Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Enregistrement de Laurent Wauquiez : "Ne donnons pas plus de place à ce mini-événement" selon Jean-Claude Gaudin

-
Par , France Bleu Provence
Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, Jean-Claude Gaudin estime que "Laurent Wauquiez a eu tord de faire confiance à son auditoire", lors de ses déclarations choc à l'EM de Lyon. "Notre camp a besoin de rassemblement, pas de divisions" affirme le maire LR de Marseille.

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille aux côtés de Martine Vassal, présidente du département des Bouches-du-Rhône
Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille aux côtés de Martine Vassal, présidente du département des Bouches-du-Rhône © Maxppp -

Invité de France Bleu Provence matin, Jean-Claude Gaudin a minimisé la polémique déclenchée par les déclarations choc de Laurent Wauquiez à l'EM de Lyon.  Dans un nouvel enregistrement diffusé par Quotidien, le président du parti Les Républicains estime qu'avec Emmanuel Macron et "les guignols" de La République en Marche (LREM), "il y a une dictature totale en France. 

"Un mini-événement qui rassemblait 35 auditeurs (Jean-Claude Gaudin à propos de l'affaire Wauquiez)

Pour le maire LR de Marseille, il s'agit d'un "mini-événement qui rassemblait 35 auditeurs". "Laurent Wauquiez a eu tord de faire confiance à son auditoire", estime Jean-Claude Gaudin qui évoque "une agitation médiatique extraordinaire et sans doute bien organisée" et qui affirme que son camp a besoin "de rassemblement et non de division".

"La métropole est en marche et Martine Vassal a une place prépondérante" (Jean-Claude Gaudin)

Concernant sa succession à la maire de Marseille et la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence, Jean-Claude Gaudin confirme qu'il ira au terme de son mandat, mais alimente le doute en précisant qu'"en politique quand on dit jamais, cela veut dire pas pour l'instant".  En revanche, le maire de Marseille n'est pas aussi catégorique concernant la présidence de la métropole à laquelle est candidate Martine Vassal, la présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône : "c'est une autre affaire". "La métropole est en marche et Martine Vassal a une place prépondérante".

Pas de désignation de successeur pour qu'ils ne soient pas "fusillés"

Le maire LR de Marseille confirme qu'il ne se représentera pas aux prochaines élections municipales en 2020 : "après quatre mandats de maire, l'âge est venu pour moi. Il y a dans ma majorité municipale plusieurs personnes qui sont susceptibles d'accomplir le mandat de maire". Jean-Claude Gaudin refuse de désigner nommément un ou une candidate : "je ne vous le dirai pas. Vous voulez les fusiller d'autorité et provoquer la haine dans mon camp ?" s'emporte le maire de Marseille. "Les vrais propriétaires du mandat de maire de Marseille, ce sont les Marseillais (...) toute cette agitation nous gêne parce qu'elle nous empêche de travailler dans le calme et la sérénité".

Le "merci" appuyé de Jean-Claude Gaudin à Christophe Castaner

Dans une interview au Point, Jean-Claude Gaudin déclarait qu'il soutiendra "ses amis". Le maire de Marseille ne confirme pas l'hypothèse Christophe Castaner (le délégué général de LREM) mais affirme que s'il ne l'a pas rencontré "depuis très longtemps", il le verrait "volontiers". Et de préciser qu'il n'oublie pas que "s'il ne s'était pas retiré aux élections régionales en 2015, la candidate FN Marion Maréchal Le Pen qui avait totalisé 167.000 voix de plus au second tour qu'au premier, dirigerait la région PACA aujourd'hui'". "Nous devons lui dire merci", insiste Jean-Claude Gaudin.

Après les attaques de Renaud Muselier qui a critiqué "l'immobilisme" du maire de Marseille qu'il a qualifié de "mauvais maire", Jean-Claude Gaudin a répété qu'il s'interdisait de "répondre aux insultes et aux critiques venant de mon camp".

Le pape François à Marseille sans doute en 2018

Jean-Claude Gaudin a également confirmé qu'il attendait le Pape François à Marseille cette année. "Je l'espère et je le souhaite fortement". A question : "avez-vous de bons signaux?", Jean-Claude Gaudin répond laconiquement : "je pense". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu