Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

En Mayenne, Emmanuel Macron fait une rentrée sous pression

lundi 3 septembre 2018 à 6:05 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

C'est une journée historique en Mayenne. Un Président et 3 membres du gouvernement sont chez nous ce lundi 3 septembre. Emmanuel Macron assistera à la rentrée scolaire au collège Jules Renard à Laval.

Illustration
Illustration © AFP - Ludovic MARIN. AFP

Une journée avec des enfants, un déjeuner à la cantine, des enseignants qui, pour l'instant, ne font pas trop parler d'eux, une rentrée scolaire dans le calme. Tout ça dans un établissement qui n'a pas été choisi au hasard. Le chef de l'Etat entend montrer que sa politique, dans ce domaine, est efficace. 

Remaniement à venir et zig-zag sur le prélèvement à la source

Il y a, ici, une classe orchestre, l'accueil se fera d'ailleurs en musique dans la cour, un internat de la réussite, pour des élèves qui connaissent des difficultés, et une classe ULIS pour de jeunes handicapés.

Sur le papier, tout semble parfait. Pour la photo, c'est remarquable. Mais sur le terrain politique, c'est une autre histoire. Emmanuel Macron a échappé de peu à la colère des agriculteurs, manifestation annulée, c'est son ministre de l'agriculture qui a été dépêché en urgence. Sa rentrée est mouvementée. Une cote de popularité en baisse, le départ fracassant de Hulot et les agitations autour du remaniement, le micmac du prélèvement à la source, des retraités qui voient leur pouvoir d'achat rogné. En plus des affaires Benalla et Nyssen, de la question des migrants, de la montée des populistes en Europe, ça fait beaucoup. 

Une cote de popularité en baisse

Quelques heures en Mayenne loin de tout ça, ça lui permettra de penser à autre chose, une parenthèse presque idyllique dans une période politique, sociale et économique turbulente.