Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

En Poitou-Charentes, les hommages à Patrick Devedjian mort du coronavirus

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle

En Poitou-Charentes, les hommages de la classe politique se multiplient ce dimanche après l'annonce de la mort de Patrick Devedjian des suites du coronavirus. L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin salue "un ministre formidable et un homme de culture".

Patrick Devedjian a succombé au coronavirus dans la nuit de samedi à dimanche
Patrick Devedjian a succombé au coronavirus dans la nuit de samedi à dimanche © Maxppp - Aurelien Morissard

Patrick Devedjian, ancien ministre et président Les Républicains du Département des Hauts-de-Seine, est mort du coronavirus dans la nuit de samedi à dimanche. La classe politique lui rend hommage, notamment en Poitou-Charentes.

"C'était un ministre formidable", réagit Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre et sénateur de la Vienne qui avait travaillé lui au gouvernement. "C'est sans doute l'un des grands derniers leaders politiques avec une très profonde culture, quelqu'un de tempérament, très marqué par ses blessures de l'histoire arménienne donc il était très attaché à la liberté".

Jean-Pierre Raffarin qui poursuit, "c'était un personnage à la fois fort, parfois dur mais profondément humain avec beaucoup d'humour et un extrême talent".

Nous perdons un grand monsieur de la politique française

Dominique Bussereau, président du conseil départemental de la Charente-Maritime exprime sa "tristesse" après la disparition "d'un ami". Les deux hommes ont travaillé ensemble au gouvernement et au Parlement notamment. "Il avait cette particularité d'être toujours bouillonnant d'idées, de propositions, d'innovations. Nous perdons un grand monsieur de la politique française".

Réaction également sur Twitter de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu