Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

EN IMAGES - Dupond-Moretti, Darmanin, Pompili... les premiers mots des nouveaux ministres du gouvernement

-
Par , France Bleu

Le nouvel exécutif se met en place. Ce mardi ont lieu les différentes passations de pouvoir entre l'ancien et le nouveau gouvernement nommé par Jean Castex.

Christophe Castaner accueille le nouveau ministre de l'Intérieur Gerald Darmanin.
Christophe Castaner accueille le nouveau ministre de l'Intérieur Gerald Darmanin. © Maxppp - JULIEN DE ROSA

C'est le début d'une nouvelle ère pour le quinquennat d'Emmanuel Macron. Après la désignation du nouveau gouvernement, nommé par le Premier ministre fraîchement désigné, Jean Castex, la plupart des passations de pouvoir ont lieu ce mardi entre les anciens et les nouveaux ministres.

La nouvelle équipe, composée pour le moment de 16 ministres, 14 ministres délégués et un secrétaire d'Etat, se réunit à 15 heures ce mardi pour un premier Conseil des ministres.

Eric Dupond-Moretti : "Je ne fais de guerre à personne"

Le nouveau ministre de la Justice et garde des Sceaux a été accueilli par Nicole Belloubet. La nomination de l'avocat Eric Dupond-Moretti a déjà fait beaucoup réagir. Selon Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats, "nommer quelqu'un qui méprise les magistrats, qui ne se prive pas de les insulter" est "déclaration de guerre contre la magistrature"."L'heure est grave", a-t-elle insisté sur franceinfo ce lundi.

"Ce n'est pas le ministère de la guerre mais celui des libertés", a répondu d'emblée le nouveau ministre de la Justice, qui a tenu à "adresser un message bienveillant à toute la famille judiciaire" tout en dessinant déjà les grandes lignes de ses projets. "Je souhaite être le garde des Sceaux qui portera enfin lors d'un congrès la réforme du parquet tant attendu, a-t-il notamment assuré. Je compte porter avec détermination ce que vous (Nicole Belloubet, ndlr) avez commencé : la PMA, le parquet européen".

"Il faut continuer" la lutte contre les violences faites aux femmes, "c'est un enjeu majeur de nos sociétés", a par ailleurs demandé Nicole Belloubet à son successeur. Le célèbre avocat est notamment critiqué par les féministes de Nous Toutes, car il est "connu pour ses attaques contre les prises de parole de femmes victimes de violences" selon le collectif.

Eric Dupond-Moretti, "n'a jamais caché son aversion pour tout ce qui est le mouvement MeToo, la loi sur le harcèlement de rue", a souligné l'ancienne ministre déléguée aux Droits des femmes, Laurence Rossignol, ce mardi sur franceinfo. "Quel désaveu pour Marlène Schiappa, qui a fait voter la Loi sur le harcèlement de rue de que de voir un ministre de la Justice qui a clairement dit tout le mépris qu'il avait pour ce qui était une avancée", dénonce Laurence Rossignol.

Gérald Darmanin : "Que les forces de l'ordre soient assurées de mon soutien total"

Parmi les passations de pouvoir scrutées : celle du ministre de l'Intérieur. Le ministre sortant, Christophe Castaner, remis en cause ces dernières semaines, critiqué par les forces de l'ordre qui lui reprochaient son manque de soutien et par les manifestants contre les violences policières, accueille son remplaçant, Gérald Darmanin. 

"Que les forces de l'ordre soient assurées de mon soutien total", a déclaré le nouveau ministre de l'Intérieur. "Je défendrai tout ce qui peut être défendu, je soutiendrai tout ce qui peut être soutenu", ajoute-t-il.

"Je veux dire aux forces de l'ordre que comme élu de terrain je connais leurs difficultés", les "risques qu'elles prennent pour leur vie" et les "difficultés aussi face aux attaques de l'autorité qui gangrènent la République".

Transition écologique : Barbara Pompili numéro 3 du gouvernement

Autre passation de pouvoir, ce mardi matin : au ministère de la Transition écologique, Barbara Pompili prend la place d'Elisabeth Borne. "L'écologie, c'est la vie et c'est aussi ma vie", a entamé Barbara Pompili, députée en marche de la Somme. L'ancienne EELV, devenue numéro 3 du gouvernement, sera soutenue par deux ministres délégués, Emmanuelle Wargon au Logement et Jean-Baptiste Djebbari aux Transports.

Roselyne Bachelot : "Être ministre de la Culture est la plus belle fonction de notre République"

Autre surprise de ce nouveau gouvernement : le retour en politique de Roselyne Bachelot, qui prend la place de Franck Riester au ministère de la Culture. La passation de pouvoir a eu lieu ce lundi soir, en suivant l'annonce. "Être ministre de la Culture est la plus belle fonction de notre République", a déclaré la nouvelle ministre de la Culture.

"L'urgence absolue, ce début d'été, sera d'aider à la remise en route et en état des lieux de culture, festivals, théâtres, musées, cinémas, monuments historiques. C'est quasiment une question de vie ou de mort pour tant de personnes, emplois directs et emplois périphériques", indique Roselyne Bachelot.

"Je serai la ministre des artistes et la ministre des territoires dans les prochains jours. Je souhaite tenir des états généraux des festivals pour la saison prochaine. Je veux aussi m'impliquer totalement pour que nos théâtres, opéras, salles de concert puissent redémarrer à la rentrée dans des conditions sanitaires compatibles avec des conditions économiques viables."

Le nouveau gouvernement de Jean Castex.
Le nouveau gouvernement de Jean Castex. © Visactu - Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess