Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Toulouse : logement, transports... les positions des quatre premiers candidats déclarés

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Quelle est leur vision de Toulouse ? Quelle vie offirir au Toulousains alors que la ville accueille de plus en plus d'habitants ? France Bleu Occitanie a fait débattre quatre candidats sur les ramblas, ce vendredi entre 18h et 19h30. Retrouvez leurs principales prises de position.

Les quatre candidats déjà déclarés.
Les quatre candidats déjà déclarés. © Radio France - Magalie Lacombe

Trois mois avant le premier tour des municipales, France Bleu Occitanie organisait le premier débat de la course au Capitole sur les "ramblas", le nouvel aménagement des allées Jean Jaurès en centre-ville (dont l'inauguration officielle a été reportée, à cause du fort coup de vent). L'événement était diffusé en direct depuis le café Les Ramblas, sur les allées Jean Jaurès, ce vendredi 13 décembre entre 18h et 19h30. 

Quelle est leur vision de la ville ? De ses aménagements ? Comment répondre au défi de cette population qui grossit d'année en année ? Quatre candidats déjà déclarés s'affrontaient : 

  • Le maire sortant LR Jean-Luc Moudenc, 
  • la socialiste Nadia Pellefigue
  • la tête de liste EELV d'Archipel Citoyen Antoine Maurice 
  • et le représentant du Rassemblement National Quentin Lamotte 

Voici leurs positions résumées ci-dessous sur cinq grands thèmes.

Le défi de la croissance démographique

Jean-Luc Moudenc : Il plaide pour une densité modérée, rappelle qu’il n’y a pas moins de 36.000 demandes de logements en attente.

Antoine Maurice : Il estime qu'il ne faut pas faire miroiter que la croissance démographique de Toulouse est une chance. "Nous avons besoin d’une croissance à l’échelle de la région."

Quentin Lamotte :  Il faut démétropoliser Toulouse, selon lui. "L’hypermétropolisation, c’est ce qu’on vit aujourd’hui."

Nadia Pellefigue : Elle souhaite que les Toulousains qui habitent déjà la ville soient associés en amont à l’urbanisation, qu’on garantisse que les équipements (les écoles, les crèches…) soient à la mesure de la nouvelle population.

Jean-Luc Moudenc et Antoine Maurice. - Radio France
Jean-Luc Moudenc et Antoine Maurice. © Radio France - Magalie Lacombe

L'aménagement urbain : l'exemple des ramblas

Antoine Maurice : Il estime que l'on doit avoir une autre vision de l’espace public qui donne de la place à la convivialité, aux vélos… Selon lui, c’est la volonté de confier les parkings à des entreprises privées qui a motivé le réaménagement des ramblas. 

Quentin Lamotte : "Mardi dernier, une dame s’est fait arracher son collier sur les ramblas. Il faut sécuriser la ville."

Nadia Pellefigue : "Je regrette que l’équipe sortante lance seulement maintenant un appel à projet sur les ramblas".

Jean-Luc Moudenc : Il faut organiser l’espace public autrement, au profit des piétons, en faisant reculer la voiture. Cela fait longtemps qu’il n’y avait pas eu un tel mouvement d’aménagement.

Nadia Pellefigue et Quentin Lamotte - Radio France
Nadia Pellefigue et Quentin Lamotte © Radio France - Magalie Lacombe

La Tour Occitanie : un projet qui divise 

Nadia Pellefigue : Elle est très critique sur la Tour Occitanie.

Quentin Lamotte : "Voilà un sujet qui aurait mérité un référendum local." Il n’est pas opposé à la construction de cette tour.

Antoine Maurice : Pour le représentant d'Archipel citoyen, Jean-Luc Moudenc confond le nombre de réunions sur les projets et la prise en compte des avis. "Les quartiers de Toulouse ont été oubliés", s'indigne-t-il.

Jean-Luc Moudenc : Le maire sortant rappelle que 90% des investissements de la collectivité ont été mis dans des quartiers hors centre-ville.

Le logement : comment rattrapper le retard ? 

Quentin Lamotte : "Il faut que l’on construise du beau."

Nadia Pellefigue : Selon elle, il faut des constructions plus responsables. Il faut tendre vers plus de qualité, de plus d’autonomie énergétique. Il faut que les familles toulousaines puissent rester vivre dans Toulouse.

Jean-Luc Moudenc : "Il y a des besoins d’accueil." Selon le maire sortant, l’augmentation du prix des logements à Toulouse est une réalité, mais elle augmente moins qu’ailleurs car 85% des prix à la vente des logements construits à Toulouse sont encadrés.

Antoine Maurice : Il faut partir des besoins des habitants et habitantes. On construit pour le "Toulouse qui va bien". On repousse les classes populaires et les classes moyennes. Il faut engager un audit des immeubles vides, pour répondre à la crise. 

Les transports : comment réduire les problèmes de mobilité ?

Nadia Pellefigue : En moyenne les Toulousains passent 6 jours dans les bouchons par an. Le sujet, c'est l'insuffisance de l'offre de transports en commun, la nécessité de mettre en place des tarifs solidaires.

Quentin Lamotte : L'idée de gratuité des transports me semble inopérante, car quand c'est gratuit, tout le monde paye. 

Antoine Maurice : On ne prend pas un transport en commun qui n'existe pas. Toulouse a 30 ans de retard dans le développement d'alternatives à la voiture individuelle. 

Jean-Luc Moudenc : Il y a 130.000 déplacements en transports en commun à Toulouse par an. Effectivement nous avons des bouchons, dûs au développement de notre métropole. Nous avons mis au point un plan de transport avec des investissements records. Le doublement de la ligne A s'achève le mois le prochain...

Une troisième ligne de métro ? 

Quentin Lamotte : "Je n'aurai pas fait ce tracé-là. Mais il faut arrêter de reculer constamment, nous avons un retard considérable sur le développement. Il faut que les terminus de métros soient prolongés en dehors de Toulouse."

Nadia Pellefigue : "J'y suis favorable. "

Antoine Maurice : "Ca ne résoudra pas les problèmes de structure. Nous ferons en sorte de phaser la troisième ligne, et de dégager des moyens pour des problèmes urgents."

Jean-Luc Moudenc : Le maire sortant estime que Nadia Pellefigue n'est pas claire sur ce sujet. Et qu'il y aura une remise en cause de la troisième ligne en cas d'élection de Nadia Pellefigue ou Antoine Maurice. Il s'engage à ne pas augmenter les impôts.

En fait-on assez pour le vélo ? 

Nadia Pellefigue : "Il y a eu des drames, des accidents de cyclistes, non loin des ramblas. Nous devons améliorer les déplacements. Je suis favorable à la piétonnisation de la rue de Metz."

Jean-Luc Moudenc : "Je suis favorable à un réaménagement de la rue de Metz."

Le rayonnement de Toulouse

Nadia Pellefigue : "Il faudrait porter des projets plus importants, que la ville soit plus attractive, notamment en matière de tourisme. C'est une chimère de se battre sur le classement à l'Unesco de la ville."

Quentin Lamotte : "Beaucoup de gens ont peur à Toulouse. Il faut régler le problème de la sécurité. On sous-utilise le canal du Midi."

Antoine Maurice : "Le rayonnement n'est pas une fin en soi. Il faut que ce soit porteur de sens. Nous voulons une ville de transition écologique, démocratique..."

Jean-Luc Moudenc : "Il faut d'abord reconnaître que le rayonnement est déjà très fort."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu