Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Gifle, bain de foule et soutien aux restaurateurs : retour sur la journée d'Emmanuel Macron dans la Drôme

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Le président de la République, Emmanuel Macron, est en visite dans la Drôme ce mardi 8 juin. Le chef de l'État se rend au lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage puis dans le centre de Valence.

Emmanuel Macron prend un bain de foule dans les rues de Valence.
Emmanuel Macron prend un bain de foule dans les rues de Valence. © Radio France - François Breton

Le président de la République est en visite dans la Drôme ce mardi 8 juin. À la veille d'une nouvelle phase de déconfinement, Emmanuel Macron déjeune avec les professionnels de la restauration à Valence. Le Président vient évoquer les problèmes de formation et de recrutement. Il rencontre également en fin de matinée les élèves du lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage. 

20h20 - Le président quitte Valence

Après quasiment neuf heures dans la Drôme, Emmanuel Macron a quitté Valence vers 20h20 pour retourner vers l'aéroport de Chabeuil. Le chef de l'État a mené une guerre de communication avec la volonté d'éclipser la gifle reçue à la mi-journée à Tain-L'Hermitage par près d'1h30 de bain de foule avant et après son arrivée à l'institut LIVE. 

19h34 - Emmanuel Macron sort de l'institut LIVE

Le président de la République est sorti de l'institut LIVE avec son épouse Brigitte Macron. Ils prennent en ce moment un nouveau bain de foule sur les boulevards du centre-ville. Des centaines de personnes sont agglutinées sur la place. "Il y a la colère légitime mais la bêtise et la violence sont illégitimes, réagit Emmanuel Macron. En démocratie, il n'y a pas de place pour la violence"

Emmanuel Macron a pris un bain de foule sur les boulevards pendant près de 50 minutes à la fin de la journée à Valence.
Emmanuel Macron a pris un bain de foule sur les boulevards pendant près de 50 minutes à la fin de la journée à Valence. © Radio France - Guillaume Farriol

18h15 - Le préfet de la Drôme va porter plainte

Deux hommes de 28 ans, originaires de Saint-Vallier dans la Drôme, sont placés en garde à vue depuis 13h45 pour violences sans incapacité sur personne dépositaire de l'autorité publique après la gifle infligée à Emmanuel Macron. Les deux individus sont inconnus de la justice. Une plainte va être déposée par le préfet de la Drôme.

17h30 - Emmanuel Macron prend un bain de foule dans les rues de Valence

Deux séquences, deux ambiances. Après la gifle reçue ce mardi matin à Tain-L'Hermitage, Emmanuel Macron s'offre un bain de foule dans les rues de Valence. Le président de la République se rend à pied à l'institut LIVE sur les boulevards du centre-ville en présence du maire Nicolas Daragon et de la députée drômoise LREM Célia de Lavergne. L'épouse du président les a rejoints.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le président de la République ne s'est pas rendu sur les boulevards vers l'entrée principale de l'institut LIVE mais est rentré dans l'établissement par une porte à l'arrière du bâtiment.

16h40 - Des actions de la confédération paysanne pour demander un rendez-vous avec Emmanuel Macron

Trois personnes ont été interpellées après la manifestation de plusieurs individus se revendiquant de la Confédération paysanne. Ces personnes réclament un rendez-vous avec le chef de l'État à propos des aides de la PAC. Deux des manifestants se sont menottés sur le toit d'un abribus sur les boulevards. Une troisième a été redescendus par la grande-échelle des pompiers. Trois personnes se sont également enchaînées devant l'institut Live et ont vite été délogées.

Des manifestants de la Confédération paysanne ont été délogés des boulevards de Valence.
Des manifestants de la Confédération paysanne ont été délogés des boulevards de Valence. © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

16h26 - Beaucoup de monde en plein cœur de Valence pour tenter de voir le président

Près de l'entrée de la rue où se situe le Bistrot des Clercs, de nombreuses tentent d'apercevoir le président de la République.
Près de l'entrée de la rue où se situe le Bistrot des Clercs, de nombreuses tentent d'apercevoir le président de la République. © Radio France - François Breton

Le président s'apprête à quitter la terrasse du Bistrot des Clercs où le président s'est entretenu avec les restaurateurs sur les difficultés de recrutement dans le secteur. De nombreuses personnes patientent sous le soleil, à proximité, espérant apercevoir le chef de l'État.

De nombreuses personnes attendent sur la place des Clercs espérant apercevoir le président de la République qui déjeune à proximité.
De nombreuses personnes attendent sur la place des Clercs espérant apercevoir le président de la République qui déjeune à proximité. © Radio France - Nathalie de Keyzer

Emmanuel Macron doit se rendre ensuite à quelques centaines de mètres, sur les boulevards de Valence, à l'institut LIVE inauguré par sa femme Brigitte Macron. Cette école donne des formations à des adultes en chômage longue durée.

Sur les boulevards de nombreuses personnes patientent là-aussi avant l'arrivée du président de la République.
Sur les boulevards de nombreuses personnes patientent là-aussi avant l'arrivée du président de la République. © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

16h15 - Le maire de Tain-L'Hermitage réagit à la gifle donnée à Emmanuel Macron

"C'est un geste inacceptable, intolérable qui vise le représentant de la nation", réagit ce mardi après-midi Xavier Angéli, le maire de Tain-L'Hermitage. La première visite d'un président en exercice dans la ville de Tain a été marquée par cette gifle lancée à Emmanuel Macron. Xavier Angéli se trouvait à proximité. Il a vu le mouvement de foule avec l'intervention des services de sécurité. 

Le président a ensuite repris les salutations avec les personnes qui l'attendaient à la sortie du lycée hôtelier. "J'aimerais que l'on ne retienne pas cet acte regrettable. La ville de Tain et notre territoire ne méritent pas ça. Je préfère retenir sa visite, les choses qu'il a annoncées mais je ne veux pas m'arrêter à ce geste plus que malheureux", explique l'élu.

15h05 - Emmanuel Macron rencontre les restaurateurs à Valence

Emmanuel Macron est arrivé à Valence, au Bistrot des Clercs où il déjeune en présence d'une quarantaine d'invités dont des restaurateurs, des producteurs et des représentants du secteur de l’hôtellerie-restauration. Plusieurs personnes vont prendre la parole au cours de ce déjeuner sur plusieurs thèmes : la valorisation du métier de la restauration, la promotion d'une alimentation plus saine, les nouvelles pratiques dans la gastronomie et enfin le rayonnement de la gastronomie française dans le monde.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La terrasse du Bistrot des Clercs accueille le président de la République et une quarantaine de convives.
La terrasse du Bistrot des Clercs accueille le président de la République et une quarantaine de convives. © Radio France - Guillaume Farriol

Pascal Donat, le propriétaire du restaurant Le Louvre à Valence, a donné quelques idées au président de la République : "Il faut rendre le métier de nouveau attractif. D'abord en défiscalisant les heures supplémentaires". Réponse du chef de l'État : "Nous avons retiré les charges sociales sur les heures supplémentaires, il n'y a non plus plus de cotisation sur le Smic".

Emmanuel Macron a répondu également sur les problèmes pour trouver des apprentissages : "On a réformé le secteur et on l'a boosté. On a malgré la crise un niveau record d'apprentissage en France. Par contre ça a été très bien dit : le secteur peut faire beaucoup plus. Et donc ça c'est à nous de nous organiser entre les CFA, les lycées professionnels et l'ensemble des employeurs pour que la filière fasse davantage." 

14h44 - Une vidéo montre Emmanuel Macron giflé à sa sortie de Tain-L'Hermitage

Deux personnes sont en garde à vue après l'incident en début d'après-midi à Tain-L'Hermitage. Lors de sa sortie du lycée hôtelier, le président est allé rencontrer des personnes massées derrière les barrières. C'est là qu'un homme lui a agrippé le bras et a tenté de le gifler. Le coup n'a pas porté selon la version officielle, il a été paré par un des agents de sécurité du président.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

14h00 - Emmanuel Macron arrive à Valence

Emmanuel Macron se rend désormais dans le centre-ville de Valence pour déjeuner avec une quarantaine de personnes au Bistrot des Clercs. Invités sur la terrasse : plusieurs chefs étoilés ou non étoilés, des producteurs de la Drôme, des représentants du secteur de l'hôtellerie-restauration ainsi que Julian Borie, le jeune apprenti drômois du CFA de Livron-sur-Drôme, qui a remporté le concours national du meilleur croissant au beurre d'Isigny AOP.

Le président déjeune à la table des Chabran avec dans l'assiette des produits locaux tels que l'olive, la pintade de la Drôme des collines, l'asperge et des fraises produites par Thierry Perrot-Minot à Romans-sur-Isère. Comme ce mardi matin, ils sera question de discuter sur les problèmes de recrutement dans le secteur de la restauration. De nombreux Valentinois patientent sur la place des Clercs, à proximité du restaurant, pour tenter d'apercevoir et rencontrer le chef de l'État.

Emmanuel Macron attendu par de nombreux Valentinois pour son arrivée à Valence.
Emmanuel Macron attendu par de nombreux Valentinois pour son arrivée à Valence. © Radio France - François Breton

13h20 - "500 emplois à pourvoir" dans le secteur de la restauration dans la Drôme

Emmanuel Macron vient de participer à une table ronde au lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage avec la présence du préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, des chefs étoilés Anne-Sophie Pic et Thierry Marx ainsi que les représentants de l'Umih au niveau national et dans la Drôme. 

"Demain, c'est la réouverture complète des restaurants, de notre art de vivre à la française", dit Emmanuel Macron à la sortie de cette réunion en évoquant la nouvelle phase de déconfinement en France. Le chef de l'État a parlé du problème de recrutement : "Nous avons 110.000 offres en France et 500 rien que dans la Drôme"

"Ce sont des métiers dont nous pouvons être fiers et nous allons nous mobiliser très fortement, avec ce mot d'ordre 'tous mobilisés' pour que ces 110.000 offres soient pourvues le plus vite possible, au plus près des territoires", a poursuivi le président. Le chef de l'État prône "un optimisme lucide" concernant les défaillances économiques qui pourraient arriver dans les prochains mois : "Je ne fais pas partie de celles et ceux qui pensent que le pire sur le front de l'emploi arrive. Ce serait faux de dire que dans le secteur de la restauration et du tourisme nous allons vers des licenciements"".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À la veille d'une nouvelle phase de déconfinement, le président appelle à la prudence. "Bien sûr qu'on est tous joyeux de retrouver les restaurants, d'avoir un couvre-feu à 23h et de retrouver les petits plaisirs de la vie. Mais si nous perdons toute vigilance, le risque c'est de retourner en arrière. Et je n'oublie pas l'expérience de l'été dernier", explique Emmanuel Macron, satisfait par le calendrier du déconfinement en plusieurs phases. Le président a rappelé également l'importance de continuer à se faire vacciner.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le président a enfin glissé un mot sur la date de réouverture des discothèques, alors qu'un établissement valentinois interpelle le chef de l'État sur sa façade : "Rendez-vous le 21 juin". Il ne s'agit pas d'une date de réouverture mais la clause de revoyure qui sera annoncée autour de cette date. 

12h19 - "La clé c'est qu'on arrive à réenclencher des formations"

Emmanuel Macron en pleine réunion au sein du lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage évoque les problèmes de formation. "La clé, c'est qu'on arrive tout de suite à réenclencher des formations et qu'on fasse même mieux qu'avant la crise", dit le chef de l'État. 

Selon le président de l'Umih, Roland Heguy, il y a aujourd'hui en France "475.000 apprentis en France et seulement 25.000" dans le secteur de l'hôtellerie-restauration, pointant le manque de ressources humaines disponibles. 110.000 offres d'emploi dans le secteur seraient disponibles dans le secteur selon Emmanuel Macron.

L'accès à la rue du Bistrot des Clercs est bloquée à la circulation le temps du déjeuner avec le chef de l'État.
L'accès à la rue du Bistrot des Clercs est bloquée à la circulation le temps du déjeuner avec le chef de l'État. © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

À Valence, le président de la République est attendu ensuite pour un déjeuner au bistrot des Clercs (maison Chabran) en plein centre-ville. Les forces de l'ordre bloquent l'accès à la rue. La quarantaine de convives dont les chefs étoiles Anne-Sophie Pic ou Thierry Marx, des représentants de la professions ainsi que des fournisseurs arrivent en ce moment sur place.

11h52 - Emmanuel Macron vient d'arriver au lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage

Emmanuel Macron a près d'une heure de retard sur son programme. Le président de la République vient d'arriver au lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage où il doit participer à une réunion de travail avec des représentants de l'hôtellerie-restauration sur la question de l'emploi. Le secteur a de plus en plus de mal à recruter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une cinquantaine de personnes se trouvaient devant l'établissement à l'arrivée du chef de l'État dont un petit comité de quelques gilets jaunes. Emmanuel Macron est entré dans l'établissement.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

10h40 - Visite du lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage retardée

La visite prévue à 11h00 au lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage est finalement retardée d'une heure. Le Président doit arriver vers midi sur place pour rencontrer des élèves et des professeurs.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Président n'a pas encore atterri ce mardi matin à l'aéroport de Chabeuil. Il doit rencontrer des élus à la sortie du tarmac puis doit se rendre au lycée hôtelier de Tain-L'Hermitage pour rencontrer les élèves et les professeurs. Quelques dizaines de personnes sont venues sur place en espérant pouvoir approcher le chef de l'État. C'est le cas de Corinne, une chanteuse qui n'a quasiment plus de travail depuis le début de la crise sanitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À Valence, les forces de l'ordre sont arrivées en nombre sur la place du musée de Valence en plein centre-ville. Le président de la République doit déjeuner avec des restaurateurs étoilés et non étoilés, des producteurs de la Drôme ainsi que des représentants des métiers de bouche.

Gros dispositif de sécurité ce mardi matin sur la place du musée de Valence en prévision de la visite du chef de l'État.
Gros dispositif de sécurité ce mardi matin sur la place du musée de Valence en prévision de la visite du chef de l'État. - Magali Duclaux
Choix de la station

À venir dansDanssecondess