Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

En Mayenne, un nouveau plébiscite pour François Fillon, ses soutiens à la fête

dimanche 27 novembre 2016 à 23:46 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne

Dans le département, François Fillon fait encore mieux qu'au niveau national puisqu'il récolte 81,18% des voix au second tour de la primaire de la droite et du centre. Les partisans du futur candidat de la droite en 2017 étaient en joie ce dimanche soir à Laval.

A la primaire de la droite et du centre
A la primaire de la droite et du centre © Radio France - Boris Loumagne

Laval, France

En Mayenne, comme partout en France, rien n'a résisté à la dynamique François Fillon. Le Sarthois a largement remporté hier la primaire de la droite et du centre, 66% des voix contre 34% pour Alain Juppé au niveau national. Et comme au 1er tour, la Mayenne est l'un des départements les "fillonistes" du pays : 81,18% des voix pour l'ancien Premier ministre et 18,82% pour le maire de Bordeaux. Avec même des pointes à 93% pour François Fillon à Saint-Denis-d'Anjou, proche de la Sarthe. Précisément, 20 174 mayennais sont allés aux urnes, en hausse de 10% par rapport au premier tour.

"C'est un très bon résultat, très encourageant, se félicite Guillaume Chevrollier, député LR et référent à l'organisation dans le département. On a réussi à faire s'intéresser 4 millions de personnes dans le pays. Maintenant il y a une envie, une espérance derrière François Fillon. Ça lui donne de la légitimité pour porter un projet à la présidentielle de 2017, explique-t-il.

Norbert Bouvet, porte-parole de François Fillon, et Olivier Richefou, soutien d'Alain Juppé, dans un restaurant lavallois. Rassemblés après le scrutin du second tour.  - Radio France
Norbert Bouvet, porte-parole de François Fillon, et Olivier Richefou, soutien d'Alain Juppé, dans un restaurant lavallois. Rassemblés après le scrutin du second tour. © Radio France - Fabien Burgaud

Évidemment, le champagne était de sortie dimanche soir dans un restaurant de Laval. Débout au milieu de la salle, Norbert Bouvet, porte-parole dans le département de François Fillon, savoure. "On ne s'attendait pas à un score aussi haut. Mais d'un côté ça enclenche une dynamique importante pour la présidentielle et c'est important. Ce que je ressens ? Quand on fait de la politique, gagner une élection comme celle-là, c'est beaucoup de joie, d'émotion. Mais il faut garder la tête froide. Maintenant il reste 150 jours avant le premier tour de la présidentielle. Il y aura du travail, un projet à bâtier et des gens à entraîner pour construire ce joli pays qu'est la France !", s'enthousiasme-t-il.

A côté, on trouve Olivier Richefou, président du département et soutien d'Alain Juppé. Son message, c'est donc le rassemblement. Même si c'est une primaire au goût amer pour lui. "Au premier tour, on est déçus. Là on est encore déçus. Mais bon on voit bien que la dynamique pour Fillon est là, que la courbe ne retombe pas. Si je m'y attendais il y a encore deux mois ? Non, pas du tout. J'étais loin de l'imaginer. Je pense même que François Fillon non plus", sourit le président UDI du département.

Les soutiens de François Fillon écoutent religieusement le discours de leur champion du soir. - Radio France
Les soutiens de François Fillon écoutent religieusement le discours de leur champion du soir. © Radio France - Fabien Burgaud

Sur son col roulé noir, Armelle affiche fièrement son pin's "Les femmes avec Fillon". L'heure est à l'euphorie avant les présidentielles. "On est complètements motivés. C'est une grande joie ce soir. Le discours de vérité a gagné. Maintenant la France va changer, elle va grandir, se moderniser, se mondialiser... On y croit, même 150 jours avant la présidentielle, ça va le faire sans aucun problème !", sourit-elle.

A la permanence Les Républicains à Laval, la présidente départementale du parti, Samia Soultani en est sûre : désormais, la droite et le centre vont se rassembler. *"Ça s'est fait encore les sarkozystes et les fillonistes. Alors on le fera au-delà des hommes et des femmes que nous sommes. Là c'est clair, on adhère à cette ligne, à ce projet que veulent les militants. Il n'y a pas de discussion à avoir. Alain Juppé ne posera pas problème. C'est un homme intelligent, il a appelé ses soutiens à soutenir François Fillon".
*

Autre réaction politique, celle du sénateur-maire UDI de Laval, François Zochetto qui assure que François Fillon devra "dans les semaines à venir élargir encore son assise pour convaincre encore plus de Français de l'utilité incontournable de son projet pour la France. Avant d'assurer que les "centristes seront à ses côtés dans cet engagement". Le premier tour de la présidentielle de 2017 aura lieu le 23 avril et le second tour le 7 mai.