Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en Centre-Val de Loire : François Bonneau maintient la Région à gauche

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry, France Bleu Orléans, France Bleu Touraine

Le président socialiste sortant François Bonneau remporte ce dimanche l'élection régionales du Centre-Val de Loire, nettement, dans une quadrangulaire. La Région reste à gauche. La droite et le Centre peuvent nourrir des regrets. En cas d'alliance, le Centre-Val de Loire aurait pu basculer.

Président (PS) depuis 2007, François Bonneau garde la région Centre-Val de Loire.
Président (PS) depuis 2007, François Bonneau garde la région Centre-Val de Loire. © Radio France - C. Da Costa

François Bonneau était en ballottage très favorable après le premier tour et l'absence de fusion des listes Forissier et Fesneau. Confirmation ce dimanche au second tour des élections régionales en Centre-Val de Loire. Le président socialiste sortant garde son poste et maintient la Région à gauche avec une alliance PS-PC-EELV-LFI avec 39,15%. 

Il devance Nicolas Forissier (LR/UDI/Centristes) 22,61% et Aleksandar Nikolic (RN) 22,24%. Marc Fesneau (LREM/Modem) obtient 16%. Le scrutin vise à renouveler les 77 postes d'élus régionaux élus pour les prochaines années. François Bonneau sera officiellement élu président vendredi. Le scrutin a encore été marqué par une abstention quasi-record, avec une nouvelle fois deux électeurs sur trois qui ne se sont pas déplacés aux urnes (66,87% précisément).

Les résultats

Pour trouver les résultats qui vous intéressent, tapez le nom de votre commune, de votre département ou de votre région dans le module ci-dessous.

Pour les élections départementales, retrouvez toutes les infos en cliquant sur le département de votre choix : Cher, Indre, Indre-et-Loire, Loiret.

François Bonneau gagne sa 3e élection régionale de suite

François Bonneau a été accueilli sous les applaudissements. Il s'est exprimé au pupitre dans le hall de l'Hôtel de région. C'est sa 3e victoire après 2010 et 2015. Il obtient 39,15% ce dimanche, mieux que lors du dernier scrutin régional mais avec une abstention beaucoup plus forte. "C'est un moment de bonheur pour tous ceux qui ont porté cette campagne. Je veux ce soir les remercier. Je veux remercier l'ensemble de la gauche qui ont su converger au-delà de leurs différences pour porter le projet qui est victorieux ce soir"

L'enjeu de l'abstention est devant nous, c'est un mal qui touche toute la France - François Bonneau, président réélu.

Cette victoire montre que la "transition écologique soit un élément du dynamisme de notre société, pour une société plus juste. Je veux le dire très fortement, c'est un grand message que nous envoyons à la jeunesse"

François Bonneau, au pupitre dans le hall de l'Hôtel de région, longuement applaudi par ses partisans
François Bonneau, au pupitre dans le hall de l'Hôtel de région, longuement applaudi par ses partisans © Radio France - C. Da Costa

Les présidents de Région sortants en France sont confortés

Le second tour des élections régionales a conforté les présidents sortants. Outre François Bonneau, on retiendra les victoires de Laurent Wauquiez en AURA, Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France, Carole Delga en Occitanie, Renaud Muselier en PACA, Jean Rottner dans le Grand Est, Marie-Guite Dufay en Bourgogne-Franche-Comté ou encore Alain Rousset en Nouvelle-Aquitaine et Christelle Morançais dans les Pays de la Loire.

Nicolas Forissier finalement 2e du scrutin

Nicolas Forissier ne cache pas sa déception : "Je regrette d'abord l'abstention. On ne leur a pas assez expliqué l'importance de ce scrutin. Je suis fier d'avoir démenti tous les pronostics. Nous avons fait barrage au Rassemblement national car nous sommes devant Mr Nikolic". Quant à l'absence de liste commune avec Marc Fesneau, "1+1 ne fait pas 2 en politique". Selon lui, "si alliance il y avait eu, le Rassemblement national serait devant"

Mr Fesneau dit qu'il a tendu la main, mais je n'ai jamais eu de main tendue - Nicolas Forissier, candidat LR-UDI-Centristes.

Le Rassemblement national n'a pas progressé entre le premier et le deuxième tour

Aleksandar Nikolic affiche sa déception, "une déception pour tout ceux qui souffrent des maux de notre région, ceux qui arrivent à trouver de médecin à proximité, ceux qui n'arrivent pas à trouver un emploi à proximité, ceux qui subissent l'insécurité" dit le candidat du Rassemblement national. Sur sa stagnation dans le résultat entre le premier et le deuxième tour, "on le constate au niveau national" contrairement à ce qui se passe aux législatives ou la présidentielle. 

Les électeurs n'ont pas compris les enjeux sur cette élection - Aleksandar Nikolic, candidat du RN

95.000 d'avance pour François Bonneau sur Nicolas Forissier

Le ministre Marc Fesneau termine 4e du scrutin avec 16,1%. Il avait maintenu sa liste Modem-LREM entre les deux tours. "Il y a toujours une part de déception personnelle mais après il faut accepter le résultat des urnes"

Je félicite François Bonneau. Je félicite le président nouvellement élu, réélu donc - Marc Fesneau, candidat Modem-LREM

Marc Fesneau promet de siéger à l'assemblée régionale

"Il y a aussi une volonté de défendre nos idées au sein de l'hémicycle régional" précise Marc Fesneau. Concernant son choix de maintenir sa liste, "ce n'est pas à moi d'avoir des regrets mais Mr Forissier". "Moi j'ai tendu la main" regrettant ouvertement que le candidat LR-UDI ait refusé de fusionner les listes. "Nos scores tous les deux montrent que l'espace du Centre, l'espace des modérés existe dans cette région"

C'est regrettable qu'on ne se soit pas donner les chances d'un rassemblement au deuxième tour mais c'est comme ça - Marc Fesneau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess