Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Rodez : que faut-il retenir du débat entre les candidats ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Serge Julien, Matthieu Lebrun, Jean-Philippe Murat et Christian Teyssèdre, maire sortant de Rodez, ont débattu sur l'antenne de France Bleu Occitanie ce mardi 3 mars, en direct et en public. Voici ce qu'il faut retenir des 90 minutes sur notre antenne.

En haut, Serge Julien et Jean-Philippe Murat. En bas, Christian Teyssèdre et Matthieu Lebrun
En haut, Serge Julien et Jean-Philippe Murat. En bas, Christian Teyssèdre et Matthieu Lebrun © Radio France - Pierre Galibert

Serge Julien, Matthieu Lebrun, Jean-Philippe Murat et Christian Teyssèdre, maire sortant de Rodez, ont débattu sur l'antenne de France Bleu Occitanie ce mardi 3 mars, en direct et en public. Voici ce qu'il faut retenir des 90 minutes sur notre antenne avant les municipales des 15 et 22 mars. Vous pouvez également revivre le débat dans son intégralité grâce à notre Facebook Live.

Débat à Rodez sur FB Occitanie

Les thèmes et candidats

Les candidats s'affrontent sur différentes thématiques : le bon vivre, les dettes de la ville, l'image de Rodez, le logement, l'emploi et les jeunes, les transports. Voici les quatre candidats :

  • Serge Julien , tête de la  liste  "Rodez ensemble autrement"
  • Matthieu Lebrun , pour la liste " Rodez Citoyen"
  • Jean-Philippe Murat , vous menez la liste " Rodez , un projet de ville"
  • Christian Teyssèdre , maire sortant de Rodez "Notre Parti , c'est Rodez

Rodez, c'est vraiment si bien que ça ?

Selon un sondage récent, Rodez est la troisième ville de sa tranche de population la plus agréable à vivre de France. Le maire de la ville s'est félicité de ce résultat, remis en question par ses opposants. Matthieu Lebrun soulève le problème de la pauvreté "de 15% dans la ville". Serge Julien souligne lui la multiplication des _"incivilités_, dégradations, agressions, des trafics [...] certains commerçants disent qu'ils vont partir". "Si on est réélus on mettra plus de caméras, elles ont toutes été validées par les comités de quartier", répond le maire sortant Christian Teyssèdre, ajoutant, "dans mon mandat on a vu les incivilités baisser de 14%". Matthieu Lebrun : "on fait augmenter le sentiment d'insécurité avec l'installation de la vidéo-protection, en quoi ça va résoudre ces problèmes ?"

Jean-Philippe Murat désire lui "doubler" les effectifs de police municipale et trouve que Rodez est sale. Il propose des amendes pour les contrevenants ne ramassant pas les déjections canines. "Dès mon arrivée aux responsabilités j'ai embauché cinq personnes chargées de la prévention propreté : on reçoit des centaines de lettres de félicitations"

La dette ? Quelle politique budgétaire pour la ville ?

Faut-il poursuivre la gestion rigoureuse de la ville ou bien changer de cap ? "Il faut préparer Rodez aux enjeux des dix ans à venir, et donc investir. Il y a une très bonne trésorerie actuellement mais on n'investit pas", estime Jean-Philippe Murat. "Monsieur Teyssèdre a une gestion uniquement comptable des finances", ajoute Matthieu Lebrun qui reproche au maire sortant de ne pas compter sur l'emprunt. "On réduit les écoles, les crèches, la médiathèque n'ouvre plus avec les mêmes créneaux d'ouverture", ajoute-t-il. Serge Julien aussi dénonce une gestion budgétaire trop stricte.

Réponse du maire sortant : "Là aussi on est classés premiers au niveau national à propos de la gestion. La ville avait une capacité d'investissement était de 2,5 millions quand je suis arrivé. Grâce à ma politique aujourd'hui elle est presque quatre fois supérieure (9 millions). _On est champions 2019 d'investissement en Occitanie par rapport à la taille de la ville_. J'ai augmenté le budget des écoles, des crèches." 

Le centre-ville se vide : comment y remédier ?

Le maire sortant veut financer 700 logements "individuels pas sociaux" près du centre-ville, un quartier "Bourran 2". Une "bétonisation" dénoncée par Jean-Philippe Murat qui dit "stop béton". Il propose de "re-densifier" le centre-ville en usant du droit de préemption et de créer un crédit municipal pour aider les primo-accédants. Matthieu Lebrun veut créer un groupe d'experts pour rénover le centre-ville (notaires, architectes, juristes) notamment des logements vacants et "inciter à la rénovation" de l'occupé via des aides. Serge Julien aussi veut réhabiliter le bâti, lui enfin veut inciter via des mesures d'aides, "qui existent déjà mais à promouvoir davantage, notamment côté énergétique".

L'usine Bosch, condamnée ? Que faire ?

Le premier employeur privé du département est une usine qui fabrique des injecteurs pour l'automobile. "La Bosch" est menacée par le déclin du diesel. Le sujet a vu Jean-Philippe Murat et Serge Julien s'écharper. Le premier veut penser à "l'après-Bosch" : "on pense à accompagner la reconversion des emplois, on souhaite installer une technopole tournée vers les métiers d'avenir, pourvoyeur d'emploi sur l'Aveyron". Serge Julien lui répond : _"parler de l'après Bosch, c'est rechercher la facilité_, il ne faut pas être naïf, les clés appartiennent aux dirigeants, les élus doivent être les porteurs, tenter d'être des intermédiaires, des interlocuteurs auprès du gouvernement"

Enfin, le débat s'est conclu sur une quasi-unanimité, chose rare, concernant la gratuité des transports en commun. Seul Serge Julien est contre la gratuité totale, "un leurre puisque les contribuables paieront quand même la facture. Nous préférons une gratuité à certains moments comme le samedi après-midi par exemple"

Le débat France Bleu Occitanie en direct de la brasserie "Les Colonnes"
Le débat France Bleu Occitanie en direct de la brasserie "Les Colonnes" © Radio France - Julien Corbière
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu