Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean Castex promet des renforts policiers à Toulouse, ville du premier "contrat de sécurité intégrée"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le Premier ministre Jean Castex, accompagné d'Eric Dupond-Moretti, Gérald Darmanin et Jean-Michel Blanquer, a signé ce vendredi à Toulouse le premier "contrat de sécurité intégrée" et a annoncé le renfort de 111 policiers supplémentaires dans la ville.

 Jean-Michel Blanquer, Jean Castex, Jean-Luc Moudenc, Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti au Capitole
Jean-Michel Blanquer, Jean Castex, Jean-Luc Moudenc, Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti au Capitole © Radio France - Bénédicte Dupont

Au lendemain de la violente agression de deux policiers en banlieue parisienne, le Premier ministre a choisi Toulouse pour signer le premier "contrat de sécurité intégrée", un dispositif associant collectivités et État pour renforcer la lutte contre la délinquance du quotidien. Et le gouvernement a débarqué en force ce vendredi dans la ville rose, pour labourer le stratégique sillon sécuritaire, enjeu de la prochaine présidentielle : Jean Castex était accompagné du Garde des Sceaux et des ministres de l'Intérieur et de l'Éducation nationale

Eric Dupond-Moretti, Gérald Darmanin, Jean-Michel Blanquer et Jean Castex ont rencontré les forces de l'ordre et ont participé à une table-ronde dans le quartier sensible des Izards, où plusieurs fusillades mortelles ont eu lieu cet été. La visite s'est terminée par la signature au Capitole du fameux contrat avec le maire de Toulouse, qui réclamait depuis des mois des renforts policiers. Jean-Luc Moudenc attendait aussi des réponses du gouvernement sur l'éventuel passage de sa ville en "zone d'alerte maximale" face au Covid-19 et sur des dossiers pressants, comme la troisième ligne de métro de la ville ou le projet de LGV Toulouse-Bordeaux. Des sujets abordés lors d'un déjeuner entre le Premier ministre et les élus locaux.

L'essentiel

  • Toulouse, première des 24 métropoles à signer un "contrat de sécurité intégrée" avec l'État
  • 111 policiers nationaux supplémentaires déployés à Toulouse d'ici fin 2021
  • 30 agents déployés d'ici fin 2022 aux Izards, désormais classés en zone de "reconquête républicaine"
  • Le budget de la Justice augmentera de 8% en 2021

Le suivi de la visite ministérielle

12h50 - Fin des discours. Les trois ministres ont regagné Paris. Jean Castex retrouve pour le déjeuner la présidente de la Région et le maire de Toulouse.

12h40 - Toulouse est la première métropole à signer un "contrat de sécurité intégrée" avec l'État, "une approche globale associant tous les acteurs et jouant sur tous les leviers, de la prévention à la répression", selon le Premier ministre, qui espère la même adhésion des autres métropoles. L'intégralité du discours de Jean Castex :

12h30 - Le "contrat de sécurité intégrée", "bras armé de la République", selon Jean Castex, porte aussi sur les moyens de la justice, dont le budget doit augmenter en 2021 de 8%, avec 2.500 recrutements et trois milliards d'euros dédiés.

12h25 - Le quartier des Izards, désormais classé en zone de "reconquête républicaine" bénéficiera de mesures spécifiques, promet le Premier ministre : 15 policiers supplémentaires d'ici fin 2021 et 15 de plus fin 2022.

12h20 - Jean Castex annonce le renfort de 111 policiers supplémentaires à Toulouse d'ici fin 2021, notamment affectés "à la guerre contre la drogue et ses trafics". De son côté, Jean-Luc Moudenc promet d'ici 2025 une centaine de policiers municipaux supplémentaires, "le doublement du nombre de patrouilles de la police municipale dans les quartiers périphériques, l'installation d'une centaine de caméras supplémentaires, l'organisation de permanence de la police municipale dans les mairies de quartier et les maisons de la citoyenneté" ou encore "la création d'une unité spécialisée de la police municipale qui serait statique et positionnée dans les endroits les plus sous tension".

12h10 - "Je viens dans une ville que je connais bien m'exprimer sur un sujet : la sécurité de nos concitoyens, qui constitue la première préoccupation des Françaises et des Français" répond le Premier ministre au maire de Toulouse en introduction de son discours dans la salle des Illustres du Capitole. 

12h05 - Jean-Luc Moudenc a accueilli le Premier ministre à son arrivée au Capitole avant de prendre la parole : "Malgré tous ses efforts, la police municipale est limitée par la loi, qui selon moi doit être révisée pour être adaptée à l'engagement des maires des grandes villes dans ce combat. Il est nécessaire de muscler la totalité de la chaîne pénale pour une réponse plus efficace des pouvoirs publics face à la violence, insiste le maire. C'est la raison pour laquelle j'ai demandé l'augmentation des effectifs de la police à Toulouse, sur une période de cinq années." Il demande également "un renforcement des moyens humains dans la chaîne judiciaire". 

"J'espère que ce 9 octobre marquera un tournant pour les Toulousains, leur qualité de vie, leur sécurité, je veux que la méthode nouvelle soit fructueuse" - Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse

11h50 - Un déjeuner autour des mobilités est annoncé entre Jean Castex et les élus locaux, Carole Delga et Jean-Luc Moudenc. Parmi les pistes de travail, la création éventuelle d'une voie réservée aux transports en commun sur la rocade et les dossiers chauds de la LGV et du métro.

11h40 - Les ministres quittent la salle Ernest Renan pour se rendre directement au Capitole.

11h30 - "Il ne faut pas abandonner la partie, l'heure est à la mobilisation générale dans la durée. Ne lâchez pas, on ne vous laissera pas tomber" promet Jean Castex aux acteurs de terrain des Izards.

11h20 - Le planning de la visite ministérielle a été légèrement remanié, par manque de temps. 

11h10 - Les ministres sont arrivés à pied aux Izards, dans un quartier bouclé. La table ronde démarre.

10h40 - La délégation gouvernementale est attendue aux Izards, où une table ronde est organisée salle Ernest Renan avec les acteurs impliqués dans la vie du quartier et dans la continuité éducative. Parmi les intervenants, le recteur, le directeur académique des services de l'Éducation nationale, le principal du collège Rosa Parks, des associations et le conseil citoyen du quartier.

10h10 - La présidente de la Région Occitanie Carole Delga est arrivée dans le quartier des Izards, deuxième étape de la visite, secoué cet été par plusieurs fusillades, qui ont fait trois morts. 

9h45 - Jean Castex et ses trois ministres sont arrivés. Il sont accueillis par le maire Jean-Luc Moudenc au commissariat central de Toulouse où ils doivent rencontrer le procureur de la République et les forces de l'ordre.

9h25 - L'aréopage gouvernemental a du retard. Mais le maire de Toulouse attend les membres du gouvernement à la Direction départementale de Sécurité publique de Haute-Garonne, première étape de la visite.

8h45 - Le discours du Premier ministre est attendu à la mi-journée au Capitole, bouclé pour la journée.

8h30 - Invité de France Bleu Occitanie, le maire de Toulouse s'est réjoui de cette visite ministérielle, qu'il appelle de ses vœux depuis des mois. Jean-Luc Moudenc demande toujours des moyens policiers supplémentaires après les fusillades à répétition dans le quartier des Izards notamment. Un manque d'effectifs estimé à 200 hommes par l'édile, qui attend des réponses sur ce point ainsi que sur plusieurs dossiers, comme la participation financière de l'État à la troisième ligne de métro de la ville ou le projet de LGV Toulouse-Bordeaux.

8h15 - Circulation difficile ce vendredi à Toulouse en raison de la visite de Jean Castex et de ses trois ministres. Retrouvez la liste des perturbations et nos conseils.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess