Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : retrouvez tous les résultats avec France Bleu Occitanie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Ce dimanche, les électeurs étaient appelés à voter pour le premier tour des élections municipales. Participation, résultats, réactions : voici toutes les informations à retenir de cette soirée.

Tous les résultats avec France Bleu Occitanie.
Tous les résultats avec France Bleu Occitanie. © Radio France - France Bleu

France Bleu Occitanie est mobilisée pour vous proposer un compte-rendu nourri à la suite du premier tour des élections municipales, dans les sept départements du territoire midi-pyrénéen, perturbé par la crise du coronavirus, et alors que l'abstention massive redoutée a bien eu lieu. Réactions, résultats : découvrez les candidats qualifiés pour le second tour et les maires d'ores et déjà élus ou réélus.

L'essentiel : 

  • Découvrez les résultats définitifs dans la ville de votre choix, une fois qu'ils sont validés par le ministère de l'Intérieur.
  • La participation : elle est en forte baisse, en Midi-Pyrénées, à 17h sauf en Aveyron. L'Ariège et le Tarn-et-Garonne enregistrent des chutes de 24 points. A Toulouse, le taux de participation au 1er tour des élections municipales à Toulouse était de 29,81% à 17h contre 39,22% en 2014. Tous les candidats ont annulé les soirées électorales prévues ce soir dans les QG. Le chiffre de l'abstention s'affine à Toulouse, selon les  estimations Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les Chaînes Parlementaires : 63,5%.
  • Maintien ou pas du second tour ? Le gouvernement consultera les experts et partis à ce sujet, "en début de semaine" a indiqué Edouard Philippe, le Premier ministre.

➡️ Cliquez ici pour mettre à jour cet article

Les résultats dans les principales villes de la région

A Ramonville (31), le dépouillement est enfin terminé et il ressort que le maire divers gauche sortant Christophe Lubac est en tête avec 32,45% des voix devant Sylvie Brot (28,21%), Henri Arevalo (22,93%) et Jean-Luc Palévody (13,46%). Sauf entente entre les listes, il pourrait donc y avoir une quadrangulaire à Ramonville-Saint-Agne au second tour de ces municipales.

Blagnac (31) ne change pas de maire. Le divers gauche Joseph Carles est réélu avec 50,79% des voix.

A Revel (31) non plus, il n'y aura pas de second tour. Le conseiller municipal sortant Laurent Hourquet l'emporte avec 80,48% des voix devant son rival Robert Cléron, qui menait une liste issue du mouvement des Gilets jaunes de Revel.

Pas de surprise à Valence d'Agen (82), terre radicale de gauche. Jean-Michel Baylet est élu dès le premier tour, avec 54,53% des suffrages.

A Fenouillet (31), les électeurs ont voté pour le renouveau. Le maire sortant, Gilles Broquère, est battu par le divers gauche Thierry Duhamel qui l'emporte avec 54,92% des voix.

A Saint-Gaudens (31), aucun suspens. Le maire sortant Jean-Yves Duclos est réélu avec 70,45% des voix face à son challenger, Yves Louis qui recueille 29,54% des suffrages.

A Colomiers aussi, les électeurs haut-garonnais auront droit à une triangulaire, dimanche prochain, entre la maire socialiste sortante Karine Traval-Michelet qui obtient 42,09% des voix loin devant Patrick Jimena et sa liste citoyenne (27,33%) et Damien Laborde (22,52% des suffrages).

A Tournefeuille (31), le maire sortant socialiste Dominique Fouchier est en ballotage favorable (41,57%) face à deux des trois autres candidats à la mairie qui obtiennent plus de 10% des suffrages : Laurent Soulié (37,16%) et Stéphane Meriodeau (13,03%).

En Haute-Garonne, le maire de Pibrac est battu au soir du premier tour par la benjamine du conseil départemental, la socialiste Camille Pouponneau qui obtient 63,47% des suffrages. Le divers droit Bruno Costes ne recueille, lui, que 36,52% des voix.

A Montauban, la capitale du Tarn-et-Garonne, la maire sortante aura deux potentiels adversaires au second tour. L'UMP Brigitte Barèges obtient 46,28% des voix. Elle est en ballotage favorable devant Arnaud Hilion pour l'union de la gauche avec 29,28% des voix et Pierre Mardegan soutenu par LREM (10,87% des suffrages). La maire sortante remercie les électeurs de lui avoir apporté ce "score confortable de premier tour". Brigitte Barèges, qui regrette le fort taux d'abstention qu'elle attribue aux annonces tardives du premier ministre au sujet du coronavirus, ce samedi soir. Elle parle de "coup d'Etat démocratique" et assure que le second tour doit avoir lieu.

Le maire sortant de L'Union (31) remercie ses électeurs. Marc Péré est réélu avec 75,29% des suffrages.

A Cintegabelle, le patron du parti socialiste en Haute-Garonne l'emporte très largement dès ce premier tour des élections municipales : Sébastien Vincini est élu avec 73,92% des suffrages.

Dans le Comminges, au sud de la Haute-Garonne, à Luchon, le maire sortant Louis Ferré est battu dès le premier tour, de justesse par son rival, Eric Azémar. Le nouveau maire qui s'est revendiqué sans parti, l'emporte avec 50,19% des voix. 

A Balma (31), le maire sortant divers droite Vincent Terrail-Novès se félicite de sa victoire dès le premier tour avec plus de 60% des suffrages, en attendant les résultats définitifs.

La présidente socialiste d'Occitanie, Carole Delga, renouvelle son appel à reporter le second tour des élections municipales, comme elle l'avait fait samedi soir, à la veille du premier. Le président socialiste du conseil départemental du Tarn, Christophe Ramond, est sur la même ligne : "L’humain doit primer. Restons entièrement mobilisés face à la crise sanitaire qui nous touche".

A Toulouse, après la première estimation sortie des urnes Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les Chaînes Parlementaires, les chiffres s'affinent et confirment le maire sortant Jean-Luc Moudenc (soutenu par LREM) en tête avec 36,18% des suffrages, devant le candidat d'Archipel Citoyen, Antoine Maurice (27,56% des voix) et la candidate socialiste Nadia Pellefigue (18,53% des voix) qui s'interroge sur la poursuite du scrutin. Tous les trois peuvent se maintenir au second tour. La tête de liste Générations Pierre Cohen obtient, selon ce sondage, 5,66% des voix et le candidat du Rassemblement National Quentin Lamotte, 4,30% des suffrages.

Dès avant les résultats définitifs, Francis Manaud qui a mené la liste "Debout Toulouse" refuse de donner, ce soir, la moindre consigne de vote pour le second tour d'une élection qui "n'est  pas le reflet de l'électorat et encore moins le reflet de la sincérité des programmes" selon lui. Avec ses colistiers, ils doivent se réunir dès ce lundi "afin qu'un positionnement pour le second tour soit annoncé en milieu de semaine".

La tête de liste Archipel Citoyen, Antoine Maurice affirme que "sans plus tarder, il va prendre contact avec les équipes de Nadia Pellefigue et Pierre Cohen" pour préparer la fusion de leurs listes en vue du second tour.

La candidate socialiste Nadia Pellefigue regrette que les électeurs aient été soumis à des injonctions paradoxales. Selon elle, il y a "une majorité qui se dégage pour dire stop" et c'est pourquoi elle est prête à "construire à partir de projets qui sont différents ce qui pourrait les rassembler", en parlant des tractations qui vont démarrer avec Archipel Citoyen, en vue d'un possible second tour.

Pour Jean-Luc Moudenc, beaucoup de ses électeurs ont été contraints de s'abstenir, il parle d'un premier tour "faussé". Croit-il qu'il doit y avoir un second tour ? Le maire sortant de Toulouse répond que "c'est au gouvernement de décider". Dans un communiqué, il invite ses électeurs à se mobiliser davantage. "Aucun match n'est gagné d'avance !", lance le candidat Les Républicains soutenu par LREM.

A Rodez, les Aveyronnais placent le maire sortant LREM, Christian Teyssedre en tête avec 46,82% des voix devant le divers gauche Matthieu Lebrun (24,61% des voix) et le divers droite Serge Julien (20,20% des suffrages).

A Lavaur (81), les électeurs renouvellent leur confiance envers leur maire sortant, l'UMP Bernard Carayon. Il récolte 60% des suffrages et s'offre donc un cinquième mandat dans la ville du Tarn. La liste de l'union de la gauche de Pauline Albouy-Pomponne  fait 27% et celle de Vincent Thénard de la LREM, 13%.

A Martres-Tolosane (31), la ville de la présidente socialiste de la région Occitanie, le seul candidat en lice Loïc Gojard est élu avec 100% des voix. Carole Delga était 14e sur cette liste  

Dans le Lot, à Figeac, le maire sortant André Mellinger sort en tête de ce premier tour des élections municipales avec 40,02% des suffrages devant Philippe Landrein (24,91%), Patricia Gontier (16,95%) et Pascal Renaud (12,85%). 

A Auch, dans le Gers, le maire divers gauche sortant Christian Laprébende conserve son siège avec 55,58% des suffrages.

On reste en Ariège, à Pamiers où le maire divers droite sortant André Trigano arrive en tête (28,16% des voix) juste devant la candidate Frédérique Thiennot (21,71% des voix). Derrière, les trois autres candidats obtiennent tous un score qui leur permet de se maintenir ou d'envisager des alliances pour le second tour.

A Foix aussi, en Ariège, le maire sortant Norbert Meler emporte la mise dès le premier tour de ces élections municipales. L'élu socialiste obtient 61,96% des voix.

A Albi, dans le Tarn également : Stéphanie Guiraud-Chaumeil, la maire sortante, arrive en tête du premier tour avec plus de 39,10% des voix, suivie de la candidate de la liste citoyenne et d'Union de la gauche Nathalie Ferrand-Lefranc, qui compte 22,02% des voix. La candidate de la LREM Muriel Roques-Etienne arrive en troisième position (14,69% des suffrages), tandis que les candidat des Verts et du Rassemblement National passent tous les deux la barre des 10 %.

À Castres, le maire sortant divers droite Pascal Bugis est réélu dès le premier tour avec un peu plus de 57% des suffrages.

À Moissac, également en Tarn-et-Garonne, le candidat du Rassemblement National Romain Lopez sort en tête de ce premier tour avec 47,02% des voix. Il devance la divers gauche Estelle Hemmami (23,09% des voix) l'ancienne adjointe au maire sortant et la divers droite Maryse Baulu (13,09% des voix).

À Castelsarrasin (82), Jean-Philippe Besiers, le maire sortant est en tête avec 43,48 % des voix devant le divers droite André Angles DVD qui recueille 29,37% des suffrages et le divers gauche Eric Benech avec 20,26% des voix.

À Fronton, au Nord de Toulouse, en Haute-Garonne, le maire sortant Hugo Cavagnac est réélu lui aussi dès le premier tour et il devance très largement avec 77,27% des voix, le patron du Rassemblement National dans le département, Julien Leonardelli qui ne recueille que 13,19% des suffrages.

À Cahors, dans le Lot, il n'y aura pas de second tour. Le maire sortant, le socialiste Jean-Marc Vayssouze-Faure est réélu dès ce dimanche avec 57,08% des voix. 

Le président socialiste du conseil départemental de Haute-Garonne est le premier à réagir à la suite de ce premier tour des élections municipales. Georges Méric : "Le premier tour des élections municipales du 15 mars s’est déroulé dans un contexte totalement exceptionnel en raison de la pandémie de Covid-19 d’une gravité sans précédent à laquelle la France fait face (...) Le Gouvernement doit désormais prendre la responsabilité des suites qui doivent être données à ces élections municipales en fonction des éléments scientifiques et épidémiologiques de cette pandémie de Covid-19."

À Carmaux, dans le Tarn également, le maire sortant, le socialiste Alain Espié, arrive en tête avec 35,15% des voix, en ballotage très favorable. La liste  de gauche et citoyenne "Convergences citoyennes" est deuxième avec 31,66 % des voix pour Jean Louis Bousquet. Le RN arrive en 3e position avec 20,91% des voix pour Christian Legris. Le RN arrive en 3e position avec 20,91% des voix pour Christian Legris. Et la LREM pourrait se maintenir pour une quadrangulaire avec 12,29% des suffrages pour Jean Marc Fouillade.

À Gaillac, dans le Tarn, là aussi, la prime au sortant a très largement fonctionné. Le maire sortant Patrice Gausserand recueille 47 % des suffrages dans la troisième ville du département. C'est un boulevard pour le second tour. La gauche était divisée et les différentes listes rassemblent entre 18% et 10%. La socialiste Marie-Françoise Bonello atteint 18,32% des voix. La France insoumise avec Thomas Domenech recueille 10,93 % des suffrages. La liste citoyenne de Gabriel Carramusa : 10,8 %  et le dissident Jean-Marc Boyer, qui était dans l'équipe du maire sortant rassemble, lui, 12,60 % des votes.

Les premiers résultats seront connus dès 20h dans les plus petites communes dont les bureaux de vote ont fermé à 18h.

Retrouvez les débats de France Bleu Occitanie près de chez vous

Cliquez sur le logo de la commune pour retrouver le débat. Le lien de l'article est dans la description.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess