Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

EN IMAGES - "Soyez bon" : le message d'Édouard Philippe à Jean Castex lors de la passation de pouvoirs

-
Par , France Bleu

La passation de pouvoirs entre Édouard Philippe et le nouveau Premier ministre Jean Castex a eu lieu ce vendredi à Matignon.

Edouard Philippe et Jean Castex lors de la passation de pouvoirs à Matignon.
Edouard Philippe et Jean Castex lors de la passation de pouvoirs à Matignon. © AFP - LUDOVIC MARIN / AFP

Fraîchement nommé Premier ministre, Jean Castex est arrivé ce vendredi à 17h30 à Matignon, accueilli par son prédécesseur Édouard Philippe, sans la traditionnelle poignée de main en raison de l'épidémie de coronavirus. Les deux hommes ont discuté pendant plus d'une demi-heure des dossiers importants dans le bureau du chef du gouvernement, avant de prononcer leur discours sur le perron de Matignon. 

Édouard Philippe très ému

"Je suis très heureux de vous accueillir et de vous passer le flambeau", a déclaré Edouard Philippe en prenant la parole. Pour lui, ce poste de Premier ministre est "un honneur immense, une charge assez lourde". "Mais connaissant votre intelligence, votre connaissance assez fine du pays, votre sens politique comme votre rigueur intellectuelle, je n'ai aucun doute que vous saurez prendre les bonnes décisions" a souligné Edouard Philippe, s'adressant à Jean Castex.

Je n'ai pas véritablement besoin de vous souhaiter du courage, parce que si vous n'en aviez pas, vous ne seriez pas là. - Édouard Philippe

"Je vous souhaite beaucoup de succès, surtout pour notre pays. Notre pays, qui a traversé des crises, a besoin d'un esprit et d'une main ferme", a souligné Édouard Philippe.

Il a également tenu à remercier Emmanuel Macron, "qui depuis plus de trois ans m'a fait confiance" : "Trois années exceptionnelles, d'une incroyable densité, et d'une incroyable richesse". Visiblement ému, il a aussi remercié les membres du gouvernement : "Nous avons traversé des évènements difficiles mais j'ai un fort sentiment de reconnaissance". Le désormais ex-Premier ministre a conclu son discours par ces mots : 

Je suis un peu ému mais soyez bon ! Et comme on dit chez moi, bon vent ! - Edouard Philippe 

De longs applaudissements ont retenti dans la cour de Matignon, Edouard Philippe les a faits taire, sourire aux lèvres, en lançant "Maintenant, ça suffit". 

Jean Castex veut "réunir la nation"

"Les trois années que vous avez passées ici à diriger l'action gouvernementale resteront marquées dans l'histoire de notre pays, a lancé Jean Castex. Vous avez été le chef du gouvernement qui a du affronter la plus grave crise sanitaire qui ait affecté notre pays, l'Europe, le monde, depuis de très nombreuses décennies". Le nouveau Premier ministre, qui a travaillé sous les ordres de l'ex chef du gouvernement, a tenu à rendre hommage à l'action d'Édouard Philippe : "Je voudrais tout simplement ici, publiquement, témoigner de l'engagement qui a été le vôtre, du souci constant de protéger nos concitoyens, d'expliquer la situation et les dispositions que celle-ci commandait. Vous l'avez fait toujours avec la clarté et la pédagogie qui ont caractérisé chacune de vos interventions".

Jean Castex a salué "le courage" et "l'élégance" de son prédécesseur : "Bien avant cette crise, dois-je rappeler qu'à la fin de l'année dernière, la France présentait l'un des taux de croissance les plus élevés d'Europe, que le chômage était à son niveau le plus bas depuis dix ans, que le niveau des investissements était le plus élevé depuis dix ans". 

Un maire du sud, du monde rural, vient remplacer un maire du nord de la Loire, d'une grande ville industrielle, maritime, ainsi est la France, dans sa diversité. Mais que nous devons, plus que jamais, réunifier, réconcilier. - Jean Castex

Le nouveau chef du gouvernement a souligné "_des styles différent_s" mais des valeurs communes, notamment "le service de l'intérêt général et de l'Etat (qui) doit prévaloir sur toute autre considération". Pour Jean Castex, "une nouvelle étape du quinquennat s'ouvre". Et selon lui, cette nouvelle étape "doit est très largement dictée par un contexte lui-même nouveau, un contexte pesant, difficile"

Il a rappelé que la crise sanitaire n'était pas terminée, que la crise économique était "déjà là" : "Il nous faudra plus que jamais réunir la nation pour lutter contre cette crise qui s'installe. Et surtout, dans la continuité des réformes de fond que vous avez entreprises pour faire en sorte que nous en sortions plus forts et plus solidaires".

Retour au Havre pour Edouard Philippe

Édouard Philippe a quitté Matignon sous les applaudissements. Il va maintenant rentrer au Havre, où il a été élu maire dimanche dernier. En plus de sa mission à la tête de sa ville, l'ancien chef du gouvernement a accepté la proposition d'Emmanuel Macron de travailler sur la "consolidation de la majorité" dans la perspective des élections de 2022.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess