Politique

En Moselle, le département demande à ce que les bénéficiaires du RSA soient au préalable inscrits à Pôle Emploi

Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord lundi 3 octobre 2016 à 16:52

Dans les faits, certains bénéficiaires du RSA ne sont plus inscrits à Pôle Emploi
Dans les faits, certains bénéficiaires du RSA ne sont plus inscrits à Pôle Emploi © Maxppp - Le Républicain Lorrain

Invité de France Bleu Lorraine ce lundi matin, Patrick Weiten, président du département et député de Moselle, vient de demander à ses services de vérifier que les bénéficiaires du RSA soient au préalable inscrits à Pôle Emploi, comme cela doit être le cas en théorie.

Patrick Weiten, invité de France Bleu Lorraine ce lundi 3 octobre, pose une condition aux bénéficiaires du RSA. Le président du conseil départemental de la Moselle les oblige désormais à être inscrits à Pôle Emploi pour toucher le revenu de solidarité active. Patrick Weiten part du principe qu'on ne peut pas être au chômage, toucher less minimas sociaux sans chercher activement du travail :"Je crois qu'il est insupportable d'imaginer dans ce pays qu'on ait des chômeurs qui soient inscrits à Pôle Emploi et d'autres qui ne le soient pas. J'ai exigé par une note officielle que j'ai adressé à l'ensemble des fonctionnaires départementaux que toute demande de bénéficiaire du RSA fasse préalablement l'objet d'une inscription à Pôle Emploi. Et nous allons mettre en place des moyens pour aider à l'insertion professionnelle de ces personnes. Je crois qu'on ne peut pas installer durablement une personne dans l'assistanat". L''inscription à Pôle Emploi des bénéficiaires du RSA est théoriquement obligatoire mais dans les faits, certains (une minorité) ne le sont pas.

Mais pas d'obligation de travailler

Pour autant, le président du département et député de Moselle n'est pas favorable à une obligation de bénévolat des bénéficiaires du RSA comme le souhaite le département du Haut-Rhin (7h de bénévolat obligatoire contesté en justice par l'Etat) : "Dire, tu as le RSA, tu dois travailler, souvent, les personnes sont dans des difficultés sociales, psychologiques, familiales, physiques. Donc il y a une reconstruction à faire avant d'imposer, comme ça, de façon brutale, tu as le RSA, tu dois travailler."

Sur les autres dossiers du département, Patrick Weiten n'est pas pessimiste concernant l'avenir du Moselle open de tennis à Metz. Il se dit "modestement réaliste". Le Moselle Open manque de financements pour garantir son avenir en Moselle. La Région Grand Est serait prête à augmenter sa subvention de 100.000 à 300.000 euros à condition que les autres collectivités locales mettent davantage la main à la poche. Le département, qui subventionne déjà le tournoi à hauteur de 800.000 euros, ne peut pas faire plus. Reste la ville de Metz, qui ne s'est pas encore prononcée.

"Quel est votre taux d'imposition"?

Le président du département et député de Moselle a également répondu en direct aux auditeurs de France Bleu Lorraine. A la question d'un auditeur: "Quelle est votre taux d'imposition en 2015?", Patrick Weiten a répondu qu"'il payait avec son épouse 2.500 euros d'impôts par mois (sur 10 mois).

Partager sur :