Infos

EN IMAGES - François Mitterrand aurait eu 100 ans aujourd'hui

Par Géraldine Houdayer, France Bleu La Rochelle et France Bleu mercredi 26 octobre 2016 à 3:30 Mis à jour le mercredi 26 octobre 2016 à 13:57

François Mitterrand aux Invalides en 1991.
François Mitterrand aux Invalides en 1991. © Sipa -

A l'occasion du centenaire de la naissance de François Mitterrand, ce mercredi 26 octobre, francebleu.fr vous propose de revenir sur la vie de l'ancien président de la République en 20 clichés.

1916 : la naissance

François Mitterrand naît le 26 octobre 1916 à Jarnac, en Charente. Il est le cinquième enfant d’'une famille de huit. Son père est ingénieur de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, puis il s'installe à Jarnac pour reprendre la direction de la vinaigrerie de son beau-père. Sa mère, Yvonne Lorrain, est la fille d'un fabricant de vinaigre et conseiller municipal de Jarnac.

François Mitterrand et son frère Robert en 1922 - Sipa
François Mitterrand et son frère Robert en 1922 © Sipa - Dalmas/Sipa

1939 : un double rôle lors de la Seconde guerre mondiale

Mobilisé en 1939, François Mitterrand est blessé et fait prisonnier en Allemagne. Il s'en échappe et regagne la France. Sous le gouvernement de Pétain, il travaille à la Légion des combattants et volontaires de la révolution nationale, puis au Commissariat au reclassement des prisonniers de guerre. Il rejoint les rangs de la Résistance en 1942-1943. Le 15 octobre 1942, François Mitterrand est reçu par le maréchal Pétain, avec plusieurs responsables du Comité d'entraide aux prisonniers rapatriés de l'Allier. En janvier 1943, Mitterrand démissionne du Commissariat.

François Mitterrand (au second rang, deuxième en partant de la droite), pendant la Seconde guerre mondiale - Sipa
François Mitterrand (au second rang, deuxième en partant de la droite), pendant la Seconde guerre mondiale © Sipa

1944 : le mariage avec Danielle

Le 27 octobre 1944, François Mitterrand épouse Danielle Gouze. Ils auront deux fils, Jean-Christophe et Gilbert.

François Mitterrand épouse Danielle Gouze en 1944. - Sipa
François Mitterrand épouse Danielle Gouze en 1944. © Sipa

Années 60 : la rencontre avec Anne Pingeot

François Mitterrand rencontre Anne Pingeot sur une plage d'Hossegor au début des années 60. Elle a 20 ans, lui 47. Ils entretiendront une relation passionnée jusqu'à la mort du président.

Anne Pingeot et François Mitterrand dans la Nièvre en 1981. - Sipa
Anne Pingeot et François Mitterrand dans la Nièvre en 1981. © Sipa -

1946 : l'ascension politique

François Mitterrand est élu député de la Nièvre en 1946. En 1947, il devient ministre des Anciens combattants. Il participera à onze gouvernements sous la IVème République.

François Mitterrand dans la Nièvre, en 1953. - AFP
François Mitterrand dans la Nièvre, en 1953. © AFP

1965 : l’ascension vers la présidence

Le 9 décembre 1965, François Mitterrand est élu président de la toute nouvelle Fédération de la gauche démocrate et socialiste, qui regroupe la SFIO, le Parti radical et la Convention des institutions républicaines. La même année, il se présente pour la première fois à l’élection présidentielle, et met le général de Gaulle en ballottage. Il est battu au second tour. En 1974, il candidate une deuxième fois à l’élection présidentielle et perd de justesse au deuxième tour, face à Valéry Giscard d’Estaing.

François Mitterrand à Château-Chinon, en 1974. - Sipa
François Mitterrand à Château-Chinon, en 1974. © Sipa -

1974 : la naissance de Mazarine

C’est aussi en 1974 que naît Mazarine, la fille d’Anne Pingeot et de François Mitterrand. L'"autre famille" du futur Président alimentera les rumeurs, mais restera cachée jusqu’en 1994.

Mazarine et sa mère Anne Pingeot aux obsèques de François Mitterrand, en 1996.  - Maxppp
Mazarine et sa mère Anne Pingeot aux obsèques de François Mitterrand, en 1996. © Maxppp -

1981 : Mitterrand président

Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République. Il bat Valéry Giscard d’Estaing avec 51,76 % des suffrages. C'est la première fois qu'un président de gauche accède au pouvoir sous la Vème République. Le 21 mai, jour de sa prise de fonctions, il se rend au Panthéon pour s’incliner sur les tombes de Jean Jaurès, de Jean Moulin et de Victor Schoelcher.

François Mitterrand au panthéon, le 21 mai 1981. - Maxppp
François Mitterrand au panthéon, le 21 mai 1981. © Maxppp -

1988 : la Pyramide du Louvre

Le 4 mars 1988, François Mitterrand inaugure la nouvelle entrée principale du musée du Louvre à Paris. L'architecte américain d'origine chinoise, Ieoh Ming Pei, l'a imaginée sur une commande du chef de l'Etat. La grande pyramide d'acier et de verre mesure 21 mètres de haut et se compose de 673 losanges.

François Mitterrand inaugure la Pyramide du Louvre en 1988. - Sipa
François Mitterrand inaugure la Pyramide du Louvre en 1988. © Sipa -

1981-1983 : les grandes réformes

Des 110 propositions du candidat Mitterrand, naissent une série de lois "fondatrices" pour la gauche : l'’abolition de la peine de mort, la création des radios privées locales, la nationalisation de sociétés industrielles et de banques, la semaine de 39 heures et la cinquième semaine de congés payés, l’'abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans, ou encore la dépénalisation de l'homosexualité. En 1983, c'est le tournant de la rigueur, avec une nouvelle dévaluation du franc.

le ministre de la Justice Robert Badinter défend l'abolition de la peine de mort au Sénat, le 28 septembre 1981. - AFP
le ministre de la Justice Robert Badinter défend l'abolition de la peine de mort au Sénat, le 28 septembre 1981. © AFP -

1984 : la main tendue à l’Allemagne

Le 22 septembre 1984, la poignée de main de François Mitterrand et Helmut Kohl est l'un des gestes les plus symboliques de la réconciliation franco-allemande. Cette poignée de main a lieu à l'entrée de l'ossuaire de Douaumont, près de Verdun, lors d'une commémoration des morts de la Première Guerre mondiale.

Le président François Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl se tiennent la main le 22 septembre 1984 à Douaumont, près de Verdun. - AFP
Le président François Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl se tiennent la main le 22 septembre 1984 à Douaumont, près de Verdun. © AFP -

1986 : la première cohabitation

En 1986, la droite remporte les élections législatives. François Mitterrand ne démissionne pas. Il nomme Jacques Chirac Premier ministre. C'est la première cohabitation.

François Mitterrand et son premier ministre Jacques Chirac en 1986 à Lomé, au Togo. - AFP
François Mitterrand et son premier ministre Jacques Chirac en 1986 à Lomé, au Togo. © AFP -

1988 : le second mandat

François Mitterrand se représente, bien qu'il soit atteint d'un cancer. Il est réélu pour un second mandat le 8 mai 1988, avec 54% des voix face à Jacques Chirac. Michel Rocard devient Premier ministre.

François Mitterrand et son futur premier ministre Michel Rocard en avril 1988 dans l'Hérault. - AFP
François Mitterrand et son futur premier ministre Michel Rocard en avril 1988 dans l'Hérault. © AFP -

1992 : le traité de Maastricht

Le Traité de Maastricht est adopté le 28 juin 1992 par référendum, à une courte majorité (51,0%). Il crée l'Union européenne et prévoit l'adoption de l'euro.

François Mitterrand dépose son bulletin de vote dans l'urne le 20 septembre 1992, lors du référendum pour la ratification du traité de Maastricht. - AFP
François Mitterrand dépose son bulletin de vote dans l'urne le 20 septembre 1992, lors du référendum pour la ratification du traité de Maastricht. © AFP -

1993 : la deuxième cohabitation

Le 28 mars 1993, une deuxième période de cohabitation s'’ouvre après la victoire de la droite aux élections législatives. Edouard Balladur (RPR) devient Premier ministre.

Le président de la République François Mitterrand et le Premier ministre Edouard Balladur en 1993. - AFP
Le président de la République François Mitterrand et le Premier ministre Edouard Balladur en 1993. © AFP -

1994 : l’année des révélations

Un an avant le terme de son deuxième mandat, le Président Mitterrand fait face à plusieurs révélations publiques. Son cancer de la prostate devient officiel. Le 12 septembre, il s'’explique à la fois sur sa santé et sur son passé vichyste, révélé par Pierre Péan dans le livre "Une jeunesse française". Le 10 novembre, l'’existence de sa fille, Mazarine, est révélée par Paris Match dans un reportage photographique.

Le 23 juillet 1994, François Mitterrand sort de l'hôpital Cochin à Paris, où il s'est fait opérer pour son cancer de la prostate.  - AFP
Le 23 juillet 1994, François Mitterrand sort de l'hôpital Cochin à Paris, où il s'est fait opérer pour son cancer de la prostate. © AFP -

31 décembre 1994 : les derniers vœux

Pour la dernière fois, François Mitterrand s'adresse aux Français en tant que président de la République, pour les traditionnels vœux du 31 décembre.

Mai 1995 : la passation de pouvoir

Le 7 mai 1995, Jacques Chirac (RPR) est élu Président de la République, avec 52,64 % des suffrages. Ce sera son premier mandat. François Mitterrand quitte l'Elysée quelques jours plus tard.

La passation de pouvoir entre François Mitterrand et Jacques Chirac, en mai 1995 - AFP
La passation de pouvoir entre François Mitterrand et Jacques Chirac, en mai 1995 © AFP

8 janvier 1996 : la mort de Mitterrand

Quelques mois seulement après avoir quitté le pouvoir, François Mitterrand s’éteint des suites de son cancer de la prostate. Il sera enterré quelques jours plus tard à Jarnac, en Charente.

Les obsèques de François Mitterrand, le 11 janvier 1996 à Jarnac. - Maxppp
Les obsèques de François Mitterrand, le 11 janvier 1996 à Jarnac. © Maxppp -

13 octobre 2016 : les "Lettres à Anne"

Le 13 octobre 2016, les éditions Gallimard publient Lettres à Anne, une correspondance riche de plus de 1200 lettres de l'ancien président de la République à sa maîtresse Anne Pingeot.

  - Aucun(e)
-

>A lire aussi :

- Jean-Pierre Soisson, ancien député maire d'Auxerre et Ministre sous Mitterrand, se souvient de l'ancien président

-Centenaire de François Mitterrand : les souvenirs des Auxerrois

Partager sur :