Politique

Législatives : La République en marche vers une majorité absolue, de nombreuses personnalités éliminées

Par Thibaut Lehut, France Bleu dimanche 11 juin 2017 à 11:44 Mis à jour le lundi 12 juin 2017 à 1:12

-

Un mois après la victoire d'Emmanuel Macron à la Présidentielle, les Français ont voté ce dimanche pour une nouvelle Assemblée nationale, plaçant La République en marche en tête, devant Les Républicains et le Front national. Revivez ce premier tour.

Plus de 47 millions d'électeurs étaient convoqués aux urnes en ce dimanche 11 juin, afin de désigner pour une durée de cinq ans les 577 députés qui siégeront à l'Assemblée nationale. 7.877 candidats se présentaient pour ce premier tour. Selon les premiers résultats, les candidats En Marche! sont arrivés largement en tête, devant ceux des Républicains, du Front national et de France Insoumise.

L'essentiel à retenir :

Le fil de la journée

00h27 : Ce direct prend fin. Rendez-vous demain matin : nous vous livrerons les résultats définitifs et ferons l'analyse de ce qu'il faut retenir de ce premier tour. Avant d'embrayer sur la campagne de second tour, qui aura lieu dimanche prochain. En attendant, retrouvez les résultats, commune par commune, dans le module ci-dessous :

00h22 : Avant de refermer ce direct, voici ce qu'il faut retenir de ce premier tour, selon les différents camps politiques. Côté PS, on craint une débâcle historique. Les Républicains redoutent une défaite cinglante, puisqu'ils pourraient perdre la moitié de leurs députés. Quant au Front national, il réalise des scores inférieurs à ce qu'il espérait. C'est d'ailleurs la même chose pour la France Insoumise.

23h57 : Voici la dernière version de notre carte, aux couleurs du candidat arrivé en tête au premier tour :

  - Aucun(e)
-

23h42 : Un petit tour dans la région Hauts-de-France, dans laquelle aucun candidat socialiste n'est qualifié pour le second tour. Dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, Marine Le Pen est largement en tête avec 46% des voix. Elle fera face à la candidate d'En Marche!, Anne Roquet, qui a totalité 16,43%.

23h27 : Najat Vallaud-Belkacem, candidate à Villeurbanne (Rhône), est qualifiée pour le second tour. Mais l'ancienne ministre de l'Éducation nationale est largement derrière (environ 16,5%) le candidat En Marche!, Bruno Bonnell, qui totalise environ 36,7%.

23h15 : Faisons désormais un point sur les personnalités de premier plan qui sont éliminées dès le premier tour. Elles sont souvent de gauche, et ont souvent pour dénominateur commun d'avoir participé aux gouvernements de Jean-Marc Ayrault et/ou Manuel Valls.

23h15 : Marielle de Sarnez, secrétaire d'Etat aux affaires européennes et candidate La République en marche à Paris, se déclare largement en tête. Elle totalise plus de 40% des voix.

23h13 : Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, est de son côté en ballottage favorable dans l'Eure.

23h05 : Faisons quelques éclairages sur la situation des candidats qui sont également ministres. En commençant avec le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, dont la campagne a été perturbée par l'affaire immobilière des Mutuelles de Bretagne.

22h59 : Les écologistes Emmanuelle Cosse (Seine-Saint-Denis) et Cécile Duflot (Paris) sont éliminées dès le premier tour.

22h41 : Voici un premier aperçu de la carte des résultats, en fonction des candidats arrivés en tête lors de ce premier tour :

  - Aucun(e)
-

22h32 : Voici une projection actualisée, en nombre de sièges, de la future Assemblée nationale au soir de ce premier tour.

  - Aucun(e)
-

21h59 : Le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, est éliminé dès le premier tour à Paris. Idem le candidat socialiste malheureux à la Présidentielle, Benoît Hamon. Nicolas Bay, qui menait la campagne des législatives pour le Front national, est logé à la même enseigne. D'anciens ministres ou secrétaires d'État de François Hollande sont également hors-jeu, à l'image de Matthias Fekl, Aurélie Filippetti ou encore Ségolène Neuville.

21h44 : Voici un premier aperçu de la carte des résultats, en fonction des candidats arrivés en tête lors de ce premier tour :

  - Aucun(e)
-

21h24 : À Marseille, le socialiste sortant Patrick Mennucci annonce son élimination. "Les résultats, bien que partiels, sont sans appel : je ne suis pas qualifié au 2nd tour", a t-il déclaré. Dans cette circonscription, la 4e de Marseille, il était notamment opposé à Jean-luc Mélenchon.

21h09 : Qui est en tête chez vous ? Combien a fait le candidat pour lequel vous avez voté ? Les résultats, commune par commune, dans notre module ci-dessous :

21h07 : "Malgré l'abstention, le message des Français est sans ambiguïté", réagit à son tour le Premier ministre Édouard Philippe, faisant allusion à la nette avance d'En Marche!.

21h04 : Jean-Luc Mélenchon prend acte des résultats et se félicite des "dizaines de candidats" de la France Insoumise présents au second tour. Le candidat malheureux à la Présidentielle estime qu'il n'y a pas de majorité pour "détruire le code du travail" vu "l’immensité dé l'abstention".

20h44 : Vous savez que les ministres du gouvernement Philippe qui sont candidats devront démissionner s'ils ne sont pas élus. Trois d'entre eux sont dans une position plutôt confortable puisqu'ils arrivent largement en tête dans leurs circonscriptions respectives, en ballottage favorable : Richard Ferrand (33,93%), Christophe Castaner (44,04%) et Bruno Le Maire (45,32%).

20h39 : "J'arrive largement en tête dans ma circonscription avec 45% des voix", se réjouit Marine Le Pen. "Une forte mobilisation doit pouvoir nous amener la victoire dans plusieurs circonscriptions", ajoute-t-elle elle aussi, faisant référence au taux d'abstention extrêmement fort pour ce premier tour.

20h32 : François Baroin, qui mène la campagne législative des Républicains, déplore le niveau de l'abstention et appelle à un "sursaut indispensable" lors du second tour. "L'abstention s'est amplifiée, elle est extrêmement préoccupante", a-t-il poursuivi. "Il reste une semaine pour mettre en lumière les différences qui existent entre nos candidats et ceux d'En Marche!".

20h31 : Voici le récapitulatif des dernières estimations fournies par les instituts de sondage :

  - Aucun(e)
-

20h22 : "La majorité absolue est garantie au gouvernement", constate le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. "Si cette majorité absolue est encore amplifiée, elle sera quasiment sans opposition réelle", ajoute-t-il, appelant à voter "pour ceux qui sont le plus proches de nos idées".

20h16 : À noter que le ministre est en ballottage favorable dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, avec 44,04% des voix.

20h14 : Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, se réjouit du score de La République en marche, mais appelle les électeurs à rester mobilisés. "Les Français ont montré leur volonté d'aller vite sur des sujets majeurs", explique-t-il sur TF1. "Rien n'est joué, une élection se fait en deux tours. Il faut rester mobilisés".

20h08 : Selon ces mêmes estimations, les projections en siège attribuent de 390 à 430 sièges à La République en marche. La coalition LR/UDI/DVD remporterait de 85 à 125 sièges. La France Insoumise serait créditée de 11 à 21 sièges, devant le Front national (de 3 à 10 sièges). Le PS/PRG/DVG/EELV recueillerait de 20 à 35 sièges.

Les projections en siège. - Aucun(e)
Les projections en siège.

20h : Les candidats La République en marche/MoDem arrivent largement en tête (32,2%) pour le 1er tour des élections législatives, selon les premières estimations ce dimanche. Ils devancent ceux des Républicains/UDI/DVD (21,5%), du Front national (14%), de la France Insoumise (11%) et du PS/PRG/DVG (10,%).

  - Aucun(e)
-

18h14 : En attendant les premières estimations, à 20h, jouez avec notre petit quiz en vidéo, ci-dessous :

18h : La plupart des bureaux de vote ferment. Dans les grandes villes, il est possible de voter jusqu'à 19 ou 20h.

17h27 : Dans le détail, c'est en Seine-Saint-Denis que les électeurs ont le moins voté (24,74%) à 17h. À l'opposé, le département de la Corrèze affiche le taux de participation le plus haut de ce premier tour avec 52,36%.

17h14 : L'abstention finale est estimée à 50,2% en France, selon notre partenaire Ipsos/Sopra Steria. Si ce niveau se confirme dans les circonscriptions, un candidat devra recueillir 25% des suffrages exprimés pour se qualifier au second tour.

17h10 : Si la participation ne décolle pas, on se dirige vers le taux de participation le plus bas pour un premier tour des législatives sous la Ve République.

  - Aucun(e)
-

17h : A 17h, le taux de participation s'élève à 40,75% au niveau national pour ce premier tour, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur. Un chiffre en très forte baisse par rapport aux dernières législatives. À la même heure, la participation atteignait alors 48,31%.

16h01 : Sur Twitter, le mot-clef pour parler des élections est mal orthographié...

15h30 : Des bulletins au nom de certains candidats manquaient à l'appel dans plusieurs bureaux de vote. Par exemple à Paris, "Sur les 26 candidats, il manquait trois bulletin. Il y avait un papier A4 qui indiquait les noms, pour attester de leurs candidatures, mais pas de bulletin", a expliqué à franceinfo Catherine Barot, une électrice de la 18e circonscription de la capitale. D'autres témoignages évoquent ce problème sur les réseaux sociaux.

14h50 : Des électeurs et journalistes présents dans les bureaux de vote évoquent des anomalies par endroits, en particulier le nombre insuffisant, voire l'absence, de bulletins pour certains candidats. Ces derniers jours, des cafouillages avaient été constatés dans les plis électoraux envoyés dans les boîtes aux lettres des électeurs de plusieurs départements.

14h40 : Après le premier tour, il y aura le second, dimanche prochain. Et ensuite, quel sera le calendrier de la nouvelle Assemblée nationale ? La première séance publique est prévue le 27 juin.

  - Visactu
© Visactu -

14h25 : Comme au premier tour de l'élection présidentielle à la mi-journée, le département du Gers a été le plus citoyen de France ce matin. Près de 30% de ses électeurs se sont rendus aux urnes avant 12h (29,45%). La Corrèze arrive derrière avec un taux de participation de 28,88%.

14h05 : En 2012, le taux de participation au premier tour des élections législatives était de 21,06% à midi. Cinq ans plus tard, il est en baisse, à 19,24%.

  - Visactu
© Visactu -

13h45 : Retour il y a cinq ans. En 2012, il y avait 6.591 candidats aux élections législatives, moins qu'aujourd'hui donc, puisqu'ils sont 7.877 à se présenter. 36% des députés sortants de ne représentent pas.

Législatives : 7882 candidats, 577 députés à élire - Visactu
Législatives : 7882 candidats, 577 députés à élire © Visactu -

13h20 : Petit couac ce matin dans un bureau de vote de Montpellier : l'heure d'ouverture a dû être retardée parce que l'urne était cassée.

12h55 : Qui a déjà voté ce matin du côté des hommes et femmes politiques ? Membres du gouvernement, anciens ministres, députés sortants... ils sont déjà nombreux à avoir déposé leur bulletin dans l'urne.

12h48 : Le taux de participation à midi est en revanche en-dessous de la moyenne nationale (19,24%) en Haute-Savoie (17,5%) ou encore dans le Calvados (16,8%). À Paris, seuls 11,68% des inscrits sont allés voter ce matin, contre 13,64% il y a cinq ans.

12h45 : Dans certains départements, les électeurs se sont plus mobilisés qu'ailleurs. Ainsi, plus d'un quart des inscrits sont allés voter ce matin dans le Cantal.

12h20 : Edouard Philippe, Richard Ferrand, Christophe Castaner, Bruno Le Maire, François Bayrou... plusieurs membres du gouvernement ont voté avant 12h.

12h : Le taux de participation à 12h était de 19,24% selon le ministère de l'Intérieur, en baisse par rapport à 2012 (21,06%).

11h50 : Emmanuel Macron a voté au Touquet, accompagné par son épouse Brigitte... et suivi par de nombreux curieux. Le chef de l'État a serré les mains des badauds présents devant son domicile, fait des bises et accepté quelques photos, et a parcouru en voiture les quelques centaines de mètres le séparant de la mairie. Là aussi, il a pris un petit bain de foule.

11h23 : Savez-vous qui est candidat chez vous ? Grâce à notre module, retrouvez toutes les personnes qui se présentent dans votre circonscription :

11h05 : La candidate FN à l'élection présidentielle Marine Le Pen a voté à Hénin-Beaumont. Elle est candidate pour la troisième fois dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

11h : Parmi les 7.877 candidats, qui se présente sous quelle étiquette ?

  - Aucun(e)
-

10h47 : Le saviez-vous ? 61% des députés sortants se représentent. À noter que 70 % femmes se représentent, contre 57 % des hommes.

  - Aucun(e)
-

10h24 : Les députés sont élus au scrutin majoritaire à deux tours par circonscription pour un mandat de cinq ans renouvelable. Mais comment se qualifie-t-on pour le second tour ? Peut-on être élu dès le premier ? Décryptage avec notre vidéo ci-dessous :

10h15 : Benoît Hamon, candidat PS à la présidentielle et député sortant dans la 11e circonscription des Yvelines, a voté à Trappes.

10h02 : Manuel Valls, Bruno Le Maire, Najat Vallaud-Belkacem... : anciens ministres, Premier ministre ou ministres actuels, de nombreuses personnalités politiques sont menacées lors de ces législatives. Nous avons sélectionné 25 points chauds.

10h : Pas besoin de faire la queue pour voter dans certains bureaux ce matin, l'affluence jusqu'ici a été faible par exemple à Orléans.

9h50 : Presque comme un citoyen ordinaire (sous l'oeil des caméras et avec un certain nombre de poignées de main tout de même sur le chemin du bureau de vote), l'ancien président François Hollande a voté dans son fief de Tulle, en Corrèze.

8h45 : Avant d'aller voter, voici nous avons un article pour vous. Ce qu'il faut emmener, les candidats parmi lesquels il vous faut choisir... : voici un petit récap des infos pratiques à connaître.

8h20 : Le Premier ministre, Edouard Philippe, a voté au Havre, ville dont il était maire jusqu'à sa nomination à Matignon.

8h : Les 69.000 bureaux de vote ont ouvert. Ils fermeront à 18h pour la plupart. On poussera à 19, voire 20h dans les grandes villes.