Politique

En Haute-Garonne, la poussée du Front national dans les cantons ruraux

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse lundi 23 mars 2015 à 0:28 Mis à jour le lundi 23 mars 2015 à 10:10

FBToulouse totalisation des résultats à la fédération du PS 31
FBToulouse totalisation des résultats à la fédération du PS 31 © Radio France - marine vlahovic

Dans les quinze cantons ruraux du département (sur 27 au total), le FN sera présent au second tour dans 12 cantons soit face au Parti socialiste soit dans des triangulaires. L'alliance UMP/UDI/MODEM/DVD est la perdante de ce premier tour dans un département qu'elle estimait "prenable".

Départementales en Haute-Garonne: les résultats du 1er tourNotre dossier "Elections départementales en Haute-Garonne"

En Haute-Garonne dirigée depuis 70 ans par le Parti socialiste, le PS résiste plutôt bien (l'alliance PS-PRG vire en tête dans 22 des 27 cantons ) mais le Front national effectue une poussée spectaculaire dans les cantons les plus ruraux du département et confirme son implantation. En moyenne, le FN triple ses scores par rapport à 2011 . Julien Léonardelli, le secrétaire départemental du Front national est presque surpris de ces résultats.

Gagner "déjà un canton serait une victoire dimanche prochain". — Julien Léonardelli, secrétaire départemental du FN 31

FBToulouse - 1er tour FN - 6h/12h

Les oppositions droite/gauche dans le département en vue du 2nd tour

Sept duels PS/FN (cantons de Bagnères de Luchon, Léguevin, , Auterive, Portet sur Garonne, Plaisance-du-Touch, Blagnac, Muret où le FN arrive même en tête)

Deux duels PS/Union de la droite (Escalquens, Castanet Tolosan). Un duel gauche/gauche (Saint-Gaudens) et cinq triangulaires PS/FN /Droite départementale (Castelginest, Cazères, Pechbonnieu, Revel, Villemur-sur-Tarn).

Le Parti socialiste estime que son électorat a répondu présent. Sébastien Vincini, le Premier Fédéral du PS haut-garonnais soulagé mais pas triomphant

"A Villemur il y a peu de risque que le FN gagne le canton" donc pas de désistement en faveur de la droite arrivée en tête dans cette triangulaire. — Le vote républicain vu par Sébastien Vincini, PS 

FBToulouse 1er tour PS - 6h/12h

A Toulouse, des duels classiques PS / droite municipale

Dans les 11 cantons de Toulouse comme dans le canton de Tournefeuille, le PS est partout présent au second tour là aussi dans une configuration plus "classique". A chaque fois le PS allié au PRG sera en duel avec des candidats de la droite unie (UMP/UDI/MODEM/DLF/DVD) issus de la majorité municipale de Jean-Luc Moudenc, le maire UMP de Toulouse. Le PS arrive en tête dans neuf de ces cantons. Seuls Toulouse 4 et Toulouse 10 donne la droite et le centre en ballotage favorable. Le Front national totalise des scores qui varient entre 11 et 22%. Hier soir le maire UMP de Toulouse qui s'est pourtant beaucoup investi dans la campagne dans le département est resté silencieux. La vague bleue rêvée par la droite toulousaine est très incertaine mais Xavier Spanghero, le secrétaire départemental adjoint de l'UMP veut y croire.

"On est éliminé là où on a fait de mauvaises municipales. On a encore plein de cantons que l'on peut gagner". — Xavier Spanghero le secrétaire départemental adjoint UMP 31 

FBToulouse 1er tour UMP - 6h/12h

FBToulouse la saisie des résultats des cantons toulousains au capitole - Radio France
FBToulouse la saisie des résultats des cantons toulousains au capitole © Radio France - marine vlahovic

Ce lundi soir, les partis à gauche du PS (EELV, Parti de gauche, Nouvelle Donne, MRC ou Parti communiste) arrêteront une position pour le second tour. Réunion au sommet aussi pour la droite et le centre haut-garonnais, opteront-ils pour le "ni FN ni PS" de Nicolas Sarkozy ou le vote républicain du président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde dans les sept cantons où ils ont été éliminés ?