Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Grand débat : la journée de visite d'Emmanuel Macron dans la Drôme

- Mis à jour le -
Par , , , , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

La visite d'Emmanuel Macron dans la Drôme ce jeudi aura été marquée par sa première rencontre directe avec des citoyens dont des gilets jaunes à Bourg-de-Péage. L'échange a duré plus de trois heures.

Emmanuel Macron au débat de Bourg-de-Péage
Emmanuel Macron au débat de Bourg-de-Péage © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

À retenir

  • Emmanuel Macron a rencontré une soixantaines d'élus d'Auvergne-Rhône-Alpes en préfecture de la Drôme, à Valence, vers dès la mi-journée dont Laurent Wauquiez, président (LR) de la région.
  • Le président de la République est accompagné de quatre membres du gouvernement : Didier Guillaume, Olivier Dussopt, Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon.
  • Pas d'incident à noter avec des manifestants et "gilets jaunes" à Valence.
  • La visite présidentielle s'est poursuivie en fin de journée à Bourg-de-Péage.
  • Le chef de l'Etat s'est invité au débat citoyen que devait animer Didier Guillaume. Une discussion inédite qui aura duré plus de trois heures.

.

Le fil de la journée

21h15. Fin du débat entre le président de la République et des citoyens rassemblés à l'espace Mitterrand de Bourg-de-Péage après trois heures et quart d'échanges. "Merci pour votre temps. Vous pouvez avoir confiance en mon engagement. J'ai fait des erreurs, j'en ferai peut-être d'autres. Mais je fais les choses avec foi et je serai là pour en répondre" conclut Emmanuel Macron.

20h45. Echange plus tendu entre Emmanuel Macron et un gilet jaune qui l'interpelle notamment sur "les politiques corrompus". "Les mots ont un sens, je ne peux pas vous laisser dire ça" répond le chef de l'Etat. "On peut s'indigner de salaires élevés mais ce n'est pas de la corruption"

Additionner les colères, ça ne fait pas un projet - Emmanuel Macron lors du débat de Bourg-de-Péage

Sur la réforme de la Constitution, le président de la République s'y dit favorable. Mais "qu'on porte un gilet, une jaquette ou un foulard, c'est le peuple français qui a adopté la Constitution en 1958". A la remarque d'une autre participante, il ajoute "Je respecte votre colère mais il y a 66 millions de colères. Additionner les colères, ça ne fait pas un projet. Je ne vais pas dissoudre l'Assemblée nationale élue démocratiquement il y a 20 mois parce que vous êtes en colère."

19h30. La discussion est toujours en cours. Il a déjà été question de l'ISF, de formation professionnelle, du numérique, de précarité des personnels soignants, de handicap, de logement, du glyphosate, d'Europe. Plusieurs gilets jaunes sont présents dans la salle. A propos du grand débat, Emmanuel Macron affirme :"on ne sortira de ce débat qu'avec des décisions puissantes. Chiche !"

Le débat se poursuit à Bourg-de-Péage
Le débat se poursuit à Bourg-de-Péage © Radio France - Nathalie Rodrigues

18h. Emmanuel Macron s'invite par surprise dans le débat organisé par la maire de Bourg-de-Péage à l'occasion du passage de Didier Guillaume dans la ville dont il a été maire. "Pardon de m'inviter au dernier moment" dit le chef de l'Etat aux 300 personnes présentes. Sa participation n'était pas prévue au programme officiel. Il prend ainsi de court ses opposants dont Laurent Wauquiez qui estimait qu'il n'allait pas au contact des citoyens et voyageait "dans une bulle".

17h30. Pendant ce temps, toujours à Bourg-de-Péage, Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture mène un débat dans sa ville.

© Radio France - Pierre-Jean Pluvy

17h00. Emmanuel Macron a continué sa visite dans la Drôme à Bourg-de-Péage avec des personnes âgées et des jeunes du service civique de l’accueil de jour autonome “Le Clos de l'Hermitage”.

© Radio France - Nathalie Rodrigues

16h40. Emmanuel Macron, lors de son intervention, avant les échanges avec les élus d'Auvergne-Rhône-Alpes. (Image tournées par le Préfecture de la Drôme). 

"En parallèle de ce "grand débat", je pense qu'il est important qu'il y ait un échange entre les élus de la République que vous êtes et le président de la République " — Emmanuel Macron

- © Préfecture de la Drôme

16h30. Ce débat est un "voyage dans une bulle" selon Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes. "Un débat, c'est échanger directement avec les Français. La séance aujourd'hui, c'est très bien, c'est une mise en scène bien rôdée, c'est des invitations filtrées, des prises de parole organisées. Ce n'est pas ça un débat. (...) Ce à quoi on est en train d'assister ce sont des voyages dans une bulle, dans lesquels il n'y a plus cet échange spontanné. (...) Il faut qu'il aille sur le terrain."

16h15. Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, évoque ses doutes sur l'organisation de ce "grand débat national". "On assiste à des voyages dans une bulle", estime-t-il.

"Le danger de ce grand débat, c'est qu'on ressorte avec des propositions qui sont très éloignées de ce qu'attendent les Français. Ce que j'ai dit à Emmanuel Macron c'est qu'il fallait des actes." — Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes

16h02. Johnny, "gillet jaune" à Tain-l'Hermitage (Drôme) et commercial répond à nos confrères de LCI. "Le chef de l’État, ce serait bien qu’il redescende à notre hauteur. Voir les maires c’est bien, mais voir les gens c’est mieux !"

15h55. Débat fini, après deux heures d'échanges. Emmanuel Macron a répondu aux élus durant près de trente minutes. La réunion entre les élus drômois et ardéchois et Emmanuel Macron est désormais terminée en préfecture à Valence. Le président de la République est attendu désormais à Bourg-de-Péage. Ci-dessous, la salle de presse et les journalistes qui couvrent cette visite présidentielle.

© Maxppp -

15h45. Des "gilets jaunes" arrivent à l'entrée du boulevard Alpes-Provence à Bourg-de-Péage.

© Radio France - Damien Triomphe
© Radio France - Damien Triomphe

15h30. Pendant ce temps, Emmanuel Wargon, secrétaire d'État à la Transition écologique, en charge de la coordination du "Grand débat national", rencontre des "gilets jaunes" à Chabeuil.

15h20. Insolite ! Un maire a poussé la chansonnette. C'est Nicolas Rubain, maire de Châtel (Haute-Savoie) qui a terminé son intervention par la chanson Marionnetiste de Pierre Bachelet. "Mais dis-moi tout Marionnettiste. J'ai des ficelles à mon destin. Tu me fais faire un tour de piste. Mais où je vais je n'en sais rien", a-t-il chanté devant Emmanuel Macron.

15h10. Quelques frictions entre élus. La députée LREM de la Drôme, Mireille Clapot, et le maire LR de Valence, Nicolas Daragon se repondent sur Twitter au moment où ils assistent au déjeuner-débat avec Emmanuel Macron.

15h00. Pendant ce temps à Bourg-de-Péage. Alors que cela fait deux heures que le président de la République écoute les prises de paroles des élus à Valence en préfecture, les "gilets jaunes" arrivent à Bourg-de-Péage. Il étaient une vingtaine en début d'après-midi.

© Radio France - Damien Triomphe
© Radio France - Damien Triomphe

14h50. A huis-clos. Peu de photos ou propos ne filtrent de cette réunion entre Emmanuel Macron et le élus drômois et ardéchois.

14h40. Les élus de la Drôme enchaînent les prises de parole face à Emmanuel Macron en préfecture de la Drôme à Valence. Le président de la République est "là ici surtout pour écouter", a-t-il précisé en introduction.

© Radio France -

14h30. Cuisine régionale. Voici le menu à la table des élus locaux et d'Emmanuel Macron en préfecture de la Drôme ce jeudi.

© Radio France

14h15. Les thèmes évoqués avec les élus drômois et ardéchois sont la mobilité, l'accès à la santé, la justice fiscale, la baisse des dépenses publiques, selon Mireille Clapot et Célia de Lavergne, députées LREM de la Drôme.

14h00. Patrick, "gilet jaune" à Valence : "Jusqu'à présent, il n'a rien entendu. On espère qu'aujourd'hui, il entendra vraiment ce qui se passe dans ce pays. Le grand débat ce sont des belles phrases. (....) En tant que retraité, Macron nous prend énormément d'argent et j'estime que ce n'est pas normal."

Patrick, "gilet jaune" à Valence

13h55. Les manifestants et "gilets jaunes" ne sont plus aux abords de la préfecture de la Drôme à Valence.

© Radio France - Damien Triomphe

13h45. Pour Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, drômois, le "Grand débat national" est un "débat libre sans contraintes et sans tabous". Emmanuel Macron déjeune en ce moment avec les élus de Drôme et d'Ardèche.

13h00. Didier Guillaume, le Drômois, ministre de l'Agriculture, explique cette rencontre du président de la République avec des élus locaux, une réunion plus restreinte que dans l'Eure ou le Lot. 

"C'est un choix pour avoir plus de dialogue, d'aller plus au fond des dossiers et des demandes des élus" — Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, dasn les studios de France Bleu
Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, dasn les studios de France Bleu © Radio France - Florence Beaudet

12h55. Circulation perturbée aujourd'hui à Bourg-de-Péage. Dans le cadre de la visite officielle du Président de la République,  consultez les rues interdites à la circulation. Emmanuel Macron y sera aux alentours de 16 heures. Prenez vos précautions rue Mazagran, rue Marx-Dormoy, rue de la République et rue Gabriel-Péri. Il est interdit de prendre ces axes en voiture de 14 heures jusqu'à 17h30. Le stationnement est interdit également place de Delay-d'Agier.

12h45. Nicolas Daragon, maire (LR) de Valence, s'étonne "que les ministres n'aillent pas à la rencontre des citoyens".

12h40. Le président de la République s'entretient avec Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pas d'image des deux hommes pour le moment. Ils sont entrés en préfecture à l'abri des regards. Pendant ce temps, les journalistes s'installent en salle de presse.

© Radio France - Nathalie Rodrigues

12h35. Deux ministres et quelques poignées de main. Le secrétaire d'État ardéchois Olivier Dussopt est arrivé en même temps que le ministre drômois de l'Agriculture, Didier Guillaume. 

© Maxppp -
© Radio France - Nathalie Rodrigues
© Maxppp -

12h30. L'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb est là. Le maire de Lyon est arrivé en préfecture de la Drôme à Valence.

© Radio France - Nathalie Rodrigues

"Cela faisait déjà quelques temps qu'il y avait une rupture avec les collectivités locales". — Gérard Collomb, maire de Lyon, ancien ministre de l'Intérieur

12h28. Emmanuel Macron est arrivé en préfecture de la Drôme.

© Maxppp -

12h26. Les "gilets jaunes" et autres manifestants font face aux forces de l'ordre près de la préfecture de la Drôme à Valence.

© Radio France - Damien Triomphe

12h17. Laurent Wauquiez est arrivé en préfecture de la Drôme peu avant midi. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est entré par une porte dérobée.

12h15. Le repas d'Emmanuel Macron, avec les élus drômois et ardéchois doit se tenir à la mi-journée en préfecture de la Drôme. La salle est inaccessible à la presse, "pour des raisons de sécurité". "Une grande table accueillera le président et un certain nombre d'invités et quatre autres tables accueilleront les ministres et élus locaux", selon Nathalie Rodrigues, journaliste à France Bleu Drôme Ardèche.

La salle de repas en préfecture de la Drôme a été sécurisée, inaccessible à la presse

© Radio France - Damien Triomphe

12h10. Des "gilets jaunes" sont venus de Die (Drôme). 

"On est venus voir pour savoir s'il y avait moyen de débattre" — Olivier, "gilet jaune" drômois

Des "gilets jaunes" sont venus de Die

© Radio France

12h02. Huit fourgons de CRS quadrillent la préfecture de la Drôme. Une centaine de "gilets jaunes" stationnent autour du bâtiment. Ils ont copieusement hué Nicolas Daragon, maire de Valence, ou Mireille Clapot, députée LREM de la Drôme.

Nicolas Daragon, maire de Valence à la rencontre de "gilets jaunes"
Nicolas Daragon, maire de Valence à la rencontre de "gilets jaunes" © Maxppp -

11h52. Les élus drômois et ardéchois sont arrivés en préfecture de la Drôme où le président de la République est attendu.

© Radio France -

11h45. Secteur quadrillé. Quelques minutes avant l'arrivée d'Emmanuel Macron en préfecture de la Drôme, à Valence, les forces de l'ordre sont très présentes dans le centre-ville et contiennent des "gilets jaunes". 

© Radio France - Damien Triomphe

11h00. Pour Hervé Mariton, maire de Crest (Drôme), le président est libre de rencontrer qui il souhaite. Selon lui, les débats en Normandie et en Occitanie, face à plusieurs centaines de maires, ont permis de "dire les choses" et le modèle aurait très bien pu être reproduit dans la Drôme.

"Le président est libre de rencontrer élus et non élus" — Hervé Mariton, maire LR de Crest

Hervé Mariton, le maire de Crest

Hervé Mariton
Hervé Mariton © Radio France -

10h50. Le maire de Valence parlera du pouvoir d'achat à Emmanuel Macron. Le maire (LR) de Valence doit rencontrer le président de la République comme une soixantaine d'élus locaux vers 12h30 en préfecture de la Drôme. Nicolas Daragon se dit déçu que le "Grand débat national" se transforme en "petit débat préfectoral" dans la Drôme. Il estime que les ministres auraient pu animer des rencontres partout en France. S'il n'attend pas grand chose du rendez-vous de ce jeudi, il transmettra au président de la République les doléances déposées par les Valentinois en mairie, essentiellement sur le pouvoir d'achat. 

"Les Français ont l'impression qu'on leur demande de continuer de ramer alors qu'ils sont déjà sur le sable" — Nicolas Daragon, maire LR de Valence

Nicolas Daragon se dit déçu que le "Grand débat national" se transforme en "petit débat préfectoral" dans la Drôme.

Nicolas Daragon, maire de Valence
Nicolas Daragon, maire de Valence © Radio France - Florence Beaudet

10h45. "C'est dommage, mais il ne peut pas rencontrer tous les maires de France". Laurent Combel, le maire de La Motte-Chalancon (Drôme), se dit "surpris par ce changement de format" dans le déplacement d'Emmanuel Macron, après avoir rencontrer des centaines de maires dans l'Eure et dans le Lot. Il comprend aussi que le président de la République ne puisse pas venir à la rencontre de tous les maires de France. Face à Emmanuel Macron, il aurait parler des retraites : "C'est un sujet sur lequel il ne faut pas toucher, parce que ça risquerait d'exploser encore une fois sinon.

Laurent Combel, le maire de La Motte Chalancon

La Motte-Chalancon, dans la Drôme
La Motte-Chalancon, dans la Drôme © Radio France - Denis Souilla

10h35. Les "gilets jaunes" et manifestants sont contenus dans un périmètre dans le centre-ville de Valence, ici avenue Félix-Faure.

© Radio France - Damien Triomphe
© Maxppp -

10h26. Les forces de l'ordre quadrillent le centre-ville de Valence.

© Radio France - Damien Triomphe

10h17. Près de 50 "gilets jaunes" sont arrivés avenue Félix-Faure à Valence. On peut lire sur certains gilets "La République c'est nous". Tous sont encadrés par les forces de l'ordre.  Les "gilets jaunes" avaient d'abord été aux abords de la préfecture de la Drôme jeudi matin mais ont été délogés par la police.

Des "gilets jaunes" sont arrivés avenue Félix-Faure à Valence.
Des "gilets jaunes" sont arrivés avenue Félix-Faure à Valence. © Radio France - Damien Triomphe
© Radio France - Damien Triomphe
© Maxppp -

10h12. Un autre débat local est prévu à Chabeuil (Drôme). Ce sera à 17 heures ce jeudi avec Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État en charge de la Transition écologique.

10h00. Le ministre de l'Agriculture animera un débat, chez lui à Bourg-de-Péage, ce jeudi après-midi, à 16h30 à l'espace François-Mitterrand, dans le cadre du "Grand débat national", en marge de la visite d'Emmanuel Macron. Il ne sera pas seul 

9h45. Des contrôles sont mis en place autour de la zone de la préfecture de la Drôme à Valence. Le secteur autour de la préfecture est complètement bouclé.

© Radio France - Damien Triomphe
© Radio France - Damien Triomphe

9h20. Le président accompagné de nombreux ministres. Lors de ce déplacement dans la Drôme, Emmanuel Macron est accompagné du ministre drômois Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et de l'Ardéchois Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics. Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, sont également à ses côtés. Tous deux sont en charge de coordonner le "Grand débat national". 

8h40. Début de journée calme devant la préfecture de la Drôme à Valence. Seuls les camions de CRS sont positionnés. Pas de gilets jaunes sur place pour l'instant.

Le calme devant la préfecture de la Drôme vers 8h ce jeudi matin
Le calme devant la préfecture de la Drôme vers 8h ce jeudi matin © Radio France - Damien Triomphe
© Radio France - Damien Triomphe

8h35. Le président de la République a rendez-vous avec seulement une soixantaine d'élus. Ce troisième déplacement du chef de l'Etat dans le cadre du grand débat national sera plus discret que les précédents. Pas de discussion durant des heures devant des centaines d'élus. Emmanuel Macron est attendu à midi en préfecture de la Drôme à Valence. Il doit rencontrer d'abord à 12 heures Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et patron du parti Les Républicains. À 12h30, Emmanuel Macron doit déjeuner avec une soixantaine d'élus, principalement des représentants des maires d'Auvergne-Rhône-Alpes. Vers 16 heures, il est attendu à Bourg-de-Péage à l'accueil de jour pour personnes âgées, le Clos de l'Hermitage. Environ 80 journalistes suivront ce déplacement.

© Radio France - Denis Souilla

8h30. Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct pour suivre le déplacement d'Emmanuel Macron dans la Drôme ce jeudi. Dans le cadre du "Grand débat national", le président de la République doit rencontrer des élus locaux, après s'être rendu sur le terrain pour répondre à des maires en Normandie le 15 janvier et dans le Sud-Ouest le 18 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess