une conférence de presse sur l'avenir du mouvement et les élections législatives. Catherine Barboux est nommée présidente par intérim suite à l'élection à l'Élysée d'Emmanuel Macron.

17h40 : Abstentionnistes, ils ont voté quand même dimanche. Non, il n'y a pas d'erreur dans cette phrase. À Chambéry, une vingtaine d'électeurs qui se sont abstenus pour le second tour de l'élection présidentielle se sont tout de même rendus dans un bureau de vote... Enfin, plus précisément un bureau d'abstention. Une action organisée dans l'espoir de faire reconnaître le vote blanc.

17h25 : Le "Front social" n'appelait pas à manifester qu'à Paris ce lundi. À Nancy, par exemple, une centaine de personnes se sont rassemblées dans la matinée devant la gare pour dénoncer la politique sociale d’Emmanuel Macron.

Rassemblement contre la politique sociale d’Emmanuel Macron lundi matin à Nancy.
Rassemblement contre la politique sociale d’Emmanuel Macron lundi matin à Nancy. © Radio France - Mohand Chibani

17h10 : Dans la famille des "ministrables", voici le maire du Havre, Édouard Philippe. Le nom de l'élu LR est beaucoup cité depuis quelques jours comme potentiel ministre. Dimanche soir, il est resté muet sur le sujet et a simplement déclaré après la victoire d'Emmanuel Macron : "j'attends de voir ses actes".

17h : Michel Blanc, Jacques Chirac, Joker, lave-linge... Si les électeurs qui ont décidé de voter blanc dimanche n'ont pas été inspirés par les deux finalistes de l'élection présidentielle, ils l'ont été en revanche pour déposer des bulletins insolites dans l'urne. Petit florilège en photos ici. Pour rappel, les bulletins blancs représentent 2,96% des votes au second tour de l'élection présidentielle, les blancs, 8,51%.

16h50 : Les rumeurs vont bon train sur la composition du premier gouvernement de l'ère Macron. Parmi les noms qui reviennent dans les discussions sur personnalités "ministrables", celui de Marlène Schiappa, 34 ans, élue municipale au Mans, très présente ces derniers mois sur le terrain dans le Grand Ouest pour défendre le mouvement créé par Emmanuel Macron, en Marche!.

16h40 : À Paris,le regroupement des manifestants anti-Emmanuel Macron place de la Bastille se poursuit, et le nettoyage est déjà en cours après le passage du cortège sur les axes menant à la place. Plusieurs milliers de personnes participent à ce rassemblement à l'appel du collectif Front social, qui réunit plusieurs associations et syndicats, indique franceinfo, en précisant que le climat est tendu mais qu'il n'y a pas eu d'incidents majeurs.

16h36 : La passation de pouvoir aura lieu dimanche, ça on savait. Mais nous avons désormais l'heure : 10h. Vous pourrez la suivre en direct vidéo sur francebleu.fr.

16h08 : Une autre journaliste présente dans la manifestation précise que si la situation est tendue en tête de cortège, elle se passe bien ailleurs.

15h59 : Le cortège est bloqué, les CRS poussent les manifestants vers la place de la Bastille.

15h50 : Notre journaliste présente dans la manifestation parisienne fait état de premiers heurts avec les forces de l'ordre.

15h32 : Selon le journal Le Monde, la manifestation parisienne des anti-Macron rassemble près de 1.000 personnes.

15h14 : Vous l'avez peut-être remarqué : sur les images du Louvre hier soir, un homme avec une casquette se glisse derrière Emmanuel Macron sur scène. Nous l'avons retrouvé ! Il est nantais.

14h51 : Le maire de Beaurepaire (Seine-Maritime) avait annoncé sa démission ce dimanche, suite au "sacre" de Marine Le Pen dans sa commune, à l'occasion du second tour de la Présidentielle. Ce lundi, il précise qu'il attendra finalement l'issue du vote aux législatives, pour essayer de convaincre ses administrés.

14h32 : Combien ont fait Marine Le Pen et Emmanuel Macron chez vous, dans votre ville, votre département ou votre région ? Utilisez notre module spécial ci-dessous ⤵️

14h25 : "Macron, tu n'auras pas de répit !", ou "En marche, en marche, en marche arrière", scandent les speakers dans la manifestation.

14h23 : Une manifestation est organisée à Paris pour défendre un "front social", après l'élection d'Emmanuel Macron.

14h : Le Front national a effectué une grosse percée en Corse. Avec 48,5%, Marine Le Pen a quasiment fait jeu égal avec Emmanuel Macron. "Séisme", "détresse sociale", "vote d'adhésion" : prenez quelques minutes pour découvrir ces réactions.

13h54 : Richard Ferrand, secrétaire général d'En Marche!, en a dit un peu plus ce matin sur les futurs candidats du parti pour les législatives.

12h38 : "Il s'est émancipé [...] et il est maintenant Président", déclare François Hollande, "et c'est à lui maintenant de continuer sa marche". "Je lui adresse tous mes vœux de réussite".

11h49 : François Hollande s'est exprimé sur l'élection d'Emmanuel Macron, en marge de la cérémonie du 8 mai.Il a dit ressentir "beaucoup d'émotion" à donner à Macron "la marche à suivre" à son successeur.

11h39 : France Bleu Picardie, région d'où est originaire Emmanuel Macron, a rencontré l'ancien professeur d'histoire du Président élu.

11h17 : le nouveau Président se rendra mercredi aux obsèques de la députée Corinne Erhel, a annoncé son équipe lundi, "sauf imprévu". L'élue des Côtes d'Armor est morte la semaine dernière suite à un malaise en plein meeting de soutien à Emmanuel Macron.

11h13 : sur Twitter, Emmanuel Macron a changé sa biographie. Il est désormais "candidat élu à la présidence de la République française".

-

11h07 : Emmanuel Macron et François Hollande déposent ensemble une gerbe sur la tombe du soldat inconnu.

Emmanuel Macron et François Hollande devant la tombe du Soldat inconnu
Emmanuel Macron et François Hollande devant la tombe du Soldat inconnu © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN / POOL

10h50 : jeunes, seniors, cadres, ouvriers, qui a voté pour qui lors de ce second tour ? Réponse dans notre article.

10h47 : Emmanuel Macron est arrivé à la cérémonie du 8 mai, en présence de François Hollande et d'autres personnalités politiques. Il a notamment serré la main à Nicolas Sarkozy. L'ancien Président a félicité Emmanuel Macron pour "cette belle élection" et a dit souhaiter "du fond du coeur le meilleur pour la France", même si pour le nouveau président, le plus "difficile commence".

10h41 : les chiffres complets définitifs viennent de tomber : 66,1% des voix pour Emmanuel Macron, 33,9% pour Marine Le Pen, et 25,44% d'abstention pour ce second tour.

© Visactu -

10h23 : Le président russe Vladimir Poutine exhorte Emmanuel Macron à "surmonter la méfiance mutuelle" pour combattre ensemble "la menace croissante du terrorisme et de l'extrémisme violent". "Les citoyens français vous ont fait confiance pour diriger le pays dans une période difficile pour l'Europe et pour l'ensemble de la communauté internationale", écrit le président russe dans un message de félicitations rendu public par le Kremlin. "Dans ces conditions, il est particulièrement important de surmonter la méfiance mutuelle et d'unir nos forces pour assurer la stabilité et la sécurité internationales".

Alors que Marine Le Pen avait été reçue au Kremlin par Vladimir Poutine le mois dernier, Emmanuel Macron avait déclaré durant sa campagne: "Je ne suis pas fasciné par Monsieur Poutine, je ne prétends pas être son ami".

10h19 : vous pouvez suivre en direct vidéo les commémorations du 8 mai dans notre direct.

10h04 : Parmi les 26 communes dans lesquelles Marine Le Pen n'a reçu aucune voix dimanche, France Bleu Besançon nous présente Mérona, 22 inscrits sur les listes électorales.

9h57 : Son ralliement à Marine Le Pen entre les deux tours lui avait attiré beaucoup de critiques. Nicolas Dupont-Aignan n'a pas été suivi dans son choix par les habitants de la commune dont il est maire. Yerres, dans l'Essonne, a voté majoritairement pour Emmanuel Macron dimanche.

9h39 : Les cérémonies du 8 mai vont commencer à Paris. Il s'agit de la commémoration de l'armistice de la Seconde Guerre mondiale. François Hollande se rendra une dernière fois place Clémenceau pour déposer une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle, avant de remonter l’avenue des Champs-Elysées avec la Garde républicaine. Une fois arrivé sous l'Arc de triomphe, il rejoindra les membres du gouvernement et des personnalités politiques, puis passera les troupes en revue avant de raviver la flamme sur la tombe du soldat inconnu. Emmanuel Macron est attendu à la cérémonie aux côtés de François Hollande vers 10h40.

9h32 : comment expliquer les bons scores de Marine Le Pen dans certaines petites communes ? France Bleu Périgord se pose la question ce lundi matin. Réponse de leur invité Eric Villemagne, représentant local du Front national.

9h23 : Marine Le Pen a déclaré dimanche, que le Front national devait "profondément se renouveler afin d'être à la hauteur de cette opportunité historique et des attentes des Français exprimées lors de ce second tour." Quelle sera cette "nouvelle force politique" ? Sur franceinfo, Nicolas Bay, secrétaire général du Front national a expliqué qu'il "y aura sans doute un changement de nom, il y aura peut-être un renouvellement de l'organisation" pour que le parti "soit encore plus rassembleur". Il y a quelques mois, Florian Philippot a déclaré qu'il avait déposé le nom des "Patriotes". "Ce n'est pas pour ça que c'est automatiquement ce nom-là qui pourra être retenu. On est encore dans le cycle électoral de 2017, il y aura l'après ce sera l'occasion d'avoir une réflexion un peu plus générale", a expliqué Nicolas Bay.

9h14 : sur France Bleu Loire Océan, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault estime que le PS "doit s'inscrire dans la majorité présidentielle",autour d'Emmanuel Macron.

9h07 : que ce soit du côté du Front national, ou chez les partis traditionnels (PS et LR), les perdants de cette Présidentielle se tournent désormais vers les élections législatives. Ralliements, stratégies, divisions : les détails dans notre article.

8h58 : Emmanuel Macron se rendra à Berlin pour sa première visite à l'étranger, annonce la députée européenne Sylvie Goulard sur CNews. Emmanuel Macron "se rendra à Berlin pour sa première visite dans un pays étranger", a indiqué l'eurodéputée MoDem, qui soutient le président élu. Auparavant, "il est possible qu'il aille d'abord saluer les troupes françaises", a-t-elle ajouté sans plus de précisions. Dimanche soir le président élu et la chancelière allemande Angela Merkel avaient eu un échange téléphonique "très chaleureux" juste après l'annonce de la victoire du candidat d'En Marche! à la présidentielle, avait indiqué l'entourage de M. Macron.

8h42 : mise à jour sur la manifestation anticapitaliste à Paris dimanche soir : les interpellations par dizaines ont donné lieu à neuf mises en garde à vue.

8h37 : Chez En Marche!, tous les candidats investis pour les législatives seront connus d'ici la fin de la semaine, selon le secrétaire général du mouvement Richard Ferrand sur Europe 1. Il y aura bien 577 candidats, ajoute-t-il, soit un par circonscription.

8h18 : Emmanuel Macron ressent "une joie teintée de gravité" car il a conscience des enjeux, selon le secrétaire général d'En Marche!, Richard Ferrand, sur RTL lundi matin.En région aussi, les représentants du mouvement d'Emmanuel Macron prennent la mesure du défi. "Nous sommes condamnés à réussir les cinq prochaines années", estime ainsi le référent d’Île-et-Vilaine. "On est conscient qu'il va falloir réconcilier", ajoute un militant poitevin.

8h : Ségolène Royal, actuelle ministre de l'Environnement, s'exprime ce lundi matin sur France 2 sur l'élection et évoque également les législatives. "Il faut transformer cette victoire présidentielle en majorité parlementaire. (...) Il y a cinq semaines, c'est extrêmement court." Elle évoque aussi le fort taux d'abstention. "Il y a une France qui a peur de la mondialisation", souligne-t-elle.

7h49 : Et concernant la prochaine bataille politique d'En Marche!, les législatives, le président de la commission nationale d'investiture du parti s'est exprimé lundi matin sur franceinfo. Jean-Paul Delevoye préfigure "des réorganisations politiques" lors des législatives, pour lesquelles il a donné une définition élargie de la "société civile" dont seront issus au moins 50% des candidats de ce mouvement. Cela signifie selon lui "première élection législative", "ça peut être aussi des maires, des conseillers départementaux, des conseillers régionaux". "Quand j'étais président des maires de France, j'étais ravi de voir des maires qui étaient aussi agriculteurs ou chef d'entreprise", a souligné Jean-Paul Delevoye, ancien député puis sénateur du Pas-de-Calais.

7h44 : Et maintenant, qu'est-ce qui attend Emmanuel Macron ? Passation de pouvoirs, composition de son gouvernement et surtout élections législatives : retrouvez les dates-clés à venir dans cette infographie.

© Visactu -

7h20 : une "révolution" mais "pas d'état de grâce", la presse française et internationale revient ce matin sur la victoire d'Emmanuel Macron, entre espoir et méfiance.

7h09 : les votes blancs ou nuls ont atteint un record lors de ce second tour. Et parfois, ils prêtent à sourire. France Bleu Drôme Ardèche nous offre un florilège de ces bulletins insolites.

7h06 : vous ne vous êtes pas encore penchés sur le programme d'Emmanuel Macron ? Le voici, ainsi que les premières mesures qu'il entend mettre en place en matière de moralisation de la vie politique, de lutte contre le terrorisme ou encore d'éducation.

6h51 : la photographe officielle d'Emmanuel Macron partage des photos prises au Louvre dimanche soir, où Emmanuel Macron s'est exprimé suite à sa victoire.

6h46 : Battue, Marine Le Pen a cependant engendré dimanche un record de voix pour le Front national.

© Visactu -

6h42 : À Paris dimanche soir, une manifestation "anticapitaliste" non autorisée a entraîné plusieurs dizaines d'interpellations. Les manifestants criaient "Macron démission !" ou encore "Tout le monde déteste la police". La police a répondu par des gaz lacrymogènes.

6h33 : la région qui a le plus voté pour Emmanuel Macron ? L’île-de-France. Il y obtient 78,72% des voix, et 89,68% des voix à Paris. Les détails dans notre article.

6h20 : Emmanuel Macron est le plus jeune président de la Vème République. Découvrez ou redécouvrez son parcours politique fulgurant en six dates, dans notre article.

6h12 : Emmanuel Macron a été élu dimanche avec 66,06% des voix selon des résultats quasi définitifs portant sur 99,99% des inscrits, battant largement Marine Le Pen (33,94%) lors d'un second tour marqué par une forte abstention (25,38%), jamais atteinte depuis le scrutin présidentiel de 1969. Les blancs et nuls approchent les 9% des inscrits (plus de 4 millions), un record pour une présidentielle. Au total, plus d'un Français sur trois a refusé de choisir dimanche entre les deux candidats.

6h : un petit récap des infos de la nuit pour commencer. Le mandat de François Hollande expire officiellement dimanche prochain et la passation aura lieu dimanche. Dès lundi 10h40, Emmanuel Macron accompagnera François Hollande aux commémorations du 72e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, ainsi qu'à la Journée nationale des mémoires de l'esclavage mercredi, juste après le dernier Conseil des ministres du quinquennat Hollande. Il démissionnera dès lundi de la présidence d'En Marche!. Il doit désormais dévoiler le nom de son Premier ministre et la composition du futur gouvernement avant de solliciter une majorité aux législatives (11-18 juin).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess